AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de michemuche


michemuche
  31 octobre 2014
Henry David Thoreau, précurseur de l'écologie, philosophe, enseignant, le Diogène du siècle industriel d'après Michel Onfray.
Ce rebelle amoureux de la nature, apôtre de la non violence, contre l'esclavage
a eu le mérite d'aller au bout de ces convictions.
" Je suis simplement ce que je suis" ce petit livre au titre accrocheur avec une jolie aquarelle en couverture m'a fait craquer.
Dans ce récit épistolaire nous faisons la connaissance de monsieur Thoreau.
A travers ses lettres envoyés à Harrison Blake son ami il nous fait découvrir ces paysages de nouvelle Angleterre, ces montagnes, ces forêts, ces côtes sauvages.
Ce vagabond solitaire chère à Kerouac, ce promeneur solitaire entre deux escapades distille à son disciple Blake les conseilles pour une vie idéale faite de travail de vie saine et sans excès.
J'ai trouvé ce livre assez inégal, des lettres intéressantes, d'autres lassantes où la bigoterie côtoie un personnage hautain, comme dans cette critique sur un poème de Walt Whitman : " mais il y a deux ou trois textes dans ce livre dont le moins qu'on puisse dire est qu'ils sont déplaisants, purement sensuels. il ne célèbre pas du tout l'amour."
Si vous voulez connaitre ce personnage emblématique il vaut mieux commencer par le petit fascicule " la désobéissance civile" ou encore " Walden ".
merci à FX encore une fois de m'avoir fait découvrir ce personnage atypique.
Commenter  J’apprécie          547



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (45)voir plus