AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations sur Le marchand de livres maudits (58)

Snail11
Snail11   23 février 2020
Le temps emporte tout sur son passage, tel un fleuve en crue.
Commenter  J’apprécie          80
amanline
amanline   16 août 2016
Le temps emporte tout sur son passage, tel un fleuve en crue.
Commenter  J’apprécie          70
collectifpolar
collectifpolar   03 novembre 2019
À l’annonce de cette nouvelle, le marchand laissa échapper un soupir attristé. Il ne croyait guère à la vie des saints et doutait des vertus miraculeuses des reliques qu’il rapportait fréquemment des pays lointains. Mais Maynulfo, en effet, avait été un saint. Il n’avait jamais renoncé à la vie érémitique, pas même après sa nomination à la tête de l’abbaye. Il avait coutume de se retirer périodiquement loin du monastère pour prier dans la solitude. Il nommait un vicaire, emportait sa besace et gagnait un ermitage au milieu des cannaies de la proche lagune. Là, il chantait les psaumes et jeûnait.
Commenter  J’apprécie          40
amanline
amanline   07 août 2016
Bien que la lumière de l' après-midi inondât d'or toute la chambre de la pension, Uberto sentait l'ombre du mystère se densifier autour de lui. Cette nébulosité avait une origine bien précise : les yeux vert émeraude du marchand de reliques.
Commenter  J’apprécie          40
amanline
amanline   07 août 2016
Il savait pertinemment qu'on ne peut enseigner la vérité: on ne peut que chercher à l'atteindre, l’acquérir au terme d'une quête individuelle, exigeante, patiente, et libérée des préjugés et du dogmatisme.
Commenter  J’apprécie          40
fabi9
fabi9   20 mai 2016
Quelque chose te tourmente? Lui demanda Willalme.
Dernièrement, nous avons croisé sur notre route quantité de soldats s'acheminant vers Toulouse. Cette histoire ne me dit rien qui vaille. L'aubergiste prétend que souffle un vent de guerre...
Commenter  J’apprécie          40
AuroraeLibri
AuroraeLibri   12 novembre 2020
Pourquoi Vivïen a-t-il choisi l’Espagne pour cacher le livre ? – Parce que cette terre est dépositaire d’un savoir ancestral, répondit sans détour Ignace, presque heureux de la question. (Depuis quelques jours, il se montrait plus enclin à la conversation.) En Espagne, et notamment à Tolède, on étudie et on traduit des manuscrits de mathématiques, de médecine et d’alchimie, en provenance du monde arabe. L’Uter Ventorum faisait sans doute partie de ces manuscrits,

Quatrième partie
Chapitre 56
Commenter  J’apprécie          30
Snail11
Snail11   14 février 2020
- C’est la faute à ces temps obscurs. Ces temps de barbarie.
- C’est la faute de l’homme, rectifia Ignace. Lui seul décide de l’ombre ou de la lumière. En tout lieu et à tout moment.
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolar
collectifpolar   03 novembre 2019
Qui était réellement Ignace de Tolède ? Nul n’aurait su le dire avec certitude. Tour à tour considéré comme un sage et un homme cultivé ou comme un fourbe et un nécromant. Pour bon nombre, il n’était qu’un pèlerin, errant d’un pays à l’autre, en quête de saintes reliques – ou réputées telles – à revendre aux dévots et aux puissants.
Bien qu’il évitât de révéler ses origines, ses traits mauresques, adoucis par un teint clair, ne rappelaient que trop les chrétiens d’Espagne ayant vécu au contact des Arabes. Son crâne rasé et sa barbe couleur de plomb lui conféraient un air doctoral, mais ses yeux surtout attiraient l’attention : vert émeraude et pénétrants, enchâssés dans des rides géométriques. Sa tunique grise, recouverte d’un manteau à capuchon, exhalait le parfum des étoffes orientales, mélange de multiples arômes rapportés de ses nombreux voyages. Grand et sec, il marchait en s’appuyant sur un bourdon.
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolar
collectifpolar   03 novembre 2019
berto venait précisément de chercher à obtenir des moines des informations sur les deux mystérieux visiteurs. Un frère était en train de lui répondre à voix basse : « Le grand homme avec la barbe et la capuche, c’est Ignace de Tolède. On prétend que lors du sac de Constantinople, il a mis la main sur de saintes reliques, sur des livres précieux, ainsi que sur de sacrilèges ouvrages de magie... Il aurait rapporté le butin à Venise, en aurait tiré de grands profits et se serait attiré les faveurs de la noblesse du Rialto. Malgré sa réputation sulfureuse, au fond, c’est un homme bon. Ce n’est pas pour rien qu’il était l’ami de l’abbé Maynulfo. Ils entretenaient une intense correspondance. »
Commenter  J’apprécie          30




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Quelle guerre ?

    Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

    la guerre hispano américaine
    la guerre d'indépendance américaine
    la guerre de sécession
    la guerre des pâtissiers

    12 questions
    2372 lecteurs ont répondu
    Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre