AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Ian Culbard (Illustrateur)
ISBN : 1781082693
Éditeur : 2000 AD (04/12/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
The Orrery is a fully functional, life-size clockwork solar system, a clutch of planets orbiting a vast Brass Sun via immense metal spars.
But the once-unified collection of worlds has regressed into eccentric fiefdoms, andice is encroaching on the outer planets as the sun is dying. Wren and Eptimus must find the key to restart the sun, but first must escape the world known as The Keep.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Presence
  10 décembre 2015
Il s'agit du début d'une série publiée dans le magazine "2000 AD". Ce tome épais (200 pages de BD) reprend les épisodes prépubliés dans les numéros 1800 à 1811, 1850 à 1861 et 1888 à 1899 de "2000 AD", de 2012 à 2014, puis réédités sous la forme de 6 comics en 2014. le scénario est d'Ian Edginton, les dessins, l'encrage et la mise en couleurs de I.J.N. Culbard.
Dans un système solaire qui n'est pas le nôtre, des prêtres rendent grâce au Rouage. Leur système solaire est agencé comme un planétaire, c'est-à-dire un ensemble mécanique mobile, figurant le système solaire, un ensemble de planètes reliées les unes aux autres par des bras mécaniques. Les prêtres de cette église sont inquiets car depuis des années, il est visible que les étés raccourcissent, que la température baisse insensiblement et que les hivers rallongent.
Sur une planète, le vieux sage Cadwallader est arrêté par les autorités et mis à mort sur la place publique. Il a eu le temps de confier son journal et ses instructions à Wren, sa petite-fille. Celle-ci est recueillie par une branche dissidente de l'ordre. Avec le Conducteur 17 (Septimus), elle va être chargée de retrouver les différents morceaux de la clé, disséminés par l'Horloger Aveugle, le précieux instrument qui permettra de remonter le planétaire, de lui redonner l'énergie pour retrouver son état normal.
Dans l'introduction, Ian Edginton explique que l'idée de ce récit lui est venue en cherchant des références pour une autre histoire dans laquelle il souhaitait inclure un planétaire. En contemplant ce type de mobile, il a commencé à imaginer à quoi pourraient ressembler des civilisations évoluant sur des planètes ainsi connectées.
Le lecteur plonge donc dans un monde où le dieu est vraiment un dieu horloger, où les rouages sont vénérés comme autant de symboles religieux. Mais il y a quelque chose de déréglé au royaume de l'horlogerie. Edginton a choisi comme héroïne, une jeune femme à l'âge imprécis (environ 17 ou 18 ans), courageuse, réfléchie, capable de planifier une stratégie, et d'anticiper. Wren n'est ni nunuche, ni cynique, elle apparaît comme un individu décidé, et intelligent. Edginton a réussi son pari de créer un personnage principal féminin qui échappe aux stéréotypes.
Le scénariste raconte une grande histoire, pleine d'aventures, de dangers, de trahison, de créatures hautes en couleurs, et d'êtres humains attachés aux petites prérogatives mesquines que leur donne leur position de pouvoir. La trame est assez simple : une quête d'objets (les morceaux de la clef) à récupérer, à raison d'un par monde. À chaque fois, Wren et Septimus découvrent la nature du pouvoir politique en place, sa manière de prendre en compte ou non la diminution d'énergie du planétaire, les luttes de pouvoir s'installant dans le cadre de la dégénérescence de l'environnement.
Wren est une héroïne de roman d'aventures. Elle rencontre systématiquement les personnages importants sur chaque planète, elle se retrouve systématiquement dans des situations périlleuses, elle est pleine de ressources. Elle bénéficie de l'aide d'un compagnon qui lui est dévouée. Ses actions permettent de dénouer les situations de crise, et de déjouer les plans des ennemis. le récit d'Edginton s'inscrit dans les conventions propres au roman d'aventure à destination d'un lectorat de jeunes adolescents.
D'un autre côté, le concept du planétaire est original, l'héroïne est courageuse sans être nunuche, astucieuse sans être omnisciente, pleine de vitalité sans être à l'épreuve de toutes les blessures. Elle triomphe grâce à sa présence d'esprit, et sa capacité à faire confiance aux autres. Elle se retrouve au milieu d'intrigues de pouvoir qui dépasse l'opposition simpliste des bons et des méchants. Elle souhaite accomplir les dernières volontés de son grand-père pour préserver la pérennité de cet étrange système solaire. Edginton réserve plusieurs surprises, en plus de la découverte de 2 planètes. le rythme est alerte sans être épileptique.
Les dessins d'I.J.N. Culbard renforcent la tonalité de la narration d'Edginton. Cet artiste réalise des images épurées, en choisissant avec soin les détails qu'il y fait figurer. Les visages sont simples et sans texture, mais avec un détail ou deux qui les rendent uniques et expressifs. Les tenues vestimentaires ne sont pas extraordinaires, mais elles ne sont pas fades non plus. Wren change de tenue régulièrement, passant d'une jupe longue et droite avec un chemisier au col strict, à une tenue plus sportive avec un pantalon.
Culbard applique la même approche graphique aux décors. Ils sont régulièrement représentés, avec un choix stricts dans les détails. le lecteur ne peut dont pas s'immerger dans des visions structurées de technologies futuristes émaillées de moult détails. Par contre, il éprouve la sensation de se retrouver dans des environnements différents à chaque fois avec des formes différentes. Culbard fait preuve d'originalité dans les formes qu'il donne aux robots, aux monstres, à la faune et la flore. Il finit par se dégager un charme poétique de ces dessins un peu simplifiés, mais qui conservent une capacité suffisante d'évocation. Cette approche permet également à Culbard de rendre le concept de planétaire acceptable, ce que n'auraient peut-être pas réussi des dessins plus détaillés et plus techniques. Par contre il est difficile de comprendre pourquoi il a décidé de systématiquement barrer l'arrête nasale de Wren avec un trait en travers.
Cette lecture est destinée à un lectorat de grands enfants ou jeunes adolescents, avec une absence de cynisme et de profondeur de champ pour les thèmes abordés. Les auteurs ont choisi une forme simple pour leur narration qui ne tombe pas dans le simplisme. La personnification de Wren évite les stéréotypes du héros courageux et viril, sans rien perdre en grande aventure. le tome se termine sur la révélation d'une faction agressive inattendue, sans résolution de l'intrigue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : roman d'aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les super-héros et super-héroïnes de comics

Eternel amoureux de Loïs Lane, il vient de Krypton :

Batman
Superman
Spiderman

15 questions
454 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , super-héros , comicsCréer un quiz sur ce livre