AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Climats


Livres les plus populaires voir plus


Collections de Climats



Dernières critiques
PatriceG
  27 mai 2020
La matinée d'un seigneur de Léon Tolstoï
Longue nouvelle ou court roman de jeunesse comme on voudra écrit en 1852, premier personnage tolstoien, Dimitri Nekhludov à apparaître qui n'est que l'ombre de lui-même, lequel raconte ses premiers pas dans le monde paysan, multiplie les visites, entend la demande lalente des mille âmes qu'il a eu en héritage et dont il est bien décidé à améliorer la condition, ses belles illusions s'envolent, non pas que ses idées ne sont pas bonnes et que la tâche immense le rebute, mais il est risible qu''à son âge : 19 ans, il veuille tout régenter et ait l'autorité suffisante pour en découdre avec ses sujets qui ne se montrent pas toujours raisonnables. La situation que certains de ceux-ci lui rapportent, parfois même avec insistance n'est pas toujours conforme à la réalité et cela l'exaspère, car ce n'est pas conforme à ses idées morales.



On dirait aujourd'hui que le jeune seigneur Nekhludov est en "immersion" dans son monde paysan dont il échoit presque par défaut et s'aperçoit en fait qu'il a beaucoup de choses à apprendre, qu'il ne le connaît pas vraiment. Il exprime parfois le sentiment de vouloir être comme eux, de se rapprocher de la nature à laquelle sont assujettis les âmes qui y vivent, s'enflamme à la vue d'une jolie paysanne, plantureuse et aussi vite évacue cette tentation dont il sait que c'est une pente.



Tolstoï a eu une enfance choyée loin des moujiks, même si Iasnaïa Poliana, le domaine dont il échoit était de tradition familiale ouverte à eux. Ensuite on l'enlève de son milieu pour le placer à Kazan à l'Université à quelques centaines de verstes de là. Il va en sortir avec de vraies questions sur le monde qui l'attend dans son périmètre natal, en tout cas avec de vrais défis pour le jeune propriétaire dont il entend endosser la responsabilité pleine et entière..



L'année 1852 est pour Tolstoï, au delà de son engagement militaire qui l'amène au Caucase où il a failli se faire tuer, correspond à ses vrais débuts littéraires. Il publie tour à tour : Enfance, La Matinée d'un seigneur, Incursion.

Très vite il va se faire connaître en Russie grâce à Enfance. A partir du 13 septembre 1852, il écrit La Matinée d'un seigneur en 2 mois, puis la nouvelle l'Incursion ou Récit d'un volontaire



Il écrit à sa tante A. Ergolskaia en cette année 1852, qu'il n'écrit pas par ambition mais par goût."Je trouve mon plaisir et mon utilité à travailler et je travaille. Quoique je sois bien loin de m'amuser, je suis aussi bien loin de m'ennuyer, parce que je suis occupé.." S'il le dit, on peut le croire, à vérifier tout de même s'il ne dira pas autre chose après !..

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
miriam
  26 mai 2020
Maître Cornélius de Honore de Balzac


Comment classer ce court roman, une nouvelle médiévale, fantastique, romantique ou réaliste?



Deux histoires s'entremêlent : l'histoire d'amour entre  la fille naturelle de Louis XI mariée au sinistre et jaloux Comte de Saint-Vallier et un gentilhomme aventureux et les rapports entre le roi Louis XI vieillissant et Maître Cornelius, son torçonnier, collecteur d' impôts.



L’épithète tortionnaire, restée au Palais, explique assez bien le mot torçonnier qui se trouve souvent écrit

tortionneur.



La maison de Maître Cornélius est voisine de celle du Comte, leurs toits se touchent presque. L'amoureux rejoindra sa dame par les toits. Rocambolesque!



Le morceau de bravoure est le portrait de Maître Cornélius, l'avare qui vit avec sa sœur, une véritable sorcière dans leur maison verrouillée de partout, pleine de pièges et de chausse-trappes.



"



J'ai été surprise, amusée mais ce ne sera pas l'oeuvre de Balzac que je préfère.




Lien : https://netsdevoyages.car.blog
Commenter  J’apprécie          60
Neneve
  24 mai 2020
Walden ou La vie dans les bois de Henry David Thoreau ()
Écologiste engagné, Thoreau nous raconte les années passées dans les bois, près d'un étang. Une communion directe avec la nature, la forêt, les animaux. Un récit doux, où le sens de la vie peut prendre sa forme. C'est très beau à lire...
Commenter  J’apprécie          160