AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Comme pour nos autres livres, nous avons commencé les recherches nécessaires à la rédaction de ce David avant 1914. Nous avons été voir ou on nous a montré des centaines de tableaux dans les musées et chez les collectionneurs, nous avons fait procéder à des dépouillements considérables, et menant, de plus, d'autres travaux de front, nous n'avons pu terminer cet ouvrage que près de cinquante ans après l'avoir entrepris.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JacopoJacopo   30 juillet 2019
Ayant voté la mort du Roi, David, comme les autres régicides, est condamné à l'exil ; âgé maintenant de soixante-huit ans, il s'installera à côté de la France, où il voudrait revenir, en Belgique, à Bruxelles. Il a reçu des propositions flatteuses, notamment celle de devenir directeur des Beaux Arts à Berlin, mais, par patriotisme, il les a refusées. Son séjour à Bruxelles sera heureux ; David est entouré d'égards, il apprend à peindre aux jeunes gens, il expose triomphalement ses dernières oeuvres, à mesure qu'il les peint, au profit des pauvres et des chômeurs ; il est au centre d'un groupe important de réfugiés politiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
JacopoJacopo   30 juillet 2019
L'homme est plein de contradictions ; physiquement d'abord. Il a une apparence sévère, terrible même, et on sait cependant qu'il était poli, bon et obligeant. « Une difformité accidentelle à la joue et une certaine rudesse de manières ne prévenaient pas en sa faveur. » Selon Thomé, cette difformité était un kyste accidentel, qui avait grossi, et qui, suivant ses contemporains, le défigurait ; elle affectait aussi sa prononciation, lui donnait un accent grasseyant, et l'empêchait de parler distinctement, ce qui l'humiliait, et lui faisait, en effet, prendre un air sévère avec un regard dur et perçant, nous disent Miette et Delécluze. Mais il était dans la vie courante, et notamment avec ses élèves, d'une bonté qui étonnait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   30 juillet 2019
Alors que la plupart des artistes affectaient un certain débraillé, une chemise ouverte, du linge froissé, il travaillait « en manchettes et habit de velours, peignant sans faire une seule tache à ses vêtements » (Miette). Pour peindre le portrait du Pape, s'il n'accepta pas de se mettre à genoux, il revêtit un costume de cérémonie avec la culotte courte, les bas blancs et l'épée au côté. Peintre incomparable, il voulait avant tout être considéré comme un musicien. Il « avait la fureur du violon ; il se croyait un virtuose, au point qu'il ne se serait nullement fâché si on lui avait dit qu'il était un peintre médiocre, mais que, si on lui eût contesté sa supériorité sur le violon, il se serait mis en colère ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : artisteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Un élève de trop

Dans quel collège Danny va-t-il rentrer en 6ème ?

Park House
All Saints
Lindley

15 questions
72 lecteurs ont répondu
Thème : Un élève de trop de Julia JarmanCréer un quiz sur ce livre