AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Les Arènes

Fondée par Laurent Beccaria en 1997 pour la publication d`un seul livre, Une guerre de Dominique Lorentz, les éditions Les Arènes se spécialisent par la suite dans les documents d`actualités, les livres commémoratifs, les témoignages. La plupart des publications sont le résultat de coups de cœur plus que la définition d`une ligne éditoriale. La maison connaît un grand succès public avec la publication de Merci pour ce moment de Valérie Trierweiler

Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Les Arènes


Dernières critiques
Descollinesdepapier
  02 juin 2020
Je suis né un jour bleu de Daniel Tammet
Daniel Tammet se raconte avec simplicité, dans toute sa complexité. Issu d’une famille nombreuse, il se construit en aimant la solitude et les nombres. Son esprit synesthésique lui permettra d’accomplir des exploits. Daniel est autiste, il vit avec le syndrome d’Asperger. On lui dit aussi qu’il présente toutes les caractéristiques du syndrome du savant. Il raconte la facilité avec laquelle il parvient à apprendre les langues étrangères (et notamment à parler couramment l’islandais après une semaine), ses dons en mathématiques et sa manière toute particulière de se représenter les nombres (qu’il imagine en couleurs).⁣



Une biographie passionnante, qui permet de comprendre de l’intérieur la manière dont Daniel Tammet voit le monde. Chaque chapitre raconte un moment de sa vie, qui l’a construit : son enfance, son adolescence, son année de professeur en Lituanie, sa vie avec son compagnon… J’ai beaucoup aimé toute la réflexion qu’il a sur les langues, leurs similitudes, leurs origines, et la langue qu’il parvient même à inventer ! Tout est raconté avec beaucoup de simplicité et de modestie, à l’opposé des exploits « hors-normes » qu’il accomplit. En résumé, c’est un parcours de vie très intéressant à découvrir.⁣
Lien : https://descollinesdepapier...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Les_astrobelio
  01 juin 2020
Super Sourde de Cece Bell
J’ai adoré ce livre. Il émouvant et drôle. Il faut absolument le lire.

Marin G
Commenter  J’apprécie          00
musemania
  31 mai 2020
Mamie Luger de Benoît Philippon
Je dois vous faire un aveu : quand j’ai lu la quatrième de couverture, je me suis dit que ma lecture risquait d’être laborieuse car j’ai parfois un peu de mal avec le côté « décalé » dans les polars et romans noirs. Mais vu que je me suis engagée à remplir ma mission de jurée pour cette nouvelle édition du Prix des Lecteurs, je me devais d’y plonger.



J’ai donc commencé ma lecture, un peu sceptique. Puis les pages ont commencé à défiler sans que je m’en rende vraiment compte. Et alors là, finalement et compte toute attente, je l’ai totalement adoré!!! Pourquoi? Plein de raisons en fait.



Tout d’abord, ce personnage de Berthe, la mamie centenaire meurtrière est savoureux à souhait. Piquante mais ô combien attachante, je l’ai trouvée parfois cynique mais surtout tellement vraie.



Ensuite, c’est absolument bien écrit. Je ne peux – pour moi – y trouver un défaut. Le style d’écriture est abouti et sans fioritures, chaque page ayant son importance. On alterne le récit de cette garde à vue sans commune mesure menée par l’inspecteur Ventura avec l’histoire personnelle de Berthe, parfois drôle mais tellement touchante. Elle nous conte le fil de sa vie et comment elle est devenue, par la force des choses, une serial-killeuse.



Même si ça prête parfois à sourire, le livre ne tombe pas dans le cliché du loufoque. Émotionnellement, on passe par tous les sentiments et on se met à s’attacher grandement à cette mamie hors du commun qui n’a pas sa langue dans la poche. Malgré cela, on reste en plein roman policier, c’est indéniable.



Voilà longtemps qu’un livre ne m’avait pas autant surprise, par ses nombreuses qualités et par son originalité. J’ai eu des difficultés à terminer les dernières pages (même si je voulais connaître le final) et à y laisser Berthe. Comme quoi, c’est l’exemple par excellence qu’il ne faut pas rester sur des a-priori qui finalement s’avèrent totalement erronés.



Lu dans le cadre du Prix des Lecteurs 2020 du Livre de Poche, sélection « polar » en lice pour le mois d’avril (en raison du confinement, nos lectures, membres du jury, ont été un peu bouleversées dans le temps; c’est pourquoi j’ai jusqu’à fin juin pour voter dans le cadre de cette sélection mensuelle).
Lien : https://www.musemaniasbooks...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          312