AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Milady

La collection Milady a été créée en 2008 par les éditions Bragelonne en référence à Milady de Winter, personnage du roman Les Trois Mousquetaires. Milady est à l`origine la collection de poche de Bragelonne, conçue pour étendre l’offre de genres (fantasy, science-fiction, horreur, bit lit) mais s`impose progressivement comme un éditeur à part entière avec la publication d`inédits.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Milady



Dernières parutions chez Milady


Dernières critiques
Une_passion_des_mots
  11 août 2020
Orgueil et préjugés de Jane Austen
Le film adapté de ce roman me tentait beaucoup, c’est un classique, mais je voulais d’abord découvrir pleinement l’histoire par le biais du livre.



J’ai énormément aimé dès les premières pages l’atmosphère britannique du 18ème siècle dont ce roman est empreint. Ce n’est pas notre époque évidemment, mais on est embarqué très facilement, dans une toute nouvelle culture qui s’ouvre à nous, avec quelques défauts évidemment. J’ai tout de même adoré être amenée dans cet univers qui m’a totalement charmée.



Brisant mes stéréotypes du genre classique, qui renferme majoritairement pour moi des romans longs et ennuyants, pour la plupart du moins, ce livre était très prenant, et je l’en ai d’autant plus aimé. Il y a certes un peu de longueurs au début, pour poser le décor, mais je n’ai pas été plus dérangée que ça, car l’histoire se met tout de même rapidement en place. J’ai ressenti l’envie de poursuivre tout au long de ma lecture, je ne me suis pas ennuyée, et j’ai vraiment beaucoup aimé ça : de ce côté, Orgueil et préjugés a totalement comblé mes attentes. C’est un gros point positif pour lequel je vous incite à le découvrir.



Les personnages viennent de milieux sociaux très différents, ils offrent ainsi une certaine diversité, de part leurs caractères et leurs comportements, qui permet de mieux comprendre les mœurs de l’époque, et notamment les différences marquées entre riches et moins riches. Le roman nous montre l’évolution des personnages qui mûrissent, apprennent, et j’ai trouvé ceci très intéressant : ils ne sont jamais ni tout blanc ni tout noir, l’autrice nous montre que, malgré les préjugés dont certains font les frais, ils ne sont pas définis par ceux-ci. On est ainsi très proche d’eux, ce qui est également rare pour ma part dans les classiques. J’ai adoré Elizabeth, qui sort des codes, pour mon plus grand plaisir, avec des réflexions très intéressantes. De plus, la romance est agréable, sans exagérations, avec un naturel qui fait un grand bien.



Ce livre dépeint une société qu’on compare forcément à la nôtre et qu’on ne peut que critiquer par certains aspects. Par exemple, la place de la femme y est très réduite : elles ne sont destinées qu’à se marier, fonder une famille, sans forcément connaître le bonheur. Tout n’est qu’une question d’argent, de parti, de séduction pour elle, ce qui réduit considérablement leur émancipation. Pourtant, à travers le personnage d’Elizabeth, l’autrice montre aussi la réflexion, l’intelligence dont elles peuvent faire preuve, elle montre leur psychologie et, bien que tout ait évolué depuis, il y a quand même des répercussions très intéressantes sur notre monde. De plus, ce roman aborde également, comme je le disais un peu plus tôt, les préjugés, et le jugement porté sur les autres, des thèmes liés qui peuvent également se superposer à notre société actuelle : le message de l’autrice est donc fort, et ouvre les yeux.



Pour conclure :

Cette lecture était excellent, fluide et agréable à lire, avec des réflexions importantes : je vous recommande de découvrir ce roman !
Lien : https://unepassiondesmots.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
Sepopo
  11 août 2020
Hybrides, tome 3 : Vaillant de Laurann Dohner
après les 2 premiers tomes, j'ai hâte de lire celui-ci
Commenter  J’apprécie          00
Follepicarde
  11 août 2020
Aes Sidhe, tome 1 : La meute maudite de Alfreda Enwy
La meute maudite.... le titre est déjà un spoiler à lui tout seul :-) !

Niamh est une jeune vétérinaire d'origine amérindienne qui a la particularité outre d'être une louve mais de pouvoir soigner les blessures et d'etre très proche des animaux. Ce qui se révèle assez utile dans son métier. Elle n'a parlé à personne de ce pouvoir de guérison par peur de se faire rejeter par son entourage.

Elle est la fille de l'alpha de la meute, mais préfère vivre de façon plus indépendante sans vraiment s'impliquer dans les affaires de la meute. Elle laisse cela au bras droit de son père, Andrew, un loup avec qui elle a grandit et qui nourrit des sentiments pour elle. Bine qu'elle reste très attachée à lui, elle sait aussi que son avenir n'est pas à ses cotés.

Brusquement, les membres de la meute tombent malades les uns après les autres, seule Niamh semble immunisée contre cette fièvre étrange, qui prive les membres de son clan de leur loup, les affaiblit et finit par les tuer. Elle devient alors leur seule option de survie, elle doit comprendre l'origine du mal en partant à la recherche de la chamane des marais, sur le territoire de Khael, un puissant métamorphe.

Un intrigue assez basique qui va amener l’héroïne dans une quête, accompagner d'un homme dangereux et envoûtant qui va lui permettre d'affronter son destin. Et voilà on a tous les ingrédients d'un scénario classique : une héroïne " différente " des membre de sa meute, un ex petit copain d'enfance protecteur, un sombre mâle agaçant et sexy accessoirement terriblement puissant et imprévisible, un méchant qui veut la perte de la meute.

Ce qui sauve cette intrigue somme toutes assez prévisible, c'est Khael, le métamorphe. J'ai beaucoup aimé ce personnage plus proche de Bran ( Mercy Thompson) que d'Adam ou de Curran ( Kate Daniels)



Pour une fois en UF, ce n'est ni un lion, ni un loup mais sous la forme d'un renard qu'il fait sa première apparition ... la preuve s'il en est que ce mec est sûr de sa virilité ;-)



Mon regret principal c'est que l'auteur n'exploite pas les origines amérindiennes de son héroïne, ni les particularité des lycanthropes ( pas de lien de meute, de hiérarchie...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30