AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
4,04

sur 68 notes
5
6 avis
4
10 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Shan_Ze
  18 avril 2018
Une mère russe n'a plus de nouvelles de son fils, Volodia, un militaire parti en guerre en Tchétchénie. Elle décide de partir à la recherche de celui-ci après avoir entendu une rumeur qui permettra de le retrouver... pour cela, il faudrait aller en Tchétchénie voir le général Bassaiev.
Un voyage qui ne sera pas de tout repos, elle rencontrera d'autres personnes, il y a du danger. Aurélien Ducoudray et Anlor réussissent à faire une bande dessinée prenante avec un conflit que je ne connais qu'en surface. Il y a un peu de légèreté avec ce chien qui ne manque pas de provocation. Mais il y a aussi des soldats, des chars, des fusils... et de la haine entre les deux peuples. le sujet n'est pas facile mais l'histoire est très vivante, on est aux côtés de cette mère russe touchante, cet amour maternelle est ce qu'il l'aide à tenir. Reste à lire le second tome pour savoir ce que devient cette petite maman...
Commenter  J’apprécie          300
tynn
  18 avril 2015
Russie des années 90: ce fut le choc mondial de la chute de URSS, une déflagration telle que l'économie russe suivit le même chemin en explosant en vol, avec une inflation catastrophique pour la population.
Avec le déclin de l'ennemi ancestral, la Tchétchénie va entamer pendant de longues années de guerre, la libération de son territoire de la tutelle russe: feu et sang pour tous, jeunes soldats russes compris, dans un conflit interminable.

Le décor est posé: la babouchka qui survit en vendant ses DVD dans le métro moscovite est le produit de ces années de misère du peuple russe. Et le secret de la disparition de son fils soldat est bien aussi le reflet de la paranoïa de gouvernance étatique. le road trip enneigé qu'elle entreprend pour le retrouver, accompagnée d'un chien improbable, lui fait prendre tous les risques mais crée aussi des situations comico-tragiques savoureuses, du rythme et de l'action.

Cette bande dessinée est un beau travail de crayons et de textes, remettant à l'avant de la scène le quotidien des populations, avec l'opportunisme de chacun pour survivre, les combats et leurs bombardements, le monde parallèle de la résistance tchétchène.
Le trait est précis, très travaillé, joliment colorisé, les personnages ont des "gueules" et la part réservée aux femmes, combattantes ou civiles, est privilégiée, montrant aussi bien l'entraide que le courage.

Un premier tome qui donne très envie de retrouver les aventures de Ekaterina Kitaev lors de la sortie du tome 2 en juin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
spleen
  03 octobre 2016
Années 1990 , l'empire soviétique se disloque , la Tchétchénie affirme son statut de République et les jeunes soldats russes partent au front .

Une" petite mère", Ekaterina Kitaev , vit de la vente de DVD pirates dans les couloirs du métro, elle n'a aucune nouvelle de son fils Volodia envoyé combattre les rebelles tchétchènes, lorsqu'elle apprend par une coupure de journal qu'il a été fait prisonnier et n'écoutant que son coeur de mère, elle part avec sa petite chienne rencontrer le chef Bassaïev pour faire libérer son garçon .

Voyage improbable où elle est recueillie par des femmes tchétchènes, dont les plus jeunes sont des combattantes, surnommées les Amazones .

Beaux portraits de ces mères-courage, de ces femmes qui se battent pour leur pays, belles gueules de rebelles, aussi féroces que les soldats russes, la violence et la cruauté sont de tous les bords .

Tout ceci est très bien rendu par la plume de la dessinatrice, Anlor, et la force du récit d'Aurélien Ducoudray , alternant des moments cocasses avec les pires scènes de guerre ou de torture .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Maks
  28 février 2016
Des dessins beaux et tranchants (je veux dire par là que les trait sont assez anguleux), une colorisation des planches réaliste et lumineuse, agréable à l'oeil.

Ici on suit une mère de famille Russe jusqu'en Tchétchénie pour aller libéré sont fils fait prisonnier.
Cette maman très humaine est devenue un peu folle depuis que sont fils est parti en Tchétchénie faire sont service militaire au front, cette folie apporte un charme fou à cette BD c'est meme sont point fort.

Dommage que ce soit en deux tome, ici l'histoire s'arrête en plein milieu de l'action ....
Commenter  J’apprécie          100
badpx
  20 juin 2018
J'ai une impression bizarre par rapport à cette BD, le personnage principale, une mère Russe qui part en Tchétchénie pour sauver son fils prisonnier des Tchétchènes, traverses pas mal d'"aventures" et d'épreuves assez dramatiques. Mais, est ce la couleur, ou le dessin qui souvent ressemble à une caricature, les pires moments semblent être des scènes de comédies.... Elle semble si ridicule, mais en même si admirable.
Le sujet de fond (la guerre de Tchétchénie) n'est pas quelque chose que je connais, j'en ai évidemment entendu parler à l'époque, mais je n'en sais rien. Et cette BD est aussi, pour moi, un bon moyen d'apprendre un peu sur ce sujet.
Commenter  J’apprécie          70
Amindara
  11 septembre 2015
Cette BD là, j'ai envie de lui mettre un gros coup de coeur.

J'ai été particulièrement touchée par l'histoire de cette mère de famille dont le fils est dans l'armée Russe. Lorsqu'elle apprend qu'il est prisonnier des Tchétchènes, elle en est bouleversée. N'écoutant que son courage et son coeur de mère, elle rassemble toutes ses affaires et part en compagnie de son petit chien sur les routes. C'est qu'une rumeur prétend que les soldats russes seront libérés si leurs mères viennent les chercher. C'est une très belle histoire, on se prend d'affection pour cette mère, on la comprend, on la soutient, on prie pour elle et on se désole quand elle rencontre des obstacles.

Niveau illustrations, je n'ai rien à redire. Ce n'est pas hyper réaliste dans le tracé, mais ça passe. J'ai trouvé le visage de la mère particulièrement expressif, on la sent marquée par tout ce qu'elle a vécu. C'est un style que j'aime bien.

Une très bonne BD donc, un vrai coup de coeur, que je recommanderai à tous les amateurs de bandes dessinées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lunch
  25 mars 2015
Où est-il passé, le petit Volodia qui jouait aux apprentis photographes avec ses camarades, s'amusant à mettre en scène son chien Milyi dans les situations les plus c(au)cas(s)es ?
Dans une Russie désoeuvrée, les enfants grandissent et reproduisent les mêmes schémas parentaux : à la guerre comme à la guerre dit le proverbe ! Volodia sera soldat comme son père et s'en ira combattre en Tchétchénie… Si le vétéran finit ivrogne, abandonné par une femme accusatrice qui l'accable de tous les maux du monde, qu'adviendra-t-il du fiston, force vive d'une nation en péril, envoyé dans un charnier dont on ne revient pas ? Mais l'espoir renaît quand une rumeur annonce qu'un chef tchétchène propose de rendre les prisonniers si leur mère vient elle-même les chercher… alors qui sait ?

[...]

Après ce bref synopsis qui pose une belle situation de départ, Amère Russie pourrait nous parler du conflit tchétchène au sens large, de la colonisation russe qui mène petit à petit au sentiment de révolte, de la montée de l'islamisme radical, des attentats ou des enjeux géopolitico-économiques. Il n'en est rien ! La guerre n'est finalement qu'un prétexte, une toile de fond, pour mettre en évidence l'amour d'une mère à la recherche de son fils.

Certes cette dernière n'est pas la plus futée des femmes – on peut même dire qu'elle est trop naïve pour ce monde de brutes – mais elle fait le contrepoids idéal pour s'attarder sur l'humain, du moins pour ce qu'il lui reste encore d'humanité, dans un conflit qui dure depuis trop longtemps et use des populations qui n'en demandent pas tant.

[...]


L'avis complet à lire sur Bedea Jacta Est !
Lien : https://bedeajactaest.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Little_Daisy
  30 mai 2015
Le 27 mai 2015 sortait le tome 2 de Amère Russie qui termine ce diptyque commencé un an auparavant. Je vais donc vous parler de l'histoire complète car mon avis sur le tome 1 et sur le tome 2 ne s'est que renforcé au fil de ma lecture !

Tout d'abord, Amère Russie c'est le travail d'un scénariste que j'aimais déjà qui est Aurélien DUCOUDRAY (le papa de The GROCERY notamment) et d'une dessinatrice que j'ai découvert mais qui m'a de suite fasciné dans cette BD : ANLOR (du coup si ça vous a plu, lisez Les Innocents). Donc ce diptyque a été édité par Grand Angle et mérite de retenir votre attention !
Amère Russie c'est l'histoire d'un mère, d'un fils, d'un chien, d'une guerre et de deux peuples. Mais c'est surtout une histoire d'humains, de gens comme vous et moi. Ekaterina est la mère de Volodia. D'origine Russe, son fils se retrouve à faire la guerre en Tchétchénie. Depuis cette époque, Ekaterina n'a aucune nouvelle de lui. Entre son mari alcoolique, sa vie misérable à vendre des DVD pirates dans le métro et le manque cruel de son fils, cette mère de famille n'a que sa chienne pour lui tenir compagnie jusqu'au jour où le ras le bol prend le dessus. Elle semble frêle, fragile et émotive mais va aller au delà de tout par amour maternel, Ekaterina va braver la guerre, les soldats, les tabous pour aller retrouver son fils prisonnier en Tchétchénie. Au nom des mères Russe, par amour et surtout parce que la guerre n'est que politique et brise toutes les familles peu importe le côté de la frontière, notre Ekaterina va tout affronter la tête haute !

Un scénario bouleversant, une femme forte et attachante, un dessin minutieux qui m'a de suite emballé, voilà ce que je retiens de cette lecture. En plus de ce drame familial c'est aussi une façon de parler des femmes soldats, de parler des civils dans une guerre qui les dépasse. Dans cet ouvrage j'ai découvert une façon douce, lumineuse de parler de la guerre alors même que le propos est sombre, dur et plein de triste réalité. ici l'origami en signe d'espoir vole aux côtés des bombes qui tuent. Parce que partout où l'humain cherche à détruire son prochain, il y a aura toujours quelqu'un pour s'opposer à la barbarie. Un message de paix, d'amour et de calme. J'ai eu la gorge serrée vers la fin du second tome et la case finale m'a véritablement touchée, elle est sublime.
Voilà une BD qui traite d'un sujet d'actualité, une Russie des années 90′ qui n'a fondamentalement pas beaucoup changée … Surtout x des derniers événements. Mais il faut aussi savoir que cette histoire traite d'un sujet réel. Vous pourrez en apprendre davantage avec le dossier dans le tome 1 qui explique l'histoire vraie de cette femme partie chercher son fils en Tchétchénie ou encore sur les Amazones, ces femmes snipers …

Un sublime ouvrage à offrir pour la fête des mères (qui est demain 31 mai), pour montrer à vos Mamans que vous savez qu'elles feraient tout pour vous, pour votre vie et que vous les aimez pour cette force.
Lien : http://chickon.fr/2015/05/30..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
steph42
  10 janvier 2015
Un petit flash back sur un conflit pas si vieux !
Le choix de le faire vivre à travers les yeux d une mère est judicieux touchant
Les dessins sont délicats et permettent de supporter la violence de l histoire
Commenter  J’apprécie          40
the_bill
  28 janvier 2021
La Russie de Poutine et la guerre de Tchétchénie n'est pas un sujet facile et pourtant voilà une BD forte intéressante.
Une héroïne charismatique, un ton très dynamique alternant humour et dramatique, une progression narrative agréable, un dessin maitrisé.
Tous les éléments sont réunis pour passer un bon moment et attendre la suite de ce diptyque avec impatience.
Mention spéciale pour des dialogues ciselées qui touchent souvent justes.
Commenter  J’apprécie          20


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
1001 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre