AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
2,7

sur 5 notes
5
1 avis
4
1 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
1 avis
kikenbook
  04 décembre 2019
Qu'il est bon de rire en ces temps crispés où le jaune tente de revenir à la mode (et admettons-le, ça ne va pas au teint de tout le monde !), où les rues s'apprêtent à voir défiler plus de semelles et de slogans que de pneus et de pare-chocs, et où les végans tuent plus de bestioles que les omnivores raisonnables.
Ce sont justement deux bestioles que Gunter nous propose de suivre dans "l'insoutenable légèreté du slip" : Erwin, probablement un chien, et Kévin, peut-être un koala, deux potes colocataires à la fois différents et complémentaires, le premier étant aussi flegmatique et naïf que le second est excité et roublard.
Dans une succession de strips de 3 ou 4 vignettes en moyenne, Erwin et Kévin se confrontent au quotidien de notre société moderne avec un humour décapant, efficace et sûrement plus adapté à l'innocence d'un grand adulte comme moi qu'à la perversité d'un gnome de 10 ans.
Que ce soit dans la recherche d'une "radasse" à gros nichons sur les applis de rencontre ou dans le kidnapping d'un bébé pour payer le loyer de l'appart', ces deux attachants guignols m'ont enchanté, m'ont fait rire, comme me faisait rire les vignettes des Calvin et Hobbes, dans ma jeunesse.
Bref, un réjouissant petit album qui, s'il n'est clairement pas pour les enfants, titillera l'esprit râleur-pipi-caca des plus grands dont les zygomatiques en ressortiront ragaillardis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
flolabbe
  19 décembre 2019
Un format très original et une lecture assez inattendue, moi qui m'attendait à une BD plutôt jeunesse.
Après lecture, ce que j'en retire est assez positif, sans que cela reste inoubliable. Moi qui aime le travail sur les illustrations, l'utilisation des couleurs, clairement, ce n'est pas ce qui l'a emporté.
Un avis malgré tout positif, car j'ai souvent bien rigolé grâce au parti pris de l'auteur d'inverser les rôles. Erwin et Kevin sont donc deux bestioles qui partagent une colocation et ont des caractères totalement opposés. Erwin est rustre, porté sur la chose, fainéant, roublard. Son compagnon est quant à lui plutôt naïf, assez bon enfant, et hélas encore bien immature.
Mais à travers ces deux personnages, ce sont de nombreux travers masculins dont l'auteur se moque (recherche de "bons coups" sur les sites de rencontre, utilisation courante du mensonge pour se faire passer pour ce que l'on n'est pas, absence du sens du collectif, du partage (pour les tâches domestiques par exemple), carences totales dans l'éducation du malheureux Pogo, petit garçon dont on se doute de ce qu'il risque de devenir ...
Une BD qui clairement ne plaira pas à tout le monde. A réserver pour des adultes qui ne craignent pas le poil à gratter, l'humour au 3ème degré.
Merci Masse critique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
diablounette
  01 décembre 2019
Erwin et Kevin vivent en colocation. Erwin ressemble à un chien, et Kevin à un koala (en slip). Ils sont on ne peut plus différents. Erwin est plutôt naïf, plein de bons sentiments, alors que Kevin a un (gros) penchant pour la misogynie, la méchanceté et passe son temps à râler ou à éviter les tâches ménagères.
A travers des thèmes universels comme les rencontres, la parentalité ou la célébrité, nous suivons ces deux protagonistes dans leur vision décalée du monde.
C'est la première fois que je suis aussi embarrassée pour écrire une chronique... déjà, ce livre faisait partie de la masse critique jeunesse et jeunes adultes de novembre. En aucun cas je ne ferais lire cette BD à un enfant, et, peut-être que je suis vieux jeu, mais je ne la donnerais pas à quelqu'un de moins de 17 ans.
Ensuite, et bien, j'ai beau aimer l'humour noir, voire même pipi-caca parfois, j'ai souri peut-être 2 ou 3 fois lors de ma lecture mais je n'ai pas franchement rigolé avec cette BD.
Au départ ce livre m'a attiré grâce à son graphisme, et aussi avec son titre décalé. Malheureusement, là où je m'attendais à des strips percutants (c'est personnellement ce qui m'attire dans ce format), les gags ont eu sur moi l'effet d'un pétard mouillé.
Et bizarrement, alors que je lisais cette BD, j'avais de plus en plus envie d'en ressortir une autre , qui est exactement dans ce format, mais qui, elle, me fait rire. Et pourtant, les gags sont plus trashs, l'humour encore plus noir et grinçant. Il s'agit de Microcosme de Manu Larcenet.
Désolée, mais ce livre de Gunter (pour ce pseudo Simon Léturgie ?) ne m'a pas du tout convaincue. Je m'en vais de ce pas relire Microcosme pour la peine !

Pourquoi lire L'insoutenable légèreté du slip ?

Bonne question... et bien, je ne sais pas trop... si vous avez un peu de temps à tuer, pas trop envie de réfléchir et que cette BD est sous vos yeux, pourquoi pas ? Mais franchement, pour ma part, c'était un rendez-vous raté, dommage !
Lien : http://racontemoilalecture.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Patpotink
  05 mai 2020
La quatrième de couverture annonce : "Amour, grâce, finesse, Glissez dans un univers culotté". Je n'ai rien trouvé de ce menu ! J'ai eu presque du mal à aller jusqu'au bout.
Je n'ai pas du tout adhéré à l'humour de cet opus, je trouve le personnage de Kévin particulièrement antipathique, méchant (sans être drôle…), machiste (clichés éculés…), égoïste (dans toute sa splendeur…)
Par contre, j'ai apprécié le coup de crayon général et la mise en couleur de certaines planches.
Mais ceci n'est pas suffisant. En l'occurrence très déçu.
Commenter  J’apprécie          00
Emmas_books
  05 février 2020
Ce petit album correspond parfaitement à son résumé : « Amour, grâce, finesse. Glissez dans un univers culotté. » Quand je l'ai reçu, je ne savais pas trop si je devais m'attendre à de la jeunesse ou à un humour décalé : ne donnez pas cet album à un enfant ! 🙈😅
Cette bande dessinée rapporte la vie de deux colocataires : Erwin (chien) et Kevin (koala). Ils sont diamétralement opposés. Kevin est aussi obsédé, misogyne et clairement méchant que Erwin est innocent, naïf et dévoué… Et l'auteur joue avec ces différences pour les amener dans des situations absurdes et se moquer d'eux à travers différentes situations organisées par chapitre : amoureuses, festive ou entre dans la parentalité. Oui parce que le duo se retrouve même en charge de Pogo, un jeune garçon.
Le format est original, mais étonnamment confortable à lire. Il s'adapte très bien au format strip donnant des pages aérées. le dessin en bichromie est sympa, les personnages sont plutôt mignons (à défaut d'être malins).
⚠️ L'humour corrosif et/ou trash ne conviendra pas à tous les lecteurs.
.
❤ Merci à Bamboo éditions pour ce petit album ❤
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17449 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre