AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Christian Binet (Illustrateur)
ISBN : 2858150796
Éditeur : Audie-Fluide glacial (07/01/1993)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 182 notes)
Résumé :
Lui, c'est Robert. On le reconnaît facilement: béret, bretelles, bedaine. Elle, c'est Raymonde, sa femme. À eux deux, ils forment un couple déprimant : les Bidochon. Déprimant, mais furieusement drôle. Depuis que Binet, l'un des auteurs du magazine d'humour "Fluide glacial", raconte leur quotidien conjugal dans ses bandes dessinées, ils ont goûté à toutes les expériences du français moyen contemporain. Soit, entre autres, les habitations à loyer modéré, l'accession ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
LydiaB
  28 juillet 2013
Mademoiselle Raymonde, Jeanne, Martine Galopin, consentez-vous à prendre pour époux Monsieur Robert, Eugène, Louis Bidochon ? Là où un OUI magistral aurait dû fuser, c'est d'une toute petite voix que la future épouse répondit. Et pour cause ! Ce couple magistral s'est rencontré via une agence. Lieu de la rencontre, aussi atypique que les deux tourtereaux : la gare. Et pour se reconnaître, Raymonde avait... un jambonneau et Robert un arrosoir !!! Evidemment, lorsqu'on démarre ainsi son couple, on ne peut que s'attendre à des situations cocasses...

Et c'est pour notre plus grand amusement que Binet les met en scène. Mariage, nuit de noce, rencontre avec les beaux-parents, premier appartement, difficulté à avoir un enfant... Bref, tout ce que peut rencontrer le couple lambda sur le chemin de la vie. Mais comme Raymonde et Robert sont hors compétition, on ne peut que rire à gorge déployée devant les situations.
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
Commenter  J’apprécie          510
Crossroads
  26 juillet 2011
Aaaaaah , Robert et Raymonde , le yin et le yang d'un monde en parfaite harmonie ou la classe et le bon gout n'ont d'égal que l'amour ( vache ) qu'ils se portent l'un l'autre .
Quand on lit Binet , et qu'on adore ( ce qui est mon cas ) , ce n'est surement pas pour ses dessins chiadés et ses décors à tomber par terre . D'ailleurs , dans ce premier tome , l'auteur a pris le parti de materialiser les meubles et les décors par des fleches explicatives . Pourquoi se fatiguer , hein dis ? Ce sont donc les dialogues aux petits oignons qui font la force de cette Beaufitude BDisée ( finement observé ! effectivement , ce mot n'existe pas encore , il n'apparaitra qu'en 2015 , Juin si je ne m'abuse , le 16 vers 15h30 du mat' , je vous en fais donc la primeur..merci qui ? ) . Un humour acerbe sur tous ces petits travers qui font notre charme...ou pas .
10 ans d'amour ! Un premier tome en noir et blanc qui fait un peu office d'album photo empreint d'une poésie un peu particuliere quand meme : la rencontre de l'etre révé (qui , des le premier rendez-vous s'empresse de vous trainer au snack du coin en engloutissant bruyamment , telle une horde de phacocheres ayant décidé de dire adieu au sacro saint régime pré-estival , plats sur plats , anti coup de foudre par excellence) , le mariage ( anti mariage par excellence , une jarretiere qui part à deux francs , ça peut vexer , si ,si ! ) , une nuit de noces de reve pour tous les amateurs de gerbe nuptiale , un voyage de noce dans la famille de Robert ou la belle-mere , sorte de crotale sur patte , acceuille Raymonde à bras fermés , puis la désesperance d'apprendre qu'il n' y aura jamais de fier descendant à ce couple étalon...
Les Bidochon , c'est un peu vous et moi . Il n'est pas rare de s'y retrouver ; tiens , je me souviens , une fois , alors que je nageais fierement , à l'instar d'une sirene hollywoodienne , dans la pureté des flots azurés , il m'est venu une furieuse et irrépréssible envie de ch*** dans la mer ( queouaa , il parait que ça ne se fait pas , ça sert à quoi d'etre en vacances alors ! )mais ceci ...est une autre histoire...
Les Bidochon , sorte de catalyseur de mauvais gout et de betise , est à offrir à toute bonne Baronne de Rothschild qui se respecte...
PS : par ch*** , il fallait , bien entendu , lire chanter mais vous l'aviez surement deviné..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          214
colimasson
  19 août 2012
Les Bidochon ont depuis longtemps démontré l'inexactitude de la théorie schopenhauerienne de l'amour. Avant même d'avoir essayé de se reproduire (suite à un repas d'huîtres tournées au vinaigre, dans une ambiance olfactive et auditive constituée de pets et de rots), Raymond et Germaine ne se sont jamais sentis grisés par le désir incessant de l'autre –ce que Schopenhauer désigne comme une illusion transmise à l'individu pour l'obliger à perpétrer l'espèce.

