AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hatier

Créée en 1880 par Alexandre Hatier, Hatier est une maison d'édition française spécialisée dans les ouvrages scolaires, En 1900, le premier Bescherelle est édité. Hatier est aujourd'hui le troisième éditeur d'éducation en France.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Hatier



Dernières parutions chez Hatier


Dernières critiques
Pergame
  19 octobre 2017
Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand
Allant voir prochainement la pièce de théâtre "Edmond", je m'empresse de lire Cyrano de Bergerac pour comprendre les éventuels clins d’œil de la pièce. Bien sûr j'ai dans un coin de ma tête l'image du pif de Gérard Depardieu. Mais heureusement, mon esprit n'est pas englué par cette image. Je trouve que le début est très ennuyeux. La mise en place de l'intrigue est longue (avant l'arrivée de Cyrano). Heureusement je persiste car la suite est délicieuse. Quand on commence enfin à lire les vers de Cyrano, là je me régale. Je trouve même qu'il est plus agréable de "lire dans sa tête" les vers (ou à voix haute): ces rimes trouvent leur beauté quand elles sont lues. C'est un texte qui s'écoute! Je découvre également des pans de l'histoire (le siège d'Arras pris par les espagnols...).
Commenter  J’apprécie          20
Saintlaurentdupont
  18 octobre 2017
Thérèse Desqueyroux de François Mauriac
Thérèse vit dans le Sud-Ouest, Thérèse fume beaucoup, Thérèse est mariée à Bernard, Thérèse essaye d'empoisonner Bernard, Thérèse rate, Thérèse est jugée, Thérèse est acquittée...



Quel est le projet de François Mauriac, ce grand auteur catholique ?



"Sa douleur devenait ainsi son occupation et - qui sait ? - sa raison d'être au monde."



Grace à Mauriac, il n'y a pas que Thérèse qui souffre...

Le lecteur, que je suis, aussi !

Commenter  J’apprécie          60
badpx
  18 octobre 2017
Le Jeu de l'amour et du hasard de Marivaux
Encore un "grand classique" du théâtre que je découvre.

Le texte en prose est tout de même beaucoup plus abordable pour moi, et donc la lecture n'en est que plus rapide.

Je me suis amusée de ces quiproquo volontaires. L'intrigue est assez bien menée pour ne pas garantir le résultat de l'expérience : bien que le registre de la comédie me laissait entrevoir une happy-end, j'ai eu un moment quelques doutes.

Ce fut un bon moment de lecture pour moi

Commenter  J’apprécie          150