AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Archipoche


Livres les plus populaires voir plus


Collections de Archipoche



Dernières parutions chez Archipoche


Dernières critiques
Phasme
  17 juin 2021
Jane Eyre de Charlotte Brontë
Jane Eyre, ce nom résonne aux oreilles des amoureux de la littérature du XIXème siècle . Ce roman de Charlotte Brontë, paru sous un nom d'homme comme les autres romans des Brontë, Emily et Anne, connut d'emblée un vrai succès.



Jane est orpheline et confiée aux "bons soins" de son oncle et de sa tante. Celui-ci décédé, elle va subir les pires vexations de la part de sa tante et de ses cousins. Le personnel de cette famille riche ne lui réserve pas un meilleur accueil. Elle est "la pauvre", donc la sournoise sans droits.

Nous avons ici une présentation des rapports sociaux à cette époque.



Jane à dix ans a du caractère et ne se laisse pas traiter injustement. Elle sera envoyée dans le sinistre institut de Lowood. Charlotte parle de son expérience familiale lorsqu'elle relate les conditions de vie infâmes dans ces lieux.

Ces jeunes filles subissent mauvais traitements, le froid et la maladie, malgré le caractère religieux de cet établissement, ou plus exactement en raison du fanatisme religieux de son directeur, Monsieur Brocklehurst.

Quelques personnes comme Miss Temple apportent du réconfort à Jane.

Le printemps apporte un assouplissement des règles mais aussi la typhoïde et ses victimes.



Charlotte Brontë réussit un judicieux cocktail dont les ingrédients sont le surnaturel, la révolte face à l'injustice, le pur romanesque, l'ensemble intégré à un roman de formation attachant.

La présentation sous forme d'une autobiographie de Jane qui s'adresse à nous rythme les chapitres. Le texte est vivant et se divise en plusieurs parties.

La première concerne les dix premières années de l'existence de notre héroïne.

Rapidement se dissipent les huit années suivantes. Années d'élève, puis de maîtresse, années du désir naissant.

La période auprès de Rochester ,après ses dix-huit ans, marquera une troisième partie qui alliera mystère, Amour et résistance de la part de Jane.

Ce livre, comme "Les hauts de Hurlevent" d'Emily ou, à un degré moindre, "Agnès Grey" d'Anne, marque notre histoire littéraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mimie23
  16 juin 2021
Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos
Il s’agit d’un roman épistolaire, c’est-à-dire une correspondance par lettres. Il y en a un peu plus de 150. C’est la première fois que je lis ce genre de roman, et ce fût une belle surprise. Certains passages sont un peu compliqués à saisir, vu l’époque où ce livre a été écrit. Mais j’ai apprécié les intrigues, les manigances établies entre les 2 protagonistes, le Vicomte de Valmont et la marquise de Merteuil.

Jalousie, colère, mépris, abjection, perversion … On est tenu en haleine tout au long de cet échange des lettres. Cette lecture m’a vraiment donné envie de regarder le film de 1988.
Commenter  J’apprécie          00
LizzieC12
  16 juin 2021
Orgueil et préjugés de Jane Austen
C'est une vérité universellement reconnue qu'une Janéïte dotée d'un grand nombre de romans et adaptations diverses des œuvres de Jane Austen, va rédiger une critique qui sera loin d'être objective.

Orgueil et Préjugés est un de mes romans préférés de Jane Austen et c'est par lui que tout a commencé. Je veux parler par là de mon obsession pour tout ce qui touche à Jane et ses œuvres (de près ou de loin).

Pour commencer, voici l'histoire d'Orgueil et Préjugés en quelques mots: Mr et Mrs Bennet ont 5 filles qui sont bientôt en âge de se marier. Lors d'un bal, la famille fait la connaissance de deux jeunes gentlemen riches et séduisants. L'aînée des filles Bennet, Jane, tombe sous le charme de Mr Bingley, pendant que Lizzie, la seconde fille, fait la connaissance de Mr Darcy, le meilleur ami de Bingley. Malgré les airs hautains et orgueilleux de Darcy, Lizzie n'a rien contre lui jusqu'à ce qu'elle l'entende dire grosso modo que sa beauté n'avait pas de quoi casser trois pattes à un canard et qu'il ne dansera pas avec elle. Lizzie, piquée dans son orgueil, décide de ne pas lui pardonner ces paroles et promet de le haïr pour l'éternité.

Résumer Orgueil et Préjugés a une simple histoire d'amour au temps de la Régence anglaise serait extrêmement réducteur. A travers cette histoire passionnée (et passionnante) et sa plume maniant avec dextérité l'ironie et l'humour, Jane Austen nous dépeint le mode de vie et les petits travers de la Gentry anglaise qu'elle connait très bien (bals, visites entre voisins) et de la société en général (différence d'origines sociales, importance du mariage et de la religion, régime de succession et d'héritage qui écarte les femmes...).

Elle lance également une critique de la condition des femmes de son époque, qui n'ont pas d'autres choix que de se marier vite et bien si elles ne veulent pas être un fardeau pour leur famille et qui doivent éviter toute aventure avec un homme, sous peine de jeter le déshonneur sur la famille entière.

Les nombreux personnages sont charismatiques et certains sont même caricaturés à l'extrême pour notre plus grande joie. Je pense notamment à ce mielleux Mr Collins, cette Madame-Je-sais-tout de Catherine de Burgh ou encore la ridicule Mrs Bennet.

J'ai du mal à trouver des défauts à cette œuvre classique, sauf peut être que Mr Darcy n'existe pas réellement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70