AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Citations sur Les médecins maudits (7)

belette2911
belette2911   01 mai 2013
Pourquoi?

Les coquelicots ont refleuri dans les champs retrouvés de Dachau, de Buchenwald ou d'Auschwitz.

Pour des millions de jeunes hommes d'aujourd'hui, nés après 1935, la longue aventure criminelle du national-socialisme est oubliée.

Mieux, elle ne les concerne pas. Les souvenirs poussiéreux de la génération des parents sont versés depuis longtemps dans le dossier des « histoires de régiment ».

Le temps efface le passé avec une telle rigueur que beaucoup se demandent même si ces crimes horribles, minutieusement décrits depuis plus de vingt ans, on été réellement commis. . .

L'Histoire, souvent, dépasse le roman en « imaginations ».

L'aventure des « Médecins Maudits » reste le chapitre le moins connu de cette histoire criminelle du Reich nazi : un voile pudique a bien souvent masqué les comptes rendus des procès et les écrivains, qui ont étudié les expériences médicales humaines dans les camps de concentration, étaient tous des médecins et s'adressaient, avant tout, à des médecins.

Au début de l'année 1967, j'ai rencontré plus de cinquante étudiants de la Faculté de Médecine de Paris et j'ai été surpris de constater qu'ils ne connaissaient pas les expériences des camps et que près de la moitié d'entre eux admettaient « dans certaines conditions » les expérimentations humaines.

D'autres considéraient même « l'expérience obligatoire » lorsqu'elle pouvait apporter la guérison de milliers de personnes.

Cette thèse-argument était, après la guerre, la seule grande défense des « Médecins Maudits ».

Elle revient à la mode dans certains milieux médicaux. L'exemple le plus frappant nous est fourni par la lecture d'un journal suisse: « Médecine et Hygiène » qui, dans son numéro 6391, affirme :

"L'animal expérimental idéal est l'homme. Chaque fois qu'il est possible, il faut prendre l'homme comme animal d'expérience.

Le chercheur clinique doit avoir à l'esprit que, pour connaître les maladies humaines, il faut étudier l'homme. Il n'est de recherches plus satisfaisantes, plus intéressantes et plus lucratives que celles effectuées sur l'homme.

Il nous faut donc aller plus loin dans la recherche sur le plus développé des animaux : l'homme".

(Préface)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          165
belette2911
belette2911   01 mai 2013
La conclusion de cet ouvrage n'est guère optimiste :

Qu'il se trouve, de par le monde, un tyran comparable, petit ou grand, et qu'il réussisse à fanatiser la jeunesse par une idéologie aussi « idéaliste », fausse et inhumaine, que cette idéologie extirpe de la pensée de ses tenants toute notion religieuse (et morale), alors le pire renaîtra.

Des médecins violeront encore la conscience humaine sous des prétextes scientifiques et utilitaires.

De monstrueuses recherches s'édifieront, qui n'ont pu aboutir en Allemagne, mais qui seront tentées ailleurs ; l’État tout-puissant prendra sur lui la responsabilité, et tout recommencera.

J'ai traité volontairement de « la morale expérimentale » dans cette préface pour conserver dans l'ouvrage les seuls faits bruts, sans « amélioration dite littéraire », sans « exclamations indignées ». L'horreur ne se souligne pas.

Christian Bernadac « Les Médecins maudits » (1967)
Commenter  J’apprécie          140
gteisseire2
gteisseire2   02 septembre 2008
Puisque je vous dis que je n'en veux pas. C'est impensable. Une arme à double tranchant. Un boomerang qui peut vous revenir plus vite que vous ne n'avez lancé.
Commenter  J’apprécie          90
belette2911
belette2911   01 mai 2013
Tout au long des discussions sur ce problème délicat avec des médecins, j'ai lancé la même question :
- Si pour sauver cent personnes il vous fallait tuer un seul cobaye humain ?

La plupart des médecins ont répondu :
- Je pense que ma conscience me forcerait d'accepter ce chantage ignoble.

Le professeur Baruk lui aussi avait sans doute posé cette question, puisqu'il écrit : "On s'étonne que des professeurs de Faculté et des savants nazis aient commis des crimes effroyables. Mais à partir du moment où on pense que le but unique est d'augmenter la science sans tenir compte des êtres humains et sans être soumis à un facteur éthique supérieur, et sans écouter les sentiments humains et en faisant taire son cœur, dans une telle optique, toutes les voies sont ouvertes pour toutes les déformations, les régressions, les perversions et les dégradations de la déshumanisation".

Si, de plus, les médecins sont sûrs de l'impunité. . . Ce climat favorable à tous les excès, Hitler et Himmler l'avaient imposé : ce livre présente les expériences médicales qu'ils avaient réclamées ou tolérées. Je ne suis pas médecin.

J'ai travaillé en journaliste. J'ai recherché et retrouvé d'anciens déportés sur qui les médecins allemands avaient expérimenté ; des médecins détenus qui, sous peine de mort, devaient servir d'assistants ou de "spécialistes" aux "chercheurs" nazis. J'ai compulsé des milliers de témoignages, les notes sténographiques des principaux procès.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

gteisseire2
gteisseire2   02 septembre 2008
Vous verrez, avant la mise au point des armes spéciales, nous enverrons des avions sur les États Unis. Et ils tomberont sur le cul, ces naïfs qui se croient à l'abri sur leur île. Nous ferons de l'Amérique une seconde Angleterre.
Commenter  J’apprécie          40
PauloDs
PauloDs   16 avril 2014
Le temps efface le passé avec une telle rigueur que beaucoup se demandent même si ces crimes horribles, minutieusement décrits depuis plus de vingt ans, on été réellement commis. . .
Commenter  J’apprécie          30
Nikoz
Nikoz   23 août 2013
Les coquelicots ont refleuri dans les champs retrouvés de Dachau, de Buchenwald ou d'Auschwitz.
Commenter  J’apprécie          10







    Quiz Voir plus

    Quel est le bon titre des livres de Christian Bernadac ?

    Les médecins ... ?

    Atroces
    Teigneux
    Maudits
    Eprouvé

    10 questions
    2 lecteurs ont répondu
    Thème : Christian BernadacCréer un quiz sur ce livre