AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Waterloo Necropolis (12)

AliceW
AliceW   16 janvier 2012
Serrant contre elle son précieux fardeau, Grâce trouva sans grande difficulté l'entrée de la gare. L'express funéraire disposait, exactement comme l'avait dit Mrs Smith, la sage-femme, de sa propre ligne reliant la gare de Waterloo au cimetière de Brookwood, situé dans le comté du Surrey. Et c'est là, dans la gare de Londres, que se rassemblèrent, juste avant onze heures, les familles des défunts en tenue de grand deuil. Les quelques femmes en mesure de supporter nerveusement la cérémonie portaient un voile épais, et leurs robes de crêpe noir n'étaient égayées par aucun bijou scintillant, boutons ou ornements fantaisie ; les hommes, en chapeau haut de forme bordé de crêpe, portaient une redingote de cérémonie et une cravate de bombasin. Tous attendaient le train qui les emmènerait, eux et leurs proches, à la campagne, dans le grand jardin du sommeil éternel, à Brookwood. Là-bas, loin de la crasse et du brouillard londoniens, leurs chers disparus reposeraient en paix au milieu des pins, des roses et des chênes verts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
chardonette
chardonette   30 janvier 2012
Et la vérité s'imposa à elle : elle comprit la raison pour laquelle la fumée de cigare et l'huile de macassar pour les cheveux déclenchaient une chaîne de souvenirs qu'elle ne ovulait surtout pas creuser, la raison pour laquelle son corps n'était que répulsion dès qu'il était dans parages. Sylverster Unwin était l'homme de l'église, le jour des funérailles de Welland-scropes, l'homme dont la seule présence la rendait nauséeuse. Sylvester Unwin était l'homme qui avait rendu visite une nuit...
Commenter  J’apprécie          60
chardonette
chardonette   30 janvier 2012
Tandis que James préparait les documents, Mrs Macready se tourna vers Grace et, avec un clin d’œil, rapprocha son index de son majeur pour indiquer qu'ils formaient un joli couple.
Grace ne réagit pas, ne sachant trop quoi en penser. Elle s'était prise d'affection pour James, mais n'aurait jamais osé imaginer qu'un jeune homme éduqué comme lui, promis à un bel avenir et issu d'une grande famille, puisse la considérer comme une amie convenable-surtout depuis qu'il était au courant de spires choses qu'il y avait à savoir sur elle.
Commenter  J’apprécie          50
Pays_des_contes
Pays_des_contes   11 novembre 2011
« Vous avez un visage tellement expressif ! dit Mrs Unwin, qui baissa la voix avant de poursuivre. N’avez-vous jamais pensé travailler comme pleureuse d’enterrement ?
Grace la dévisagea, interloquée. Elle voulait se débarrasser de la main de cette femme, mais savait que cela serait fort impoli.
- Vous devez trouver qu’il est peu délicat de ma part de vous parler d’une chose pareille, mais sachez que je suis certaine que vous feriez une parfaite pleureuse professionnelle.
Grace ne répondait toujours pas, tant elle était surprise.
- Vous êtes jeune et paraissez pourtant avoir déjà éprouvé toute la tristesse du monde. Vous seriez une merveilleuse pleureuse ! » Comme Grace continuait à ne pas réagir, la femme poursuivit : « Le marché des pompes funèbres est en pleine expansion, ma chère enfant. Nous avons toujours besoin de visages comme le vôtre. Vous pourriez venir vivre chez nous et faire partie de la famille Unwin. (…) Avec un visage tragique comme le vôtre, vous seriez très demandée pour les funérailles de la haute société. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
xnewlo
xnewlo   21 mars 2015
Tant de morts, s'étonna Grace avec mélancolie, qui se rendit compte, pour la première fois, qu'il y avait plus de morts dans le monde que de vivants.
Commenter  J’apprécie          30
pauline8
pauline8   17 janvier 2015
Le monde entier semblait s'être noirci en une nuit
Commenter  J’apprécie          20
Invidia
Invidia   31 décembre 2013
Je ne l'enlévrai pas à cette famille, dit-elle à Violet, sans lâcher le bébé des yeux. Je ne pourrai faire une chose pareille.
- J'espérais tant que vous diriez cela. Mais en êtes vous bien certaine ? Vous n'êtes pas obligée de vous prononcer tout de suite.
- Si j'en suis certaine, affirma Grace. Je n'ai pas besoin de réfléchir plus longtemps. Cela serait cruel de le reprendre et de briser ainsi au moins trois coeurs.
Violet, les larmes aux yeux, serra main de Grace dans la sienne.
- Vous avez pris la bonne désicision, la plus sage.
- Je ne veux pas que mon enfant connaisse si tôt des peines de coeur, ajouta Grace.
- Je crois que vous ne le regretterez jamais, dit Violet.
Commenter  J’apprécie          20
Derouellacdi
Derouellacdi   05 mars 2014
- Nous pourrions mettre une petite annonce dans le journal ! dit Lily, qui s'était assise sur une caisse, Grace agenouillée à ses cotés. Nous pourrions dire que nous sommes des demoiselles de bonne famille en pleine détresse et que nous avons besoin d'argent...
Commenter  J’apprécie          10
lilimarylene
lilimarylene   21 mars 2012
L"express funéraire disposait, exactement comme l'avait dit Mrs Smith, la sage-femme, de sa propre ligne reliant la gare de Waterloo au cimetière de Brookwood, situé dans le comté du Surrey.
Commenter  J’apprécie          10
vassia7178
vassia7178   30 octobre 2018
Grace leva les yeux sur lui, tentant de cacher la peur et le dégoût qu'elle ressentait. Cette odeur, cette odeur aigre-douce...où l'avait-elle déjà sentie ?
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Quelle guerre ?

    Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

    la guerre hispano américaine
    la guerre d'indépendance américaine
    la guerre de sécession
    la guerre des pâtissiers

    12 questions
    1786 lecteurs ont répondu
    Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre