AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.95 /5 (sur 5223 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Chicago, Illinois , le 23/03/1950
Biographie :

Jim Fergus est un écrivain américain.

Né d'une mère française et d'un père américain, il se passionne dès l'enfance pour la culture Cheyenne alors qu'il visite l'ouest du pays en voiture avec son père pendant l'été. Ses parents décèdent alors qu'il a 16 ans et il part vivre dans le Colorado où il poursuit ses études.

Il vivra ensuite en Floride où il est professeur de tennis avant de revenir dans le Colorado en 1980. Il s'installe dans la petite ville de Rand, qui compte treize habitants, pour se consacrer exclusivement à l'écriture.

Il publie en tant que journaliste de nombreux articles, essais ou interviews dans la presse magazine et collabore à des journaux.

Son premier livre, "Espaces sauvages" ("A Hunter's Road"), mémoire de voyage et de sport, paraît en 1992.

Son premier roman, "Mille femmes blanches" ("One Thousand White Women"), l'histoire de femmes blanches livrées aux Indiens par le gouvernement américain pour partager leur vie, est publié aux États-Unis en 1998 et rencontre le succès.

Il a sillonné seul avec ses chiens le Middle West, pendant plusieurs mois, sur les pistes des Cheyennes, afin d'écrire ce livre.

En 1999, il publie "Mon Amérique" ("The Sporting Road"), où il raconte six années de "pérégrinations par monts et par vaux" à travers les États-Unis.

Son second roman "La fille sauvage" ("The Wild Girl", 2005) raconte cette fois l'histoire d'une Apache enlevée à sa tribu en 1932.

Avec son roman "Marie-Blanche" (2011), Jim Fergus dévoile l'histoire de sa propre famille à travers celles de sa mère et de sa grand-mère et son ascendance française par les femmes issues de la famille Trumet de Fontarce.

Il a ensuite publié "Chrysis" ("The Memory of love", 2013), l'histoire (authentique) d'une jeune peintre Gabrielle Jungbluth dans le Montparnasse des années vingt.

En 2016, il publie "La vengeance des mères" ("The Vengeance of Mothers"), qui fait suite au premier ouvrage de l'auteur, "Mille femmes blanches", paru dix-huit ans plus tôt. Avec "Les Amazones" (2019), Jim Fergus achève la trilogie.

site officiel : http://www.jimfergus.com/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Jim Fergus   (9)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dans cette famille se cache des adoptions conte financements, des abus pédophiles, la mort d'un enfant, l'alcool, un suicide. Ce chaos a été ordonné par Jim Fergus, l'auteur de "Mille femmes blanches", roman devenu culte. Cette histoire, tellement complexe a mérité que l'écrivain américain se penche à nouveau sur le sujet car "Marie Blanche", aux Éditions du Cherche Midi est une réécriture de son histoire familiale.  Retrouvez l'intégralité de l'interview ci-dessous : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (709) Voir plus Ajouter une citation
soelmaju   16 janvier 2009
Mille femmes blanches de Jim Fergus
Franchement, vu la façon dont j'ai été traitée par les gens dits "civilisés", il me tarde finalement d'aller vivre chez les sauvages.
Commenter  J’apprécie          630
NathalC   09 janvier 2017
La Vengeance des mères de Jim Fergus
Les Indiens se déplacent comme le vent, plus légers que la brise, en faisant moins de bruit que les feuilles dans les arbres, avec la grâce naturelle des esprits.
Commenter  J’apprécie          582
Lorraine47   14 septembre 2014
Mille femmes blanches de Jim Fergus
Les Cheyennes croient que toute chose ayant eu lieu quelque part - chaque naissance, chaque mort - s'y trouve toujours, de sorte que le passé, le présent et l'avenir cohabitent éternellement sur terre.
Commenter  J’apprécie          501
ssstella   02 janvier 2014
Mille femmes blanches de Jim Fergus
Tout notre contingent a été aussitôt mis à contribution au camp où nous nous acquittons des tâches les plus basses, à la manière d'enfants instruits par nos mamans indiennes, sinon d'esclaves, pour être plus proche de la vérité.

...

De leur côté, ces messieurs sauvages donnent l'impression de passer un temps démesurés à paresser dans leurs tipis, à fumer et à palabrer entre eux... ce qui me pousse à croire que nos cultures, finalement, ne sont peut-être pas si différentes : les femmes font tout le travail pendant que les hommes bavassent.
Commenter  J’apprécie          480
Zebra   09 mars 2014
Mille femmes blanches de Jim Fergus
page 117 [...] Le visage peint de mystérieux motifs, un grand nombre de nos visiteurs étaient vêtus de jambières et de tuniques de cuir resplendissantes, ornées de toutes sortes de parures fantastiques. Certains avaient les jambes et le torse nus, parcourus de curieuses peintures. D'autres, armés de lances décorées de couleurs vives, arboraient des plumes, parfois une coiffe entière. Leurs cheveux tressés étaient embellis de perles et de pièces d'argent frappé, ils portaient des colliers d'os et de dents d'animaux, mais aussi des boutons de cuivre et des clochettes d'argent, de sorte que leur magnifique apparition était accompagnée d'un tintinnabule mélodieux qui ne fit qu'ajouter au sentiment général d'irréalité. [...]
Commenter  J’apprécie          470
Lorraine47   06 septembre 2014
Mille femmes blanches de Jim Fergus
Je respirai son odeur d'homme fort, semblable à une forêt d'automne. Les muscles de ses bras et de son dos donnaient l'impression de robustesse d'une maison aux murs solides. Le rythme de son coeur contre ma gorge me sembla le pouls de la terre elle - même.
Commenter  J’apprécie          480
Fandol   08 mars 2021
Les Amazones de Jim Fergus
Toutes les religions semblent être organisées au bénéfice du sexe masculin, avec pour conséquence que les femmes sont reléguées au second plan : elles accouchent, élèvent les enfants, s’occupent des corvées. Voilà pourquoi je me méfie des religions, celles des Indiens y compris. (page 252)
Commenter  J’apprécie          460
viou1108_aka_voyagesaufildespages   27 novembre 2015
Mille femmes blanches de Jim Fergus
Si les Indiens ont peu contribué à la littérature et aux arts de ce monde, c'est sans doute qu'ils sont trop occupés à vivre - à voyager, chasser, travailler - pour trouver le temps nécessaire à en faire le récit ou, comme Gertie le suggérait, à méditer sur eux-mêmes. Je me dis parfois que c'est après tout une condition enviable...
Commenter  J’apprécie          430
Cancie   25 août 2021
Les Amazones de Jim Fergus
Après avoir vécu parmi les chasseurs, les cueilleurs, les trappeurs – chez qui tout s’échange -, revenir dans un monde où les choses s’achètent et se vendent vous procure un drôle de sentiment.
Commenter  J’apprécie          420
Moan   18 septembre 2013
Mille femmes blanches de Jim Fergus
Je n'ai jamais connu d'enfant aussi heureux -- il ne pleure que rarement et, si cela doit lui arriver, Feather on Head lui pince le nez et il s'arrête presque instantanément. Les mères cheyennes apprennent aux petits à se tenir parfaitement silencieux comme des animaux.
Commenter  J’apprécie          400

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Concours : Histoire de la littérature française

"La chanson de Roland" est une œuvre majeure des débuts de la littérature française. De quand date-t-elle ?

3e siècle
7e siècle
11e siècle
15e siècle

10 questions
2465 lecteurs ont répondu
Thème : Histoire de la littérature française : Voyage guidé dans les lettres du XIe au XXe siècle de Michel BrixCréer un quiz sur cet auteur

.. ..