AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La sage-femme des Appalaches (11)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
sandrine57
  02 juillet 2014
C'est dans les Appalaches, dans une petite maison isolée à quelques kilomètres de Liberty, que Patience Murphy a posé ses valises après des années éprouvantes et mouvementées. Son amie et mentor Sophie est décédée en lui léguant la fermette et tout son savoir-faire de sage-femme. Elle a donc repris le flambeau et c'est elle qui accouche les femmes du comté, seule d'abord, puis avec son assistante Bitsy. La région est sinistrée, touchée de plein fouet par le krach de 1929, les mineurs sont au chômage, les propriétaires en faillite, les commerçants ferment boutique. Aussi, elles sont appelées à la dernière minute et rarement payées. Mais elles sont bien contentes quand on leur donne quelques coudées de bois de chauffe ou un poulet. Les difficiles conditions économiques ravivent les tensions raciales jusque là latentes, mais Patience assiste toutes les femmes, sans distinction de condition sociale ou de couleur.


Racontées comme un journal, les chroniques de Patience Murphy évoquent les Etats-Unis des années 30, période difficile économiquement et socialement. le médecin de la ville soigne les malades et accouche les femmes solvables. Ceux qui n'ont pas les moyens de payer se tournent vers la sage-femme, au dernier moment, quand la situation est désespérée. Pauvres, riches, blanches, noires, au manoir, à la ferme, sous les ponts, Patience met tout son savoir au service de ses parturientes. Ses connaissances, elle les doit à son amie Sophie, celle qui l'a recueillie quand elle s'appelait encore Elizabeth et venait de fuir son emploi de nourrice. Avant de quitter la ville et de devenir Patience Murphy, la respectable sage-femme, Elizabeth a connu bien des drames, perdu bien des batailles. Mais elle reste une femme progressiste et engagée, prête encore à se battre pour l'égalité hommes / femmes, noirs / blancs, le droit pour tous de vivre décemment, d'avoir accès aux soins, de travailler dans de bonnes conditions. le lecteur va passer une année auprès de cette femme de caractère, au fil des saisons, et des accouchements qui donnent lieu à des moments parfois savoureux, parfois émouvants, mais aussi dramatiques. Avec Bitsy venue chez elle pour être sa domestique mais qui est vite devenue une amie, elles battent la campagne par tous les temps, savourant la solidarité des habitants du comté, luttant contre les esprits étriqués, bataillant contre les injustices.
On ferme le livre avec l'impression de quitter des amis. Il faut dire au revoir à Patience, Bitsy, Daniel, et tous autres, après avoir partagé un peu de leur existence, difficile certes, mais où le découragement n'a pas sa place.
Un beau roman aux héros attachants, dans les magnifiques paysages des Appalaches. A découvrir absolument.

Un grand merci à Babelio et aux éditions Lattès pour cette lecture qui met du baume au coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
PrettyYoungCat
  26 septembre 2018
1930, au fil des quatre saisons, nous suivons le parcours atypique de Patience Murphy, sage-femme militante, moderne et attachante. Elle a pour assistante Bitsy, une jeune Noire très dégourdie, que Patience a pris sous son aile et traite d'égale à égale.
Hester, son "voisin" de ferme est un vétérinaire dévoué à son métier et qui porte un vrai amour aux chevaux et aux animaux en général.

Tous sont dévoués, solidaires, attachants.

Nous sommes dans le Sud des États-Unis, mais pas dans l'état le plus ségrégationniste qui soit. Il n'empêche, la Communauté noire est malgré tout mise au ban (une des rares exceptions est la vieille Madame Potts, sage-femme depuis tant d'années que même les Blanches acceptent de recourir à ses services... faute de moyens. Car la crise économique fait rage. Il n'y a pas de travail, les gens ont faim. Et le "bon" docteur blanc ne soigne que contre rémunérations, qu'importe l'urgence... et surtout ne soigne pas la population noire).
Le Ku Klux Klan endormi reprend vigueur et son ombre plane comme une peste malfaisante...

Ce contexte historique n'est cependant pas la trame principale du livre.
Patience a un passé mystérieux qu'elle égrène petit à petit. On la suit donc tant dans son quotidien - duquel elle est arrachée de multiples fois pour répondre à l'urgence d'un accouchement imminent et souvent périlleux - que dans les affres de son passé, avec Mme Kelly avec qui elle a fait ses armes de sage-femme, que plus tôt, dans sa vie d'activiste...

Même si j'ai été moins séduite par ces flashbacks et que les accouchements nombreux puissent sembler un brin répétitifs (bien qu'étant tous différents et ne générant aucun ennui à leur lecture), j'ai véritablement été charmée par la douceur de cette histoire, ou plutôt, par cette atmosphère et ces personnages.

Un vrai plaisir retrouvé à chaque fois que je reprenais ma lecture, une vraie jolie surprise (pour un livre qui me semble n'avoir fait que peu de bruit) et un vrai moment de détente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
cecile13
  27 novembre 2016
Pendant la Grande Dépression, Patience Murphy est sage-femme dans une petite ville isolée de Virginie Occidentale. On suit avec beaucoup de plaisir la vie de cette sage-femme, peu épargnée par la vie. Les personnages sont attachants, on découvre les conditions de travail des sages-femmes. L'auteur décrit le contexte économique ( crash boursier de 1929) et social (ségrégation raciale) de l'époque, ce qui est très intéressant.
J'ai beaucoup apprécié ce roman et c'est avec regret que je quitte Patience Murphy.
Commenter  J’apprécie          110
Samarianred
  22 juin 2014
Comme d'habitude il n'y aura pas de spoilers dans cette critique.
Vous le savez, je commence très souvent mes critiques de livre en vous donnant mon avis, je ne vais pas changer les bonnes habitudes. J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre.

Bien plus que l'histoire d'une sage-femme, ce livre raconte surtout l'histoire d'une femme. Presque à la manière d'un journal, l'histoire de Patience se découvre petit à petit, se montrant au fil des pages bien plus riche qu'elle n'y parait au premier abord. Patience à 36 ans, elle est veuve, a prit un pseudonyme et est venue vivre dans les Appalaches pour fuir son passé. Je me suis plusieurs fois demandé si ce livre n'était pas autobiographique tellement les faits sont décrits avec simplicité. L'auteur est elle même sage-femme et ce livre retranscrit bien l'amour qu'elle porte à son métier.

Je parlais de simplicité avec ce roman et c'est vraiment ce que j'ai ressenti lors de cette lecture, l'histoire est racontée au présent, à la première personne du singulier, l'auteure n'emploie pas de vocabulaire trop complexe. Tout y est juste et réaliste. C'est très agréable car du coup je suis rentrée très facilement dans cette lecture.
J'ai été très étonnée par le début de l'histoire, à savoir que le premier "chapitre" s'appelle Un bébé mort-né, surprenant pour un début et finalement il nous permet de nous prendre tout de suite d'affection pour Patience. le livre est séparé en 5 parties, l'histoire débute en Automne 1929 et se termine à l'Automne de l'année suivante.

Nous ne passons qu'une année dans la vie de Patience mais qu'elle année ! Ce livre raconte une partie de l'histoire de l'Amérique que je connais mal. L'économie va mal suite à l'effondrement du crack boursier, les hommes sont au chômage, les femmes sont désoeuvrées, la nourriture se fait rare, la ségrégation continue de séparer les noirs des blancs. Je suis contente d'avoir pu découvrir un pan de cette histoire.

J'ai souvent du mal à refermer un livre et à en quitter les personnages mais ça n'a pas été le cas ici. La fin, quoiqu'un peu trop romancée, me satisfait pleinement et permet de dire en douceur au revoir à Bisty, Hester, Patience et les autres.

Patricia Harman signe la un premier roman touchante et tellement plein de sincérité.
J'ai adoré ce voyage et ces rencontres.
Je suivrais sans aucun doute l'actualité de cette auteure.
Lien : http://viedecontedefee.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Laury-Anne
  05 septembre 2015
Nouveau titre lu dans le cadre du Challenge Les Quatre Saisons : La sage-femme des Appalaches, un très beau titre de Patricia Harman !

Patience est sage-femme dans l'univers très rude des Appalaches, pendant la Grande Dépression. Elle soigne comme elle peut ses patientes, avec les moyens du bord, et est payée quand ils le peuvent, et comme ils le peuvent. Mais la jeune femme n'est pas tranquille. Elle cache un lourd secret, qu'elle craint de voir dévoilé. Ajoutez à cela les menaces du Ku Klux Klan, la ségrégation, et sa vie de femme seule, et vous aurez un quotidien pesant.

Mais Patience ne se laisse pas abattre, et le courage des femmes qu'elle rencontre, des bébés qu'elle fait naître, l'aide à tenir le coup. Elle nous donne à lire son journal, au fil des saisons, des rencontres, des amitiés qui se créent, mais aussi des décès. Nous la suivons au quotidien, quand les hommes viennent la chercher en plein milieu de la nuit, quand Noirs et Blancs se mêlent (ou non), où les scènes de liesse et de désespoir se succèdent.

Un très beau texte qui nous entraîne dans cette époque très sombre, jusque dans les chambres des accouchées, où rien ne nous est épargné. On se laisse complètement emporter dans cette vie au contact de la terre, très rude, mais qui réserve également de magnifiques moments.
Lien : https://therewillbebooks.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MmeMinipas
  03 novembre 2015
C'est avec regret que je quitte Patience Murphy et son quotidien de sage-femme dans une petite ville reculée des Appalaches.
Patricia Harman nous invite à passer une année au côté de la très attachante Patience Murphy et partager ses doutes, ses peurs, ses joies et ses combats. L'histoire peut sembler simple à première vue mais je ne me suis absolument pas ennuyée bien au contraire!
C'est un magnifique roman plein d'émotion où l'histoire nous est racontée par Patience sous la forme d'un journal intime. Peu à peu on y découvre une femme pleine de courage, de convictions et que la vie n'a pas ménagé. Au fur et à mesure, par petites touches, elle nous laisse entrevoir son passé et les chemins qui l'on conduit jusqu'ici.
Comme elle, on s'attache à tout ces êtes humains (blancs ou de couleurs) qui croisent son chemin, qui luttent pour vivre ou survivre dans une époque marquée par la crise économique des années trente et les problèmes raciaux.
On referme ce livre en ayant l'impression de quitter des amis, des proches...
Je craignais d'être un peu agacée ou écoeurée (mille excuses pour le terme) par la description des accouchements mais finalement pas du tout! Certes les descriptions sont parfois assez crues mais relatées très naturellement et à chaque fois on est de tout coeur aux côtés de Patience : elle est tellement rassurante et humaine.
Si vous avez apprécié La couleur des sentiments, ce livre est effectivement dans le même esprit, bien que l'histoire soit totalement différente : Ils ont en commun d'être porté par le souffle de femmes battantes et courageuses.
Ce livre est un petit bijou qui fait du bien, qu'on a envie de lire, un après-midi d'automne en compagnie d'un thé bien chaud et d'un petit chat qui ronronne sur les genoux! Expérience faite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MakeMyDays
  09 juillet 2014
Quel bonheur d'avoir pu accompagner Patience dans ses réflexions et autres pérégrinations. Voilà bien longtemps que je n'avais pas refermé livre à regret. Forte de ses expériences, de ses blessures et riche de ses rencontres, Patience exerce le plus vieux métier du monde en s'appliquant chaque jour à aider les bébés à venir au monde. Tolérante et indépendante, cette héroïne est d'une grande modernité. Sa cohabitation avec une jeune noire dans ces années 1930 en est la plus belle illustration. Je ne saurais donc que vous conseiller ce très beau roman. Un grand merci à Babélio et aux éditions JC Lattès pour cette belle découverte
Commenter  J’apprécie          30
stephalivres
  13 août 2019
Vous aviez adoré « Call the midwife »? Vous adorerez cette histoire transposée à l'Amérique profonde de 1929. Ponctuée de récit de naissance pour les curieux, nous suivons Patience, qui se retrouve, alors même qu'elle essaie d'échapper à tout ça, en plein coeur de la société de ces années là. le racisme, la pauvreté, la prohibition, les révoltes ouvrières, l'accès aux soins déplorables, tout est là.
Cette femme seule a tout vécu, ou presque, et s'en est relevée, toujours. Comme bien du monde autour d'elle. Certains lisent des livres de développement personnel pour retrouver du courage, moi je préfère ce genre de livres, avec des héroïnes qui, même après avoir vécu le pire, se relèvent. Un peu abîmées, parfois même presque détruites, mais elles se relèvent, et reprennent leur avancée dans le monde.
Pour ajouter à cette histoire très intéressante, l'autrice est elle-même sage-femme, un petit plus quant au réalisme. (Bon, à part au moment de la mise bas de chiots, mais après tout, elle est sage-femme pour femme, pas vétérinaire…).
J'ajouterai tout de même un petit bémol, moi qui suis un peu pinailleuse parfois (oui, je sais). La traduction. Pas mauvaise, je suppose que le récit original est tellement agréable à lire que la traduction s'en ressent, mais pourquoi choisir de traduire « castor oil » par « huile de castor », alors qu'en France nous disons préférentiellement « huile de ricin »?
Voilà, c'était ma contrariété du jour, ce qui vous laisse imaginer à quel point j'ai apprécié cette lecture, si je ne trouve que ça à redire!
Lien : https://stephalivres.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
prettyrosemary
  24 septembre 2018
A travers ce récit, on découvre le merveilleux monde médical de l'époque où les examens gynécologiques étaient (en théorie) interdits aux sage-femmes, super héroïnes de l'ombre supposées non compétentes, tandis que des médecins pratiquaient des tarifs totalement prohibitifs pour les accouchements, excluaient des soins les femmes noires ou pratiquaient les naissances sous anesthésie générale forcée, causant de profonds traumatismes aux mères.