Les débuts de l'histoire entre Germaine et Raymond ne pouvaient pas être plus prosaïques. L'horloge biologique s'affole. Germaine, qui conserve toujours ses « tétons de vierge » dans l'étole soyeuse de ses soutien-gorge XXL, fait appel à une agence matrimoniale qui se chargera de lui trouver l'homme parfait. Ni une, ni deux, on lui sort des fonds de tiroirs le bon vieux Raymond, pas trop réticent sur la marchandise. Tant que la matrone qu'on lui refile ne l'empêche pas de s'enfiler ses sardines à l'huile et pommes de terres frites au cours de leur premier rendez-vous, elle représentera forcément un produit rentable par rapport à l'investissement exigé.

On aura compris que l'amour avec Binet n'est pas une partie de plaisir. Et puis d'ailleurs, marre de devoir coller du rose partout dès qu'il est question de bisous et de bons sentiments. Dans cet album, les dessins sont tout de noir et de blanc vêtus. le décor, réduit à des flèches explicatives, permet de mieux se concentrer sur les mines cernées et dépressives des personnages. le monde dans lequel les Bidochon évoluent est à leur image : peuplé de monomaniaques égoïstes qui se battent nuit et jour pour permettre à leurs désirs de s'affirmer au détriment de ceux des autres –lutte ô combien réjouissante pour le lecteur !

De déboires en déboires, le couple Bidochon pourra donner envie à l'optimiste de se caser (qu'est-ce que ça va être marrant de péter en choeur dans le lit) ou au pessimiste de divorcer (ça fait chier de devoir payer 3€50 pour une bouteille d'eau de Cologne quand même). Il prouve en tout cas, dans sa conclusion, la justesse de la théorie darwinienne : inadaptés et autres paralytiques de la vie en société, abandonnez tout espoir de vous reproduire. Raymond et Gertrude devront faire une croix sur Bidochon Junior et accepter la fatalité du sort : un clébard et puis c'est tout. Et c'est peut-être tant mieux…

Lien : http://colimasson.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
MissSherlock
  05 octobre 2013
Raymonde Galopin, croupe de charolaise et tétons de vierge, décide d'offrir son corps de rêve et son coeur de midinette à un homme, beau et séduisant et fait appel à une agence matrimoniale. Elle rencontre ainsi Robert Bidochon, gros beauf, qui ne voit en Raymonde qu'un investissement financier.
Peu importe, les deux se marient en petite pompe pour le pire et pour le pire.
La rencontre foireuse, le mariage raté, la nuit de noce calamiteuse, la rencontre avec les beaux-parents, la recherche d'un appartement... tout est passé à la moulinette par Binet. C'est autant réaliste que surréaliste et c'est surtout hilarant.
D'autant plus hilarant que le graphisme est réduit au minima, Binet se contentant d'indiquer les meubles et les paysages à l'aide de flèches pour se moquer gentiment de ces lecteurs.
Jouissif !
Commenter  J’apprécie          180
HORUSFONCK
  07 décembre 2016
Robert et Raymonde: un couple de français très moyens, dont l'histoire d'amour ressemble à un pis-aller. Cela fleure bon les annonces matrimoniales du Chasseur Français et le mariage dit "de raison"
Robert est un vieux garçon, avec ses manières et ses manies.
Raymonde tourne à la vieille fille, cherche le prince charmant et a la hantise de vivre seule.
La noce est chiche, assez triste , avec une scène consternante de "jaretelle de la mariée"... La nuit de noce est catastrophique, à cause de crevettes pas fraîches!
Cerises sur le gâteau déjà rassis: Robert est impuissant, et sa môman déteste déjà sa bru!
Le roman d'amour des Bidochon, comme on le voit, est assez saumâtre.
Ce n'est pas un cauchemar, certes, juste une réalité poisseuse qui s'installe.
Alors oui, je relis facilement cet album, mais il ne me fait plus rire du tout (sauf Kador qui remplace l'impossible enfant des Bidochon)
Commenter  J’apprécie          170
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   28 juillet 2013
- Allez, allez, je connais votre genre, ma bru !
- Et quel genre, s'il vous plaît ?
- Du genre du frugal. Repas, fait de sardines à l'huile, mangées à même la boîte, furtivement, sur un coin de l'évier, pendant que du lit , vous, engoncée dans la chaleur moite de votre lascivité, vos cuisses grasses, ouvertes, en redemandez encore !
Commenter  J’apprécie          300
colimassoncolimasson   26 août 2012
- Je vois, ma petite, que tu as encore beaucoup à apprendre du mystère de ma vie ! Quand il y a des éjaculations, c’est des milliards de spermatozoïdes qui foutent le camp pour se ruer dans ton bide !
- Je sais !
- Des milliards ! Comme rentrée de week-end, t’imagines le bouchon que ça ferait sur l’autoroute ! Eh bien, comme y a un bouchon, plus rien ne peut passer ! Tandis qu’avec moi, alors là, impec ! C’est au bas mot… 300 ? 600 ? 1000 à tout casser, qui grimpent et hop, ça passe tout seul ! Plus de bouchon ! A pu bouchon ! Pati bouchon !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
marina53marina53   18 septembre 2012
- C'est simple, c'est moi son fils préféré!
- T'es fils unique!
- Justement, ça prouve que je te raconte pas des bobards!!
Commenter  J’apprécie          310
colimassoncolimasson   29 août 2012
Avec un chien, tu as tous les avantages d’un gosse, mais avec tous les inconvénients en moins ! Un chien, ça bouffe les restes, ça couche dehors, ça va chier tout seul sur le trottoir, et même, si tu veux, t’as pas à te gêner à l’abandonner sur le bord de la route quand tu pars en vacances !
Commenter  J’apprécie          120
colimassoncolimasson   22 août 2012
- Robert, solennellement, je remets entre tes mains, mon sexe, dont la fraîcheur n’a rien à envier à une pâtisserie faite du jour même !
- Ah, s’il te plaît, ne parle plus de bouffe ! Rôôôt. Parce que, ça yoyotte ! Bon, allez, grouille ! Fous-toi à poil !
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Christian Binet (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Binet
Haut-de-Gamme 2 ou quand le créateur des Bidochon "s'attaque" à la musique classique... Christian Binet offre aux amoureux de musique, de bande dessinée et d'humour, un album truculent sur la musique classique, sa passion. Haut-de-Gamme tome 2 chez Dargaud http://www.dargaud.com/bd/Haut-de-Gamme/Haut-de-gamme/Haut-de-gamme-tome-2-Ma-non-troppo (Musique par Christian Binet lui-même : Prélude en Ré bémol majeur pour cordes)
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Au pays merveilleux des Bidochon.

Les Bidochon apparaissent pour la 1ère fois comme personnages secondaires dans quel magazine (n° 11) ?

Charlie Hebdo
Pif Gadget
L'Echo des Savanes
Fluide glacial
Le Chasseur français

10 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : Christian BinetCréer un quiz sur ce livre