AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2840981548
Éditeur : Michel Lafon (17/01/1996)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 61 notes)
Résumé :


Les expériences médicales tentées sur les déportés des camps de concentration restent le chapitre le moins connu et le plus atroce de l'histoire du Reich nazi.

Des médecins allemands, des professeurs d'université, choisis par Himmler, acceptés par Hitler, renièrent toutes les règles morales de leur profession et pratiquèrent plusieurs dizaines d'expériences différentes sur ce « matériel humain « voué à l'extermination.

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
akhesa
  01 décembre 2013
Livre qui reprend une partie des expérimentations médicales qui ont eu lieues dans les camps de concentration,experimentations dont on a des preuves,des témoignages.Ici l'auteur ne fait pas etat de voyeurisme malsain,il enumere les actes(atrocités) qui ont été commis car il ne faut pas oublier que cela a existe et que ce n'est pas il y a si longtemps de ca.
Ce qui m'a le plus impressionnee dans cet ouvrage est le chapitre concernant les armes bactériologiques et l'enumeration des différentes possibilites de contamination de masse.Je trouve que c'est un sujet dont parle peu les ouvrages qui traitent de la seconde guerre mondiale et du nazisme.J'ai apprecie la lecture de cet ouvrage car il est fait dans le respect de la vie
Commenter  J’apprécie          70
Hyaline
  12 octobre 2016
Un livre qui a forcément du mal à se lire car il est lourd de sens et il est à éviter pour les personnes un peu trop sensibles puisqu'il raconte les expériences humaines dans les camps de concentration de la Seconde Guerre Mondiale !
Cependant, c'est un livre qui mérite d'être lu, même si certains passages ne sont peut-être pas assez compréhensibles pour des jeunes. D'un point de vue de culture générale, c'est une chose essentielle de savoir ce qu'il s'est réellement passé.
C'est une lecture que je ne regrette pas, malgré sa complexité au niveau sentimental et au niveau du vocabulaire parfois.
Commenter  J’apprécie          50
Dareel
  26 août 2014
Bien entendu je n'ai pas l'intention de donner un avis particulier sur ce livre. le but n'est pas de juger l'écriture ou le contenu puisque c'est un récit historique qui rassemble les témoignages de déportés victimes d'expérimentations nazies.
Bon, inutile de dire qu'on rentre toujours plus profond dans l'horreur de la guerre avec ce genre de livre. Je ne sais pas trop ce qui m'a poussée à le lire honnêtement, mais j'avais envie de savoir.
Bien sûr un malaise s'installait chaque fois que je rouvrais le livre. Je ne vais pas m'étaler sur les différentes expériences pratiquées, c'est juste dégueulasse de prendre les humains pour des objets. Et tous ces « médecins » qui ne méritent pas cette appellation sont juste… Y'a pas de mot.
Et dire qu'au procès de Nuremberg tous n'ont pas eu de sanction à la hauteur des horreurs qu'ils ont commises…
C'est juste fou de savoir qu'une ou deux personnes seulement ont le pouvoir de faire commettre des atrocités comme ça.
Ce livre est un témoignage solide qui fait office d'hommage à toutes les victimes. Il aide selon moi également à se rappeler, à ne pas oublier, pour ne pas que ça se produise à nouveau.
Touchant, dur et bouleversant.
Lien : http://www.chroniques-livres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
agnesrobert
  07 janvier 2015
Livre déjà ancien (1967) écrit par un journaliste et basé sur des témoignages et les actes de différents procès des criminels de guerre nazis. Non exhaustif, puisqu'à l'époque de sa rédaction toutes les procédures en cours n'étaient pas achevées, toutes les archives n'étaient pas connues et/ou étudiés. Cela n'en enlève pas la qualité.
Commenter  J’apprécie          40
WebLink
  30 décembre 2018
Sortie de la zone de confort pour cette lecture centrée sur un thème (les expérimentations humaines sur les déportés) passé sous silence, durant cette Seconde Guerre Mondiale pourtant ultra-médiatisée.
On y découvre, avec une alternance de témoignages et de morceaux choisis des procès de Nuremberg, les expériences glaçantes réalisées sur les déportés, avec au choix la résistance à l'hypothermie (avec études comparatives du bain chaud et du réchauffement par le corps d'une femme), la stérilisation par injection corrosive intracavitaire, la recherche de vaccin antityphique par injection intraveineuse de sang contaminé alors que les hôpitaux débordaient de véritables patients...
Ou comment le régime nazi a permis à toute une frange sadique du corps médical de s'adonner à leurs perversions en toute impunité, les plus virulents étant même récompensés par Himmler, le meurtrier du siècle.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
belette2911belette2911   01 mai 2013
Pourquoi?

Les coquelicots ont refleuri dans les champs retrouvés de Dachau, de Buchenwald ou d'Auschwitz.

Pour des millions de jeunes hommes d'aujourd'hui, nés après 1935, la longue aventure criminelle du national-socialisme est oubliée.

Mieux, elle ne les concerne pas. Les souvenirs poussiéreux de la génération des parents sont versés depuis longtemps dans le dossier des « histoires de régiment ».

Le temps efface le passé avec une telle rigueur que beaucoup se demandent même si ces crimes horribles, minutieusement décrits depuis plus de vingt ans, on été réellement commis. . .

L'Histoire, souvent, dépasse le roman en « imaginations ».

L'aventure des « Médecins Maudits » reste le chapitre le moins connu de cette histoire criminelle du Reich nazi : un voile pudique a bien souvent masqué les comptes rendus des procès et les écrivains, qui ont étudié les expériences médicales humaines dans les camps de concentration, étaient tous des médecins et s'adressaient, avant tout, à des médecins.

Au début de l'année 1967, j'ai rencontré plus de cinquante étudiants de la Faculté de Médecine de Paris et j'ai été surpris de constater qu'ils ne connaissaient pas les expériences des camps et que près de la moitié d'entre eux admettaient « dans certaines conditions » les expérimentations humaines.

D'autres considéraient même « l'expérience obligatoire » lorsqu'elle pouvait apporter la guérison de milliers de personnes.

Cette thèse-argument était, après la guerre, la seule grande défense des « Médecins Maudits ».

Elle revient à la mode dans certains milieux médicaux. L'exemple le plus frappant nous est fourni par la lecture d'un journal suisse: « Médecine et Hygiène » qui, dans son numéro 6391, affirme :

"L'animal expérimental idéal est l'homme. Chaque fois qu'il est possible, il faut prendre l'homme comme animal d'expérience.

Le chercheur clinique doit avoir à l'esprit que, pour connaître les maladies humaines, il faut étudier l'homme. Il n'est de recherches plus satisfaisantes, plus intéressantes et plus lucratives que celles effectuées sur l'homme.

Il nous faut donc aller plus loin dans la recherche sur le plus développé des animaux : l'homme".

(Préface)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          135
belette2911belette2911   01 mai 2013
La conclusion de cet ouvrage n'est guère optimiste :

Qu'il se trouve, de par le monde, un tyran comparable, petit ou grand, et qu'il réussisse à fanatiser la jeunesse par une idéologie aussi « idéaliste », fausse et inhumaine, que cette idéologie extirpe de la pensée de ses tenants toute notion religieuse (et morale), alors le pire renaîtra.

Des médecins violeront encore la conscience humaine sous des prétextes scientifiques et utilitaires.

De monstrueuses recherches s'édifieront, qui n'ont pu aboutir en Allemagne, mais qui seront tentées ailleurs ; l’État tout-puissant prendra sur lui la responsabilité, et tout recommencera.

J'ai traité volontairement de « la morale expérimentale » dans cette préface pour conserver dans l'ouvrage les seuls faits bruts, sans « amélioration dite littéraire », sans « exclamations indignées ». L'horreur ne se souligne pas.

Christian Bernadac « Les Médecins maudits » (1967)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
belette2911belette2911   01 mai 2013
Tout au long des discussions sur ce problème délicat avec des médecins, j'ai lancé la même question :
- Si pour sauver cent personnes il vous fallait tuer un seul cobaye humain ?

La plupart des médecins ont répondu :
- Je pense que ma conscience me forcerait d'accepter ce chantage ignoble.

Le professeur Baruk lui aussi avait sans doute posé cette question, puisqu'il écrit : "On s'étonne que des professeurs de Faculté et des savants nazis aient commis des crimes effroyables. Mais à partir du moment où on pense que le but unique est d'augmenter la science sans tenir compte des êtres humains et sans être soumis à un facteur éthique supérieur, et sans écouter les sentiments humains et en faisant taire son cœur, dans une telle optique, toutes les voies sont ouvertes pour toutes les déformations, les régressions, les perversions et les dégradations de la déshumanisation".

Si, de plus, les médecins sont sûrs de l'impunité. . . Ce climat favorable à tous les excès, Hitler et Himmler l'avaient imposé : ce livre présente les expériences médicales qu'ils avaient réclamées ou tolérées. Je ne suis pas médecin.

J'ai travaillé en journaliste. J'ai recherché et retrouvé d'anciens déportés sur qui les médecins allemands avaient expérimenté ; des médecins détenus qui, sous peine de mort, devaient servir d'assistants ou de "spécialistes" aux "chercheurs" nazis. J'ai compulsé des milliers de témoignages, les notes sténographiques des principaux procès.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
gteisseire2gteisseire2   02 septembre 2008
Puisque je vous dis que je n'en veux pas. C'est impensable. Une arme à double tranchant. Un boomerang qui peut vous revenir plus vite que vous ne n'avez lancé.
Commenter  J’apprécie          90
gteisseire2gteisseire2   02 septembre 2008
Vous verrez, avant la mise au point des armes spéciales, nous enverrons des avions sur les États Unis. Et ils tomberont sur le cul, ces naïfs qui se croient à l'abri sur leur île. Nous ferons de l'Amérique une seconde Angleterre.
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : nazismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1654 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre