AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Editions n°1


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Zephirine
  04 août 2022
Poète... Vos papiers ! de Léo Ferré
Léo, on l’aime pour sa verve, ses provocations et la poésie de ses textes. Bien sûr, quand on enlève la musique, on peut davantage goûter aux mots, mais n’est-ce pas risqué pour des textes écrits pour être chantés ?

« Je suis l’enfariné dans le pétrin à rire

Je suis la poésie et je me bois cul sec »

Pour les inconditionnels de Ferré, « l’enfariné » restera toujours le poète épris de liberté, l’anarchiste au grand cœur, le poète qui criait sa colère.

« Place à la poésie, hommes traqués ! » disait Ferré dont la poésie a toujours sa place, cette poésie qui se chante, se clame ou se murmure, c’est selon.

« Les plus beaux chants sont des chants de revendication » et le poète n’a pas été en reste pour dénoncer l’injustice. Et même si certaines de ses chansons sont sombres, l’espoir n’est jamais loin, il le disait lui-même : « Je voudrais que ces quelques vers constituent pour les hommes libres qui demeurent mes frères un manifeste de l’espoir »

Alors, lisons Ferré !

Commenter  J’apprécie          603
Mermed
  03 août 2022
Poète... Vos papiers ! de Léo Ferré
Textes de Léo Ferré /Adaptation Jean Pétrement

Mise en scène Lucile Pétrement

Avec Léonard Stéfanica, Jean Pétrement





Les mots de Ferré sont le spectacle,

un échange sur la création…

Léo s’est approprié le verbe,

celui du chant de la fureur…

Complexité, inventivité,

recherche extrême du vocabulaire

rêves utopiques de Léo ,

tout Ferré est là...

Au coeur du bateau ivre,

voici qu'est venu

'ce beau cavalier pâle,

Un pauvre fou, s’assit muet à tes genoux '*





* Rimbaud Ophélie


Lien : http://holophernes.over-blog..
Commenter  J’apprécie          70
Des_bouquins_sur_mon_lino
  01 août 2022
Le Cercle des poètes disparus de N. H. Kleinbaum
Première remarque sur cette adaptation du film éponyme : elle va à l'essentiel. Très à l'essentiel. Bon point car elle se lit aussi vite que le film se regarde. Mauvais parce que par moments, notamment au début, le roman semble se borner au premier résumé que je vous ai proposé. Sur le coup, c'est vraiment négatif puisque je déteste les œuvres de prof', faites pour rappeler aux prof' que sans eux, rien ne tournerait rond (vous voyez le genre de trucs banals et approximatifs). Heureusement, dans la deuxième partie, on s'attache au parcours de certains ados prenant sans doute trop au sérieux la notion de liberté intellectuelle, du moins ne sachant pas la canaliser. De fait, tous les ingrédients étaient réunis pour faire un film à succès : humour, émotion, drame, fraîcheur, Robin Williams... Ce qu'il fut en étant récompensé d'un Oscar du meilleur scénario. Ici, dans le livre, on n'atteint pas ce niveau. Toutefois, même s'il faut accepter de faire avec moins (moins de rire, moins d'émotion...), la lecture est agréable et fluide, l'adaptation fidèle et respectable.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00