Chacune des interventions de Patience est scrupuleusement détaillée, on apprend un tas de trucs sur l'accouchement et sur les milliers de façons dont ça peut bien, ou moins bien se passer, toujours dans le contexte des années 20 bien sûr même si la plupart des choses qu'elle évoque sont quasi intemporelles.

Et puis il y a le crise de 29, la Grande Dépression, les mouvements ouvriers, et la haine qui grandit dans un contexte de profonde incertitude économique et d'Amérique ségrégationniste… L'amitié entre Patience et sa jeune apprentie Bitsy ne nait pas dans les meilleures conditions, mais elle n'en est que plus touchante.

Alors, au bout d'un moment, c'est vrai que la structure peut paraitre un peu répétitive. Patience est appelée pour un accouchement, hop ! – moment de tension – hop ! c'est fini on rentre à la maison, on avance un peu dans l'intrigue perso de Patience et dans le contexte de l'époque – et re hop ! un accouchement, et c'est reparti etc.

Après j'ai quand même trouvé que l'intérêt de l'intrigue primait sur ce petit désagrément, mais c'est vrai qu'avec une construction un chouïa plus subtile, l'histoire de Patricia Harman aurait sûrement été un coup de coeur plein et entier.
Lien : https://prettyrosemary.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sylvilia
  21 novembre 2016
Patience est sage femme dans les Appalaches pendant la période de la répression. Ce livre est écrit à la manière d'un journal intime. On y suit la vie, les joies, les tourments de cette sage femme qui a perdu depuis peu , son mentor , Sophie. J'ai trouvé ce livre saisissant, prenant. Il comprend en lui même un panel important de portraits, de descriptions de situations de vie. Les descriptions des naissances y sont réalistes, nous y sommes, nous participons aux joies et aux peurs de Patience. J'ai beaucoup aimé cette héroïne, courageuse, qui n'écoute que son coeur. La plume de l'auteure est très agréable, le livre est assez épais, mais on se laisse aller, emporter et on lit ce livre d'un trait.
Ce livre gagne à être connu. Je lui trouve certaines similitudes avec le livre 1 rue des Petits pas, de Nathalie Hug, mais qui se passe France, à la fin de la première guerre Mondiale.
A lire
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1276 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre