AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Borderline, tome 1 : Au pied du mur (7)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
monparadisdeslivres
  16 décembre 2016
Une lecture poignante et éprouvante qui ne vous laissera pas indifférent. Pour un premier opus, l'auteure AurElisa Mathilde a mis la barre très, très haute…

Avec une plume fluide, palpitante et addictive, AurElisa aborde un sujet dur et très sensible qui d'un réalisme déconcertant. Une intrigue qui est menée avec brio. Des émotions brutes et d'une grande sincérité qui sont bien présents et qui sont parfaitement retranscrit. Un ton percutant. Un rythme transcendant où l'on se laisse totalement happer par l'histoire et où nos nerfs sont mis à rude épreuve. Stupeur. Crainte. Effroi. Colère. Désespoir. Fou rire. Sourire. Joie. Tristesse. Et quand arrive la fin on reprend espoir et on souhaite que tout se passe au mieux dans la suite à venir…

Les petits plus ? le style de narration qui est particulier. Non seulement, nous avons le point de vue de notre héros mais également ceux des autres personnages qui ont leur importance. Au début (les deux premiers chapitres) j'ai eu un peu de mal mais très vite je me suis adaptée. Beaucoup d'entre eux vont vous plaire par leur grandeur d'âmes et leur joie de vivre tandis que d'autres vont vous faire sortir de vos gonds avec leurs propos blessants et débiles…

Le Gros Plus ? Au vue du thème abordé, j'ai trouvé excellent que la romance soit mise au second plan. Oui ici il est question de reconstruction. Et la méthode utilisée existe et a déjà fait ses preuves. Je félicite AurElisa pour son énorme travail de recherche. Elle ne précipite pas les évènements. Tout se fait en temps et en heure. C'est bluffant... Je n'en reviens toujours pas... Notre héros, Bastien se retrouve pris au piège dans un gouffre infernal. Son histoire est bouleversante. Un jeune homme de dix-sept ans tourmenté par ses démons du passé m'a touché en plein coeur. Et la seule méthode qu'il a trouvé pour oublier cette honte, cette culpabilité, cette colère et cette douleur c'est de s'autodétruire de toutes les manières possibles.

Et après ce terrifiant excès, il se retrouve contraint de quitter Paris pour la Normandie. Il va devoir bosser un certain temps dans une clinique vétérinaire. Ce séjour dans cette clinique, c'est sa dernière chance de s'en sortir. Il va devoir apprendre à reprendre goût à la vie, à s'ouvrir, à trouver une nouvelle manière d'oublier ce mal enfoui en lui, à penser ses blessures, à redonner sa confiance et à pardonner. Mais au moment où certaines barrières commencent à se briser et laissent entrevoir une lueur d'espoir, un simple incident va tout dévaster et refaire remonter à la surface ces démons du passé…

Que dire des personnages secondaires ? Ils sont surprenants. Il y a Martial, ce grand frère qui aime son frère, sa seule famille mais qui n'arrive plus à supporter cette peur qui le ronge à petit feu. Tout ce qu'il veut c'est retrouver ce jeune homme qui respirait la joie de vivre. Et le seul moyen d'y arriver c'est de le mettre devant le fait accompli. Ensuite il y a ces propriétaires attachants. Ce régisseur très paternel. Ces jeunes qui vont créer des liens avec Bastien. Une adorable fillette qui va briser certaines barrières. Et enfin ce jeune homme qui trouble Bastien de plus en plus et qui éveille en lui ce sentiment qu'il pensait avoir perdu à tout jamais depuis ce fameux jour. Ce même jeune homme qui arrive à le percer à jour et qui veut découvrir ce qui le ronge…

En bref, "Au pied du mur" est une lecture déroutante. Une histoire d'une grande beauté. Et pourtant l'auteure ne nous fait pas de cadeau. On assiste à des situations incontrôlables et autodestructrices qui nous mettent mal à l'aise tout en nous interpellant. On est bouleversé et dévasté par ces aveux et actes déchirants. On retrouve le sourire et l'espoir. Mais à aucun moment, je n'ai eu envie de lâcher ce livre. Et quand arrive la fin, je n'aie qu'une hâte c'est de retrouver Bastien au plus vite afin de savoir s'il a gagné cette bataille…
Lien : http://wp.me/p5AuT9-2fD
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Mateiva
  12 décembre 2016
Il m'ait très difficile de vous parler de ce roman tant il m'a bouleversée. J'ai beaucoup de mal à mettre des mots, qui sonnent juste, sur mes émotions. Mais je vais essayer et ainsi espérer vous convaincre de le lire.

Le résumé ce suffisant à lui-même, je ne reviendrai pas trop sur le récit, et juste tenter de vous parler de mon ressenti, de l'impact qu'a cette histoire pour moi, de ce que cela m'a procuré.

Tout d'abord, je dois vous avouer que j'adore AurElisa Mathilde, l'auteur. Je suis devenue accro à sa plume depuis sa petite nouvelle "Le petit marchand d'allumettes". Elle a le talent pour réussir tout ce qu'elle entreprend, quelque soit le genre. Et ce roman ne fait pas exception à ce que je ressens pour elle, elle m'a séduite, encore une fois, et avec ce bouquin, c'est même encore plus que ça.

Avec Bastien, le personnage principal, vous allez suivre son quotidien, sa souffrance, ses angoisses. C'est un adolescent que j'affectionne beaucoup, pour lequel mon coeur a chaviré. Vous verrez que sous ses airs de garçon fort, arrogant, ajouté à une mauvaise foi hors norme, il cache une souffrance intense, une sensibilité à fleur de peau, une douceur toute en pudeur et une gentillesse incomparable.

Ce roman, c'est donc l'histoire de Bastien, l'histoire d'un combat, l'histoire d'une envie de vivre, l'histoire d'un espoir, d'une autre chance, l'espérance d'un futur lumineux, libre et sans brume. C'est aussi l'espoir fou d'apprendre l'amour, la tendresse, d'apprendre à se pardonner.

Page après page, vous serez à ses côtés pour vivre avec lui son envie de reconstruction et toutes les difficultés que cela comporte, vous allez découvrir ses relations avec son frère, et tous les autres personnages secondaires. Ce premier tome dégage une ambiance très lourde, avec des mots durs, violents, une envie de se faire souffrir très développée et extrême. J'ai eu parfois du mal à lire certains passages, ces passages où Bastien se brise un peu plus pour se délivrer quelques instants. Avec ce premier tome, c'est toute cette atmosphère autour de Bastien que vous allez assimiler, son état d'esprit, la mise en place de l'univers, des personnages secondaires et tout ce qui s'y rapporte.

La plume de l'auteur est juste exceptionnelle avec ce roman, elle nous transmet toute la souffrance de Bastien à travers ses mots, des mots crus, percutants, qui vous frappent en plein coeur pour ne plus vous quitter, qui vont font serrer les dents et avoir la larme à l'oeil. Et, tout à coup, au milieu de ce chaos des sens, quelques phrases viennent adoucir ce texte poignant, des phrases qui vous caressent le coeur et qui vous donnent l'espoir d'un avenir meilleur, que les choses peuvent s'arranger, que tout peut être soigné.

L'interaction entre les personnages est belle, vous apporte de jolis instants, parfois drôles, parfois poignants. Chaque protagoniste de l'histoire est attachant à sa manière, avec ses défauts, ses qualités. La construction du récit est bonne, et surtout, ce qui est très bien mené, c'est que pas une seule fois nous arrivons à savoir avec certitude ce qui est vraiment arrivé à Bastien. Même si nous nous doutons de certaines choses, nous ne le savons pas avec exactitude, de simples bribes, morceaux, sont posés ci et là, et je pense que le jour où nous apprendrons la vérité dans toute sa lumière, nous aurons aussi mal que Bastien à délivrer ses mots.

Pour moi, ce roman est époustouflant. Il dégage une puissance phénoménale par les émotions ressenties, mais pas seulement ça, c'est un tout qui fait que c'est un immense coup de coeur, comme la plume de l'auteur qui a su parfaitement s'approprier le personnage de Bastien pour en révéler toute l'essence, toute la souffrance psychologique qui le ravage, toute sa dualité, et tous ces personnages secondaires qui viennent compléter le texte, qui ajoutent encore plus d'impact à ce Bastien si fragile du coeur, du corps et de l'âme. Je me suis beaucoup attachée à Bastien, et j'ai hâte de voir son parcours à venir, qui sera le combat de sa vie, je le sens.

Ce roman est puissant, tout simplement. Puissant dans son histoire, puissant dans sa dureté, puissant dans ses mots, puisant dans ses personnages, puissant dans son espoir.

Lien : http://mateiva.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ellie333
  09 septembre 2017
C'est un roman poignant que je regrette de ne pas avoir découvert plus tôt. Dans ce premier tome, Aurelisa Mathilde aborde avec brio des thèmes difficiles.

Bastien est un jeune homme de 19 ans qui a décidé d'arrêter l'école mais qui ne fait pas grand-chose de ses journées à par chercher à oublier. Et pour cela, il passe ses nuits à boire de l'alcool, se droguer et coucher avec des hommes. Suite à un incident, son frère prend la décision de l'envoyer travailler loin de cette ville et des relations malsaines de Bastien. Bastien va décider – après plusieurs hésitations – de prendre un nouveau départ et de combattre son passé.

J'ai adoré l'histoire. L'auteur maitrise parfaitement les sujets qu'elle aborde dans ce premier tome. Je suis passée par tout un panel d'émotions dans ce livre car l'auteur n'hésite pas à faire souffrir ses personnages. J'ai apprécié que l'auteur ajoute une petite note d'espoir à la fin car le chemin vers le bonheur est long pour Bastien.

En ce qui concerne Bastien je dirais que j'ai eu un peu de mal avec lui au début car ses réactions sont parfois difficiles à comprendre mais l'auteur nous fait découvrir quelques facettes de son passé au fur et à mesure du récit donc on comprend mieux ces réactions. Bastien est un jeune homme qui s'est créé une carapace il ne veut pas être proche de quelqu'un, autre que son frère. Suite à son déménagement et à son changement de vie totale (il passe de la ville à la campagne quand même), son comportement va évoluer et il va retrouver un peu la joie de vivre.

J'ai beaucoup aimé les autres personnages et j'ai hâte d'en découvrir plus sur eux dans le deuxième tome car ce premier tome est vraiment centré sur Bastien.

En bref, «Au pied du mur» est un premier tome poignant et touchant. L'auteur nous fait passer par plein d'émotion et l'on ne peut que s'attacher à Bastien et lui souhaiter d'être heureux. J'ai hâte de découvrir ce que l'auteur nous a préparé pour le second tome.
Lien : https://leslecturesdeluna.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JessicaDpt
  14 août 2017
Un super roman, que je ne regrette pas d'avoir lu :)

Des personnages touchant, bouleversant et profond. Une histoire surprenante et bien écrite.

J'ai vraiment aimé et j'ai hâte de connaitre la suite !! Une auteur de talent à suivre :)
Commenter  J’apprécie          10
Glittery_books
  06 janvier 2017
Bastien est un jeune homme de 19 ans qui n'a pas du tout la vie facile. Nous comprenons rapidement que son passé est quelque chose qu'il aimerait ne jamais avoir vécu, quelque chose que personne n'aimerait vivre à vrai dire. Ce passé le hante, le poursuit chaque seconde, le détruit à petit feu. Il ne peut même pas imaginer un futur, un avenir, avec ce passé là. C'est un personnage complexe, mais on s'attache facilement et rapidement à lui. Il est très énervant au début, on a limite envie de le gifler mais l'envie passe très vite lorsqu'on comprends pourquoi il est comme cela. Lorsqu'on comprends qu'il est brisé, et qu'il n'a que ce moyen de protection. Il est attendrissant, il est incroyablement fort. Lorsqu'il raconte certains événements du passé, on souffre pour lui. Lorsqu'il a une crise, lorsqu'il va mal, on souffre avec lui. C'est un personnage vraiment très marquant que nous n'oublions pas en refermant le livre. J'ai rarement vu des persos aussi travaillé, aussi torturé sans que cela ne fasse cliché. Et rien que pour ce personnage, pour la création et l'approfondissement de ce dernier par l'auteur, vous devez lire ce livre.

Généralement dans ce second paragraphe je présente le second personnage principal, souvent le copain, le petit ami. Mais je ne vais pas le faire là. Parce que l'auteur ne s'est pas basé sur une histoire d'amour. le récit n'avance pas par rapport à une histoire d'amour, loin de là. J'ai d'ailleurs été étonné qu'un seul couple (enfin deux mais on voit beaucoup moins le second) soit présent au fil de l'histoire, un couple vraiment beau, et pas du tout cliché encore une fois. L'affection vient peu à peu pour Bastien, mais ce n'est pas de l'amour comme on pense le trouver dans un roman. Il y a l'amour fraternel, l'amour d'une femme un peu plus âgée que Bastien qui s'attache à lui et qui tente d'être présente pour lui, un peu comme une mère, l'amour de la petite aussi, toujours mignonne et de bonne humeur. L'amour de son "patron" qui, malgré les crises, malgré les problèmes de Bastien, tente de l'aider un maximum, tente de lui parler, de le sauver de ses démons. Et enfin, l'amour de la bande, des amis qu'il ne pensait jamais avoir, des personnes sur qui il peut compter, sur qui il peut se reposer.

Tout part d'un ras-le-bol de son frère, qui n'en peut plus de voir Bastien se détruire peu à peu, ne pas chercher de travail, ne faire que des conneries. On peut le comprendre après tout. Il a peur pour son frère, il sait qu'il ne fréquente pas de bonnes personnes, ce ne sont pas des personnes qui l'aident en tout cas. Alors il prends une décision. Sans demander l'avis de Bastien bien évidemment, ce dernier aurait refusé catégoriquement. Et c'est grâce à cette décision que toutes les rencontres se font.

Parlons des personnages secondaires maintenant. Enfin bien évidemment ils sont tous importants, mais Bastien prends toute la place, c'est lui le personnage principal, désolé vous autres !
Je vais commencer par Martial. J'aimerai tellement avoir un grand frère comme lui ! Il est incroyable. Il est prêt à tout pour que son frère aille mieux. Il tente de le protéger, il souffre avec lui, il s'inquiète énormément pour lui. Il le surprotège peut-être un peu trop même, mais c'est tellement compréhensible. J'aurais aimé le voir un peu plus souvent mais peut-être que dans le tome 2...
Son collègue, dont j'ai oublié le prénom, et qu'on ne voit qu'une seule fois dans le récit, qui est finalement le sauveur, puisque c'est lui qui parle à Martial de ce travail, c'est à cause ou grâce à lui que le départ de Bastien se fait.
Charles, le vétérinaire, qui est une personne formidable. (forcément c'est un vétérinaire il ne peut qu'être formidable haha pardon c'est mes études qui me font parler :p) Il sait gérer les crises de Bastien, il comprends ses doutes, il sait le calmer avec quelques paroles... Il est vraiment fascinant.
Elodie, qui prends Bastien sous son aile, qui se rapproche d'une mère pour lui, qui fait des erreurs mais qui veut tellement l'aider... Elle n'a pas peur de lui, même dans ses excès de colère, alors que même moi j'en avais peur quoi. C'est une femme forte.
Leur petite fille, Camille, qui est trop mignonne. On la voit très peu aussi, mais à chaque apparition on ne peut s'empêcher de sourire.
Benoit, qui joue lui aussi un rôle très important puisque que c'est grâce à lui et avec lui qu'il rencontre la bande. C'est un personnage très intéressant, pour ses passions surtout, que j'adorerais connaître un peu plus.
Clément... Euh c'est possible d'en avoir un fourni après avoir terminé ce livre ou pas ? Non parce que je veux clairement un Clément dans ma vie. Il est tellement exceptionnel, il prends soin de Bastien, il tente de le comprendre, de le rassurer, il est toujours là pour lui, il lit en lui comme dans un livre ouvert et... waw quoi. C'est un véritable coup de coeur pour moi. Lisez ce livre pour découvrir ce personnage aussi.
Damien, le détestable de la bande. Je suis bien contente de le voir qu'une seule fois dans le récit, mais j'ai en même temps hâte de découvrir ce qu'il cache, et s'il est vraiment méchant par plaisir ou non.
Bien sûr il y a d'autres personnages, je vous laisse les découvrir.

C'est une histoire bouleversante, qui m'a fait verser pas mal de larmes quand même. Malgré tout, il y a beaucoup d'espoir dans ce récit, et c'est le plus important. Bastien a certes eut un passé horrible, subit des choses terribles, il y a l'espoir qui se fraye un chemin en lui, grâce à toutes ces fabuleuses personnes qui l'entourent.

J'ai adoré le fait que l'auteur parle de la thérapie par les animaux. Parce que c'est un sujet qui reste de côté, auquel on ne croit pas vraiment, et pourtant ça peut faire des miracles. J'aimerai beaucoup que le second tome parle un peu plus de ce sujet, ainsi que des adolescents qui viennent. (je ne peux pas trop en dire sans spoiler)

Je n'ai pas trouvé de point négatif. Moi qui a une mémoire de poisson rouge (toujours un rapport avec les animaux héhé) je n'ai pas eu de mal à retenir les noms des nombreux personnages, à faire le lien entre les frères et soeurs, etc.

En bref, un livre incroyable que j'ai savouré, je ne voulais pas le terminer pour ne pas quitter Bastien, c'est chose faite et maintenant je me retrouve un peu perdue je l'avoue.
De l'espoir, de la douleur, de l'affection, des démons, un présent qui s'éclaircit peu à peu, un passé terrible et noir.
Un récit que je ne suis pas prête d'oublier, et qui m'a fait beaucoup réfléchir. J'ai BESOIN du tome 2 maintenant, puisqu'il y a quand même pas mal de questions sans réponses. Et vu que je ne suis pas très patiente, ça risque d'être dur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BookandCie
  20 décembre 2016
Je ne sais pas si j'arriverais à vous parler correctement de cette histoire, je doute de réussir à faire une longue chronique tant mon ressenti pourrait se résumer en un seul mot qui caractérise tellement bien ce récit et ce que j'ai pu ressenti au fil de ma lecture. « Borderline », je crois que le titre du livre n'a jamais aussi bien représenté un livre voir un personnage, dans ce cas précis.

Ce fût une lecture poignante, addictive et sombre qui m'a retourné à certains moments. Je ne pourrais pas dire que je l'ai lu d'une traite, ne pouvant pas lâcher le livre… Au contraire, j'ai dû faire des pauses pour ne pas me sentir submerger par le meltingpot d'émotion que j'ai pris en pleine face.

On navigue à travers toute la complexité qui constitue Bastien, le personnage principale. C'est un personnage qui nous prend aux tripes, qui nous touche dans sa détresse et son autodestruction. On souhaite par dessus tout l'aider, lui tendre la main et le sortir de ce passé qui le ronge depuis cinq ans. Passé qui se dévoile avec parcimonie tout au long du récit sans que l'on sache ce qu'il y a réellement eu.

On rentre dans le quotidien de Bastien, dans sa tête et celui des personnes qui l'entourent. On ressent chacune de leurs émotions, on vit à travers la souffrance, la rage, le désespoir que l'auteur développe magnifiquement bien au fil des pages. C'est une atmosphère assez suffocante dans laquelle perce à de nombreuses reprise l'amour et l'espoir apportant des bouffées d'oxygène autant à Bastien qu'aux lecteurs.

C'est le premier roman que je lis de l'auteur et je dois avouer que je suis tombée sous le charme de sa plume. Elle nous livre une histoire poignante et sombre tout en y apportant une certaine beauté qui ne laisse pas indifférent. Les personnages autant que l'histoire sont vraiment très bien travaillés et recherchés.

Il faut préciser que dans ce premier tome, il n'y a point de grande romance qui va nous faire rêver et nous donner des étoiles dans les yeux. A vrai dire, la « romance » est plutôt en arrière plan et n'arrive que vers la fin du livre. C'est un parti pris que je trouve judicieux et qui apporte encore plus d'intensité au récit. On reste en suspend, se demandant quand l'espoir va enfin s'installer et aider Bastien à se reconstruire. Et ça ne sera malheureusement pas dans ce premier tome, ce qui est assez frustrant je dois l'avouer. J'espère que la suite ne tardera pas trop et que l'auteur réserve un peu d'amour et d'espoir à Bastien.
Lien : http://wp.me/p7NXJX-21h
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VirtuellementVotre
  10 mars 2018
Borderline est une série que j'ai découverte après avoir rencontré son auteure au Salon du Livre l'année dernière. Suite à notre discussion, je me suis intéressée à ses romans et sur les conseils de Nine du blog Mille et une pages, Au pied du mur a atterri dans ma liste d'achat.

Quelques mois plus tard, j'ai enfin pu mettre le nez dedans, et quelle histoire ! Je crois que je n'avais jamais lu un livre de ce genre qui parle avec réalisme et sincérité d'un sujet aussi grave tout en relatant les faits avec énormément respect. Aurelisa Mathilde m'a plongé au coeur d'un récit sans nul autre pareil dont je vais avoir du mal à me remettre.

Bastien n'est pas un personnage comme les autres. Dès les premiers instants, il prend aux tripes et dégage une telle colère et une telle souffrance que j'ai immédiatement eu envie de soulager sa peine, de prendre sur moi une partie de son fardeau. Il m'a été impossible de rester insensible face à sa déchéance et sa perdition. Bastien s'est profondément ancré en moi au point de me ravager d'émotions à la fois contradictoires et complémentaires.

Je me dois toutefois de préciser qu'il faut avoir le coeur bien accroché pour entamer cette lecture. Certaines scènes sont crues et donnent une vision très précise du mécanisme de défense du jeune homme. Ce sont des moments-chocs, des instants de vie rudes, mais nécessaires à la compréhension du mal-être qui le ronge.

La spirale dans laquelle s'est enfermé Bastien doit s'arrêter et qui d'autre que Martial son grand frère protecteur pour le contraindre à avancer dans la vie ? J'ai énormément apprécié le lien spécial qui les unit, tout l'amour que l'on ressent à travers leurs actes et leurs décisions. Parfois, il n'y a pas d'autre choix que de se confronter à soi-même en changeant complètement de vie et de décor ce n'est pas pour autant simple ni facile. Malgré tout, la situation doit changer avant qu'il ne soit trop tard quitte à employer les grands moyens.

À partir de là, je me suis munie d'une boite de mouchoir et me suis accrochée à cette reconstruction bouleversante. L'auteure n'a pas cherché à atténuer la tempête qui dévore son personnage. Elle l'a entouré de personne susceptible de le faire avancer, mais l'a rendu plus vulnérable que jamais. Oubliez les textes tout droit sortis de conte de fées, car celui-ci provoque des frissons tant la réalité des faits est saisissante.

Alors me direz-vous, et la romance dans tout ça ? Et bien, elle arrive, elle se pose, elle s'apprivoise. Elle donne également beaucoup d'espoir pour la suite et offre un rayon de soleil au milieu du chaos. Elle n'est peut-être pas au centre de ce premier tome, mais j'ai aimé la patience et la compréhension qui en découle.

Au pied du mur est un roman qui m'a passionnée, qui m'a décontenancé et qui m'a littéralement captivé. Je suis tombé sous le charme de Bastien, amoureuse de toutes les facettes de ce jeune homme brisé que j'ai envie de protéger.

Borderline est une saga que je vous recommande vivement si vous recherchez de l'authenticité, de la profondeur et de la crédibilité.
Lien : http://www.voluptueusementvo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3638 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre