AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369340231
Éditeur : Editions Glyphe (13/05/2016)

Note moyenne : 2.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Jusqu'où peut-on aller pour sa propre survie ?Paul, chirurgien, n'a rien d'un tueur. Pourtant? Échappé d'un hôpital islandais, où il avait été placé en quarantaine après une grave épidémie virale, il affronte le froid et la neige, et se cache dans un refuge sur le plateau désertique de l'île. Aux abois, il assassine un ranger et masque son crime en accident. S'il n'obtient pas l'aide du Dr Samueldottir, sa seule connaissance sur l'île, il est condamné. Il contacte... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
bergson
  18 juin 2017
Un policier un beaucoup trop irréaliste pour moi, un chirurgien qui s'échappe d'une quarantaine tue un policier
déjà on se demande pourquoi.
Mais ensuite s'est pire !
L'auteur a trop d'imagination sauf pour la fin qu'il faudra surement lire (pas moi) dans le tome 2
Mes amis passez votre chemin !!!
Commenter  J’apprécie          00
carinebelot
  05 octobre 2016
j'avais bien aimé Pandemic, j'ai adoré Glaciales glissages; on entre directement dans l'intrigue, haletante, impossible à lâcher avant la fin;en bonus, l'auteur nous fait voyager en Islande et en Lozère. je le recommande vivement et attends impatiemment la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   30 avril 2017
Je repense à ce que je viens de vivre, sidérant en effet est le mot qui convient pour l’acte insensé que je viens d’accomplir. Comment moi, un chirurgien, élevé, éduqué, formé pour, théoriquement, soulager son prochain, fier de son métier, ai-je pu devenir, en quelques jours, un tueur froid, implacable, insensible au moindre remords ? Ce park-ranger était un obstacle, il fallait l’éliminer tout simplement. Comme tout acte chirurgical, après avoir pesé le pour et le contre, il fallait trancher, agir, prendre la décision qui s’imposait. Que de longs moments d’angoisse, d’atroces hésitations avant d’agir ! Quelle lutte violente entre mon instinct de survie d’un côté, mon désir de me comporter en homme de bien, de l’autre. Mon instinct de survie était le plus fort !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   30 avril 2017
Sa rage de vivre avait deux composantes, une sportive, son amour de l’effort physique, une affective, la recherche d’un partenaire stable. La première le comblait, la seconde le désespérait. Tim, fier de son physique un bon quatre-vingts kilos pour cent quatre-vingt-quatre centimètres avait tenté deux fois l’Ironman d’Hawaï sans succès. À sa première tentative, une chute de vélo le contraint à l’abandon. À la seconde, l’année suivante, une déchirure musculaire à dix kilomètres de l’arrivée de la dernière épreuve le prive de l’énorme satisfaction de devenir un « Iron Man ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   30 avril 2017
Le virus est particulièrement violent puisqu’un tiers des passagers de notre vol va disparaître en quelques jours, les survivants demeurant en quarantaine. Paniqué, sous la garde d’une police armée, je n’accepte pas mon sort et décide de m’enfuir sur le plateau islandais, avec les moyens du bord. Pari risqué, mais réussi. Après deux jours et deux nuits de calvaire, j’ai l’incroyable chance de trouver un refuge dans ce désert neigeux. Si je ne suis pas terrassé par l’infection virale, je peux croire au miracle, à ma survie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   30 avril 2017
J’ai l’air d’un vieillard qui vient de perdre sa compagne, sa seule raison de vivre. Ainsi, impossible d’effacer mon passé, impossible de croire à une nouvelle vie, moi, l’assassin, le double meurtrier avec préméditation. Il y a une justice divine. Je vivrai avec cette image atroce, ce remords permanent. Aucun répit possible pour moi.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   30 avril 2017
C’est fou cette facilité d’oubli dont dispose l’être humain. Tout juste si je me souviens d’avoir été marié avec Hélène, d’avoir, pour elle, abandonné et la France et mon métier pour cette foutue virologie ! Tout juste si je me souviens de la sinistre suite et de mon forfait. En revanche, je savoure ce grand lit bien chaud.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Video de Philippe Le Douarec (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Le Douarec
Philippe Le Douarec est l'invité de Philippe Goudé dans l'émission C'est à lire de France 3 Normandie.
autres livres classés : neigeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Philippe Le Douarec (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1594 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre