AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Les Dames du lac, tome 2 : Les brumes d'Avalon (20)

Emily5F
Emily5F   16 février 2010
Combien est triste et malheureux celui qui se retrouve seul,
Existe-t-l pour lui infortune plus grande ?
Je vivais autrefois près d'un roi que j'aimais,
Le bras lourd
Des bacelets qu'il m'avait donné,
Le coeur lourd,
de l'or de son amour
Pour tous ceux qui l'entourent,
Le visage d'un roi est un astre bienveillant.
Ce soir aussi, mon coeur est vide
Et j'erre solitairement de par le monde
Tous les visages m'indiffèrent
Hors celui de mon seigneur et roi,
Toutes les terres m'indiffèrent
Hors les prés et les bois qui cernent sa demeure.
Aussi vais-je partir au loin, très loin,
Bien au delà des mers que hante la baleine,
Sans ami, sans soutien,
Hormis le souvenir de celui que j'aimais,
Hormis le souvenir de celui que toujours j'aimerai...
Commenter  J’apprécie          120
Malahide75
Malahide75   07 mai 2013
La dernière fois que je l'ai vu, songea Morgane, abandonnant ses mains glacées à la douce chaleur de celle du barde, je l'ai appelé traître et presque maudit. Et nous voilà aujourd'hui, l'un près de l'autre, unis comme deux vieux amis !
Non, l'amour n'était pas que passion dévorante vécue dans de brûlantes étreintes ; l'amour est aussi, et sinon davantage, tendresse, fidélité et désintéressement, face à l'oubli, à l'inconséquence des êtres, à l'usure du temps.
Commenter  J’apprécie          90
goliardette
goliardette   15 mars 2010
Non, Lancelot, les hommes n'ont pas oublié! Ils jugent seulement ces mystères trop ardus. Ils préfèrent croire en un seul dieu qui veille sur eux, qui ne leur demande pas de lutter pour la connaissance, qui les accepte comme ils sont, avec leurs péchés qu'une banale confession suffit à effacer... Il se forgent le dieu qu'ils désirent, ou plus simplement peut-être, celui qu'ils méritent! Avec cette conception de Dieu, modèle de la réalité humaine, il n'est pas difficile de s'imaginer l'avenir que se préparent les hommes! Tant qu'ils considéraient les anciennes divinités comme bonnes et généreuses, la nature, elle aussi, se montrait bonne et généreuse. Depuis que les prêtres enseignent que les anciennes divinités sont des créatures du diable, que la nature est mauvaise et hostile, celle-ci en effet risque de le devenir. Lancelot, je vous le dis, e ne désire plus vivre dans ce monde-là!
Commenter  J’apprécie          90
Emily5F
Emily5F   16 février 2010
-Morgane... parvint-il enore à dire, le regard vitreux, Morgane... Tout ce que nous avons fait, tout ce que nous avons tenté ensemble n'a-t-il donc servi à rien ? Pourquoi avons-nous échoué ?
"Cette question, je me la posais moi-même et je ne connaissais pas la réponse. Pourtant celle-ci me vint à l'esprit instantanément :
- Non, Arthur, mon frère, mon amant, vous n'avez pas échoué. Grâce à vous, cette terre a connu la paix durant de longues années, et les Saxons l'ont épargnée. Pour toute une génération d'hommes, vous avez fait reculer les Ténèbres. La civilisation a progressé. Si ce royaume était tombé entre les mains des Saxons au lendemain de la mort d'Uther Pendragon, tout ce qui alors était beau et bon aurait disparu à jamais des îles de Grande Bretagne. Non seulement vous n'avez pas échoué, Arthur, mais votre nom et votre règne seront à jamais célébrés jusqu'à la fin des temps.
Commenter  J’apprécie          90
irwingeltime
irwingeltime   03 avril 2018
Oui, c'était Lancelot. Il venait à elle parce qu'il l'aimait, parce qu'il avait besoin d'elle, qu'il savait que déjà dans l'ombre elle lui ouvrait les bras, prête à tout lui donner, corps et âme, prête à lui apporter, pour qu'il oublie enfin, quelques fugaces instants d'éternité.
Commenter  J’apprécie          70
Rubinowy
Rubinowy   18 juin 2017
Mais Morgane ne répondit pas. Avec une indicible insolence, elle affronta la reine du regard, la transperça avec des yeux de haine et de mépris. Puis se pencha entièrement libérée, elle lui sourit soudain, d'un sourire si ambigu, que la reine, effrayée, se demanda si elle ne venait pas de lui jeter un mauvais sort ....
Commenter  J’apprécie          70
Orphea
Orphea   11 juin 2009
"Comme je le serrais plus fort encore contre mon cœur, soudain, dans la lumière naissante de l'aube, je vis Lancelot s'éloigner, Excalibur à la main, puis la lancer de toutes ses forces dans les eaux. Un instant l'épée sacrée tournoya dans l'air, accrocha un rayon de lumière, comme l'aurait fait l'aile étincelante d'un oiseau, puis, plongea dans le Lac et disparut à mes yeux, éblouis par le soleil levant."
"Alors la voix de Lancelot, une voix métallique d'un autre monde, s'éleva :
-J'ai vu une main sortir du Lac ! Oui, une main a saisi l'épée. Par trois fois elle l'a brandie puis l'a entraînée avec elle sous les eaux...
"Moi, je n'avais rien vu, rien qu'un éclair d'argent tel un poisson jaillissant hors de l'eau et replongeant dans une gerbe scintillante. Mais Lancelot, lui, avait-il vu vraiment la main de la Déesse ?...
Commenter  J’apprécie          60
Emily5F
Emily5F   16 février 2010
Le coeur vide, l'âme en déroute, je regagnai le rivage pour appeler la barge. Ce n'était plus seulement la Dames du Lac qui montait dans l'embarcation, mais aussi Morgane-la-prêtresse-vierge, celle qui avait envoyé Arthur se mesurer au roi-Cerf, Morgane-la-mère, déchirée par la naissance de Gwydion, Morgane-la-reine-des-Galles-du-Nord, provoquant la colère d'Accolon contre Arthur, Morgane-la-Dame-des-Ténèbres, Morgane-la-Reine-des-fées, Morgane, enfin, qui attendait Vieille-femme-la-mort...
Commenter  J’apprécie          50
TeaSpoon
TeaSpoon   27 novembre 2011
"Le temps de la pénitence était révolu. Je n'étais plus seule. Pour fuir les Romains, le Petit Peuple se cachait à l'ombre protectrice du monde végétal, mais je sentais qu'il veillait sur moi sans relâche. Il m'appelait de ses vœux pour redevenir sa prêtresse et sa reine. Pour eux, "Morgane la Fée" était de retour."
Commenter  J’apprécie          40
FleurCannibale
FleurCannibale   05 juin 2010
_Si j'avais eu le fourreau que vous avez brodé pour moi Morgane, articula-t-il avec peine, je n'en serais pas là. Je vais mourir, Morgane... par votre faute... vous le savez.... mais je vous aimerai toujours... Morgane... toujours...
Commenter  J’apprécie          40




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Généalogie Arthurienne selon Marion Zimmer Bradley

    Fille de Ygerne et de Gorlois, Duc de Cornouailles, je suis l'enseignement des prêtresses de l'Ile Sacrée d'Avalon pour succéder à ma tante Viviane, la Dame du Lac, je suis (la Fée):

    Morgause
    Niniane
    Elaine
    Morgane

    14 questions
    57 lecteurs ont répondu
    Thème : Les Dames du lac, tome 1 de Marion Zimmer BradleyCréer un quiz sur ce livre