AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,8

sur 49 notes
5
5 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis
Quelle est la différence entre Robert et Mac Gyver ? Aucune ! Tous les deux ont des petites astuces pour arriver à leurs fins. Mais en ce qui concerne notre roi des beaufs, cela tiendrait plus de l'Inspecteur Gadget que du blondinet américain ! Car tout ce qu'il achète ne sert à rien (ou ne fonctionne pas), encombre la maison ou, pire, peut être dangereux. On a l'impression de se retrouver avec le catalogue complet (que je ne nommerai pas) de tout ce qui est absolument inutile MAIS indispensable !

On rit, on rit, mais qui n'a pas acheté au moins une fois dans sa vie ce genre d'objet ? Que celui qui ne l'a jamais fait me jette la première passoire pliable !
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
Commenter  J’apprécie          440
Lorsque Raymonde se livrait avec frénésie à ses achats par correspondance, il s'agissait de lutter contre le désoeuvrement. C'est maintenant au tour de Robert d'être gagné par la fièvre acheteuse, et il s'agit pour lui de faire la preuve ostentatoire de son appartenance à la modernité. Véritable foire du « made-in-china », la maison des Bidochon est envahie par d'étranges objets pratiques qui ne font finalement gagner aucun instant mais font perdre beaucoup d'énergie et de patience à leurs utilisateurs déboussolés. Pour Robert, c'est l'occasion de sortir de son apathie et de s'ouvrir vers le monde extérieur. Pour Raymonde, il s'agira surtout de constater, une fois de plus, l'aveuglement stupide et parfois rageur de son compagnon d'appartement.


Au bout du 20e épisode de la série, Christian Binet semble avoir fait le tour de sa critique de la société de consommation. Il ne tarit pas vraiment de mauvaises idées, mais n'éblouit plus non plus par des inventions neuves. le progrès a peut-être bien une fin…
Lien : http://colimasson.over-blog...
Commenter  J’apprécie          211
On retrouve avec plaisir Raymonde et Robert dans de nouvelles aventures, de "véritables" aventures puisque Robert se prend de passion, dans cet album, aux toutes dernières nouveautés du modernisme!
Robert devient spécialiste ès-gadget-attrape-nigauds: du ramolibeur au cric gonflable, en passant par l'oreiller anti-rides pour Raymonde ou à la fausse cheminée qui réchauffe en hiver et refroidit en été. Tout est testé et, bien sûr, approuvé par Robert, au grand dam de Raymonde qui doit subir la toute nouvelle lubie de son mari et qui verra son quotidien bouleversé par ces nouvelles "technologies".
Avec son sens de l'humour toujours aussi subtil et acerbe, Binet décortique cette toute nouvelle société de consommation.
Un véritable télé-achat sur papier glacé...
Commenter  J’apprécie          200
Non, ça ne me fait plus rire les gags de la triste vie de Robert et Raymonde;
leur catalogue de gadgets est archi-connu, leur vie de couple totalement pitoyable, leurs cadeaux de Noël donnent la gerbe, ils sont tellement minables qu'on a plutôt envie de les plaindre.
On a tous en nous quelque chose des Bidochon....O.K., et alors?
Commenter  J’apprécie          100
Lire une BD des Bidochon, cela me met toujours en joie.

Binet a l'art de disséquer les petits maux de notre quotidien et de montrer comment deux Français moyens, le couple Raymonde et Robert Bidochon en l'ocurrence, peuvent faire face à des situations concrètes et "difficiles".
Ici les Bidochon doivent affronter des "inventions" de notre monde moderne, comme le pousse-bouchon qui soit-disant aide à déboucher les bouteilles, l'oreiller cervical qui aiderait à se relaxer, le "thermo-cuisson" qui donne la température intérieure de la viande, la balance parlante qui affiche 185 kg pour le poids de Raymonde, et 32 kg pour Robert, la cravate lumineuse; les produits chimiques pour jardinage aux effets insoupçonnés.

Un joyeux coktail de situations savoureuses qui nous montrent à quel point nous pouvons être démunis face aux avancées du progrès.
Commenter  J’apprécie          80
On a tous quelque chose en nous de Bidochon … J'ai toujours été fasciné par les gadgets ineptes comme ceux du Magazine de l'Homme Moderne , avec parfois le début du commencement de l'esquisse du désir d'essayer. Robert lui n'a pas ces inhibitions ridicules (Ah la lampe de poche poivrière ! )Et voilà aussi les Bidochons saisis de la passion du bricolage …ça va saigner !
Commenter  J’apprécie          50
Super bd les Bidochon dans la surconsommation. J'ai bien rit et je suis une fan inconditionnelle de cette bande dessinée
Commenter  J’apprécie          40
On retrouve cette fois-ci nos amis les Bidochon en difficulté avec la technologie. le progrès, ça leur réussit pas! Mais ça nous plait tellement du coup! Allez vite découvrir la cheminée réversible, le repousse chiens, le pousse-bouchon, la balance carré, le gant de toilette à deux poches, etc!
Commenter  J’apprécie          20
Robert et la nouvelle technologie mais jusqu'ou va t il aller ?
Commenter  J’apprécie          10
Il y avait longtemps que je n'avais pas lu les Bidochons. Je les trouvais ringards quand j'étais ado, j'avais un peu abandonné.

Je les ai donc redécouvert avec ce titre, et je me suis bidonnée.

Sacré Robert ! Et Raymonde, stoïque, génial.

Un bon moment de rire, ça fait du bien.

L'image que je retiendrai :

Celle de Robert voulant changer lui-même sa vitre, un grand moment de bonheur.....
Lien : http://motamots.canalblog.co..
Commenter  J’apprécie          10




Lecteurs (123) Voir plus



Quiz Voir plus

Au pays merveilleux des Bidochon.

Les Bidochon apparaissent pour la 1ère fois comme personnages secondaires dans quel magazine (n° 11) ?

Charlie Hebdo
Pif Gadget
L'Echo des Savanes
Fluide glacial
Le Chasseur français

10 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : Christian BinetCréer un quiz sur ce livre

{* *}