AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 156619184X
Éditeur : Barnes & Noble Inc (01/01/1993)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
During a career that spnned mare than 70 years, Frank Lloyd Wright became America's best known and most celebrated architect. He remains the single greatest influence on twentieh-century design in America, and was the first American to exert significant on the internationnal scene.

Famous for his innovative use of the immediate environment as an element in his designs. Wright was the architect most sought after for creating private résidences. His Pra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Krout
  15 septembre 2016
Tout le monde connait au moins une oeuvre de Frank Lloyd Wright !
Et l'influence du plus grand architecte américain né en 1867 se fait encore sentir aujourd'hui : les espaces ouverts dans les maisons, c'est lui; l'ouverture sur l'extérieur, l'intégration du paysage à l'intérieur; c'est encore lui; l'usage du béton armé ... Tout cela a commencé parce qu'il n'aimait pas les cubes et encore moins les cubes dans les cubes. Pour lui les clapiers à lapin c'est no, no, no ! Un habitat "organique", "naturel" voilà sa philosophie où l'homme s'inscrit dans la nature. Il est d'abord un avant-gardiste de génie utilisant les matériaux les plus révolutionnaires et invitant de nouvelles techniques de constructions. En porte à faux avec son époque, perpétuellement en équilibre pour porter une dynamique comme les grandioses cantilevers qui restent sa signature.
Alors si je ressors ce bouquin de longtemps dans ma bibliothèque pour feuilleter les photos de quelques somptueuses réalisations c'est essentiellement pour trois raisons.
Primo : je recherche une maison et je vous rappelle ma petite annonce postée dans Black-out de Marc Elsberg pour laquelle je n'ai reçu aucune proposition ! Et c'est une bien grande déception que dans un réseau social comme Babelio personne n'ai pris cet appel au sérieux car je veux rapidement faire un choix.
Deuzio : pour déterminer mes critères de sélection je voulais me remémorer les caractéristiques les plus importantes qui me plaisent tant dans les maisons de Frank Lloyd Wright.
Tertio : lors d'un commentaire nous avons chatté architecture et une de mes amies a marqué son intérêt pour mieux connaître Frank Lloyd Wright.
La première maison que j'ai visité dans les années 80 c'est la maison de Dana non pas dans la plaine armoricaine mais à Springfield capitale de l'Illinois dont l'entrée avec ses allures de sphinx utilise de façon figurée les trois arcs de Sullivan avec qui il fit ses débuts avant de violemment se disputer. The Dana Thomas house, pas la plus connue mais la première si je me souviens bien où il fit l'usage de briques extra-plates et longues pour accentuer le caractère d'horizontalité ; une des mieux préservées et contenant encore son mobilier et sa piste de bowling au sous-sol ! C'est elle qui m'a donné cette passion pour Frank Lloyd Wright et l'envie de visiter par la suite Oak Park et Robie House à Chicago, la maison aux ailes de moulins dans le Wisconcin, la maison sur la chute d'eau en Pennsylvanie, d'autres encore : toutes dégagent une atmosphère extraordinaire de sérénité et ... de modernité.
Mais Frank Lloyd Wright n'a pas fait que rentrer le paysage à l'intérieur de nos maisons tout en protégeant notre intimité, à ses débuts du moins il adorait cacher les portes d'entrées dans des sortes de labyrinthes. Il a toujours été à la pointe des possibilités techniques, à commencer par son studio dans Oak Park avec l'utilisation d'un système de chaînes et contre-poids pour soutenir la toiture et diminuer les contraintes sur les murs. Il a aussi créé des bâtiments industriels le siège de Johnson & Johnson à Racine, des écoles, des restaurants, des églises et chapelles et le Guggenheim à New York.
J'en reviens à mon assertion de départ : les films Blade Runner, The Big Lebowski, Pulp Fiction, A summer place, vous avez bien dû voir l'un d'eux. Quant à La mort aux trousses : c'est une fiction^^ mais le cantilever lui, il est bien inspiré de vous savez qui.
Bien sûr ce livre est en anglais mais le langage des photos et de l'architecture est universel et si la vie de Frank Lloyd Wright ne fut pas exemplaire dans tous les domaines, son architecture oui. Même si elle fut souvent bêtement copiée en oubliant ses principes fondateurs ce qui arrive aux génies, c'est d'ailleurs une de leur caractéristiques : ils peuvent rarement être égalés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          324
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
KroutKrout   16 septembre 2016
The proper use of the machine should be to make life more beautiful, more livable. No, not necessarily easier or quicker just to feed this American voracity which we call speed. If speed and destruction plus sanitation are to be the function of machinery among us, the machine will destroy us and its present idolatry will eventually defeat our attempt at a culture.
(Frank Lloyd Wright 1936 in Architects' Journal of London)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          144
autres livres classés : architecture organiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de SPENCER HART (1) Voir plus

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Un film, une héroïne, son prénom

1937.Greta Garbo est " M.... Gauttier "dans ce film de George Cukor adapté du roman de Dumas fils, " La dame aux camélias ".

Mélanie
Mélodie
Marguerite
Marjorie

10 questions
42 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre