AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Ah ! Ça ira... (31)

Dixie39
Dixie39   05 septembre 2015
Je me demande si toi et tes amis, vous êtes conscients de vivre en état de guerre. Je me demande si vous comprenez qu’entretenir les conditions qui vous permettent de vous enrichir en toute légalité au détriment de ceux qui produisent les richesses, c’est vivre en état de guerre, c’est faire la guerre au peuple. Je me demande si vous en êtes conscients.
Commenter  J’apprécie          220
Dixie39
Dixie39   13 septembre 2015
On proclame officiellement que nous sommes tous égaux depuis 1789 mais dans les faits, ce n’est pas ainsi que nous vivons. Ce n’est pas ainsi que nous pensons. Ce n’est pas ainsi que nous nous organisons puisque nous persévérons à laisser quelques individus se consacrer jour après jour, heure après heure, à mépriser ce principe universel pour concentrer la richesse et le pouvoir entre leurs mains.
Nous supportons cette situation, car nous nous sommes habitués à l’écart entre le discours et le réel. Nous supportons cette situation car nous sommes rassurés d’être plus que ceux qui, bien que nos égaux dans le discours, sont moins que nous dans le réel.
Ou alors, nous décidons de ne plus supporter cet écart entre le discours et le réel ; nous décidons de ne plus supporter ce non-respect de l’écart entre le rien et l’être ; nous déclarons que ce qui est proclamé officiellement ne tiendra jamais lieu de réel ; nous déclarons que jour après jour nous nous consacrerons à réduire l’écart entre le discours et le réel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Dixie39
Dixie39   08 septembre 2015
Je me demande combien de temps encore ça nous prendra pour comprendre qu'on ne peut pas laisser les biens, les produits manufacturés et les informations circuler librement tout en empêchant les hommes et les femmes d'en faire autant.
Commenter  J’apprécie          171
Dixie39
Dixie39   06 septembre 2015
garde les yeux ouverts même si tant de lumière te les crève.
Commenter  J’apprécie          170
Dixie39
Dixie39   09 septembre 2015
L’État célèbre le 14 Juillet en grande pompe. Force est de constater que le 14 Juillet est une coquille vidée de sa chair, un joli bibelot que nos dirigeants posent sur l'étagère la plus en vue. L'esprit de la Révolution est ailleurs. L'esprit de la Révolution est partout où le peuple décide de s'opposer à l'oppression.
Commenter  J’apprécie          162
Juin
Juin   27 mars 2019
- Ils ont éteint mon mari à l’extincteur.
- Je sais Lena
- Comme si Yohann était une poubelle.
- ils ne voyaient pas comment faire.
- Tu aurais attrapé un extincteur qui fait de la mousse, toi, pour éteindre un homme en flammes . Hein Papa?
- Je suis incapable d'imaginer ce que j'aurais fait.
- Une poubelle je te dis.
- Je ne saurais pas comment faire, moi non plus.
- ....
- Je ne sais pas comment on éteint un homme en flammes.
- Tu le sais maintenant. A l'extincteur.
( p 234)
Commenter  J’apprécie          70
motspourmots
motspourmots   24 novembre 2015
Nous naissons, nous grandissons, nous apprenons, nous travaillons, nous aimons, nous perdons, nous souffrons, nous comprenons, nous construisons, nous nous ennuyons, nous apprenons, nous aimons, nous mûrissons, nous perdons, nous nous souvenons, nous oublions, nous ignorons, nous apercevons la fin, l'idée de cette fin qui pourrait approcher, nous freinons, nous nous leurrons, nous résistons, nous poussons ce que nous sommes en mesure de pousser. Des cris.
Commenter  J’apprécie          70
Dixie39
Dixie39   06 septembre 2015
Elle se retourne vers la porte du garage, troublée.
— Bien sûr poussin. On emporte ses souvenirs avec soi. Partout où on va.
— Et toujours ?
— Oui, partout et toujours.
— Alors on va où vous voulez.
Commenter  J’apprécie          60
Monides
Monides   03 janvier 2016
Faut-il privilégier le sens, jusqu'au moindre détail, ou bien lâcher du lest et se laisser aller à la musique des mots ? p.419
Commenter  J’apprécie          50
issablaga
issablaga   23 novembre 2015
Face au jeu de dupes de l’alternance républicaine, j’ai d’abord voté pour le camp qui me semblait tenir un discours progressiste, bien que fade et timide. Puis j’ai compris qu’une fois au pouvoir, le camp dit progressiste ne changerait rien. Personne ne changera jamais rien de ce qu’il faut changer dans le système, car il deviendrait impossible pour les deux camps de se transmettre le bâton tous les cinq ou dix ans, une alternance sans douleur présupposant une entente tacite quant au projet de société.
Alors, je me suis mis à voter blanc, je me suis déplacé jusqu’à l’école élémentaire de mon quartier pour glisser un bulletin blanc dans l’enveloppe. Il me paraissait important de signifier que je ne souhaitais voter ni pour les uns, ni pour les autres, mais j’attendais pour autant d’être compté parmi les citoyens ayant exprimé un suffrage. Pour finir, j’ai cessé de voter blanc car ma protestation était vaine, mon vote blanc n’étant pas comptabilisé au nombre des suffrages exprimés.
Enfin, j’ai cessé de croire au vote majoritaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox


    Lecteurs (145) Voir plus




    Quiz Voir plus

    Les plus grands classiques de la science-fiction

    Qui a écrit 1984

    George Orwell
    Aldous Huxley
    H.G. Wells
    Pierre Boulle

    10 questions
    2814 lecteurs ont répondu
    Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre