AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Mauvaise compagnie / Leakin Park (12)

nameless
nameless   08 juin 2019
Elle était furieuse, de cette colère spécifique aux clients qui ne paient pas d'honoraires. Sharon l'avait appris durant ces dix années, ceux qui ne peuvent s'offrir les services d'un avocat de leur choix estiment que les avocats commis d'office sont incompétents. Pour eux, dans ce domaine, les bonnes âmes sont simplement des ratés déguisés.
p. 61
Commenter  J’apprécie          260
nameless
nameless   10 juin 2019
Comme toujours, l'habitude des baby-boomers de faire référence à des choses marquantes de leur jeunesse l'emplissait du plus profond ennui. (...) À son avis, toute personne se souvenant encore de la télévision en noir et blanc aurait dû avoir assez de jugeote pour lire quelques magazines et s'informer des émissions et séries à la mode.
p. 242
Commenter  J’apprécie          220
nameless
nameless   09 juin 2019
Prenez les impôts. Le public était si facile à rouler... Les impôts sur les biens et les salaires représentaient les vaches sacrées du gouvernement du Maryland. Dans les mauvaises périodes, les hommes politiques n'y touchaient pas, et ils prétendaient les abaisser quand tout allait mieux, alors qu'ils multipliaient les prélèvements indirects par mille stratagèmes invisibles.
p. 167
Commenter  J’apprécie          110
rkhettaoui
rkhettaoui   12 mars 2017
Ce n’est pas digne d’une pizza. C’est plutôt l’équivalent d’une quiche avec des pepperoni. La pizza de New York est la meilleure, les hot dogs aussi, et les plats à emporter, les petits pains, les chauffeurs de taxi et l’équipe de base-ball…
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui
rkhettaoui   12 mars 2017
Tout le monde doit faire attention aux calories. Mais pas tous les jours. Il est important que tu te réserves des moments de plaisir dans ton emploi du temps.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui
rkhettaoui   12 mars 2017
Elle avait vingt-quatre ans et s’acheminait tranquillement vers sa maîtrise quand elle était tombée enceinte. C’était comme toucher le gros lot à l’envers, une malchance sur cent. Mais même une grossesse non désirée ne constituait pas un gros problème à cette époque. L’avortement était un choix jugé acceptable parmi ses amies, un contrôle des naissances de secours, presque un rite de passage. La chose ne méritait même pas qu’on y réfléchisse très longtemps. Si le bâtonnet virait au bleu, qu’il n’y avait pas de sentiments et qu’il n’y en aurait jamais, vous preniez les mesures pour résoudre le problème. L’attitude la plus noble consistait à n’en rien dire au garçon, sauf si c’était votre petit ami attitré, parce que vous étiez toujours la perdante. Soit il essayait de fuir ses responsabilités, auquel cas vous découvriez que vous sortiez avec un pauvre type. Soit, et c’était encore pire, il formulait sans entrain une demande en mariage qui restait à planer entre vous, pareille à une assignation en justice – vos devoirs de citoyens, bien sûr, mais tout le monde s’évertuait à les éviter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui
rkhettaoui   12 mars 2017
C’étaient des temps bénis, après les dangers de l’herpès et avant la menace du Sida. Tout le monde avait abandonné le concept d’amour libre, mais les rapports sexuels étaient simples et abondants, comme la marijuana. Tout avait changé depuis, dramatiquement.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui
rkhettaoui   12 mars 2017
On pensait toujours des choses tordues d’une jolie femme si elle se montrait trop indépendante.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui
rkhettaoui   12 mars 2017
En fin de compte, tout dépendait de l’argent – chez elle, chez les Fuller, et même dans les familles riches. Les parents avaient simplement des termes différents pour l’expliquer – des mots originaux, d’autres pragmatiques – et des façons différentes d’aborder le sujet. Ou de ne pas l’aborder, comme c’était parfois le cas.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui
rkhettaoui   12 mars 2017
« UN HOMME SAGE EST FORT ; UN HOMME DE SAVOIR ACCROÎT SA FORCE. »
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

    Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

    seul
    profond
    terrible
    intense

    20 questions
    1706 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre