AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Citations sur L'Eau rouge (59)

Cela fait longtemps que Gorki travaille dans le tourisme et il sait que le business dans ce secteur, comme les nazis, divise la population entre des gens de qualité et gens sans qualité.
Commenter  J’apprécie          40
Elle a disparu dans un virage , comme un panache de vapeur, un peu d’écume de brume.
Commenter  J’apprécie          40
Parce que l’on ne dilapide pas ce qu’on n’a pas gagné. Parce que notre génération est tout ce qu’il y a de plus puant. On croit qu’on peut vivre sans travailler, dépenser ce qu’on n’a pas acquis, on croit que tout ce qui est bon nous est dû. Eh bien non ! Rien ne nous est dû ! 
Commenter  J’apprécie          30
Pour la première fois de sa vie, Mate a de la peine pour lui. Ce n'est plus son père toujours souverain, protecteur, adulte. Mate a face à lui un nouveau père, qui est comme un enfant complètement perdu. 
Commenter  J’apprécie          30
En septembre, à la rentrée scolaire, Silva est repartie à Split et Brane, semble-t-il, s’est apaisé. Et sa patience a fini par payer. Au mois de mai de l’année suivante, Brane et Silva sont enfin sortis ensemble et cette liaison a tenu le coup malgré les absences de Silva et ses études en ville. Du lundi au vendredi, Silva réside à Split et mène sa vie. Elle rentre le week-end à Misto, Brane et elle se retrouvent alors. Brane vient la chercher à la maison et ils vont dans l’un des deux cafés et demi qui constituent en tout et pour tout les lieux de sortie dans le bourg. Brane aimerait manifestement passer avec Silva le plus de temps possible et, tant qu’à faire, seuls. Mais Silva a d’autres plans. Silva l’entraîne là où il y a du monde, où il y a à boire, où l’on s’amuse, là où Mate sort lui aussi. Mate a eu plusieurs fois l’impression que Brane aurait aimé que les choses se passent différemment. Mais il a vite fait de comprendre que, dans leur couple, c’est Silva qui dirige et que Brane suit sans oser la moindre critique.
Commenter  J’apprécie          30
Voilà comment débute la scène dont Vesna se souvient. Ils sont tous les quatre à la maison, assis autour de la table. Devant eux, il y a le dîner qu’elle a préparé. Un plat de flageolets, du pain et des picarels frits. Ils sont assis et ils mangent, comme s’il s’agissait d’un dîner banal, un dîner comme n’importe quel autre.
Commenter  J’apprécie          30
Pour commencer, Vesna se souvient du temps qu’il a fait.
C’était une journée chaude et splendide de septembre, comme si le ciel se moquait d’eux par avance. La brise marine avait adouci la chaleur de l’été indien durant tout l’après-midi. Et quand le soir était tombé, un soupçon agréable de fraîcheur, annonciateur de l’automne, s’était glissé dans les rues, dans les cuisines et dans les chambres.
Vesna ne se souvient pas seulement du temps qu’il a fait. Elle se souvient aussi de l’espace.
Elle se souvient de la maison, dans le haut de Misto, dans la rue derrière l’église, cette maison dans laquelle elle a passé la majeure partie de sa vie. En fermant les yeux, Vesna distingue clairement la disposition des pièces, les meubles, les objets. L’entrée à l’étage par le perron, la véranda vitrée, la salle de séjour, la cuisine avec son sol en terrazzo. Dans la salle de séjour, la table, et en face le canapé avec sa housse élimée. Dans le couloir, le perroquet portemanteau. Et à côté, une porte. La porte de la chambre de Silva, sur laquelle sa fille a fixé un écriteau « Keep out ».
Commenter  J’apprécie          30
Dans ce bled gris et mort, Silva était la seule qui avait l'air colorée, sanguine, vivante."
Commenter  J’apprécie          30
Toutes les maisons sont calcinées, leurs murs écorchés, sauf une, la plus grande, la plus proche de la route. Visiblement, c'est une auberge. Donc ni une église, ni un cimetière, ni une mosquée, ni une école. Une auberge, tout le monde en a besoin, aucune armée n'ira la détruire, et celle-ci, qui a été épargnée, attend le passage de la nouvelle armée.
Commenter  J’apprécie          30
Très bon livre qui décrit le bouleversement de la société post communiste croate sur fond d'intrigue policière. Bravo !
Commenter  J’apprécie          20






    Lecteurs (1209) Voir plus



    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

    Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

    seul
    profond
    terrible
    intense

    20 questions
    2900 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

    {* *}