AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B01HT1404O
Éditeur : Monde Premier (30/06/2016)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Paris, Belle ÉpoqueJean Loiseau, enfant de l'Opéra Garnier, tombe secrètement amoureux d'une jeune danseuse. Lorsqu'elle quitte brusquement Paris, il retourne à son quotidien sans imaginer qu'un médecin lui diagnostiquera bientôt une amnésie extrêmement rare.Promis à un avenir tragique, il se met en tête de retrouver son amour de jeunesse.Le temps presse, car la folie rôde et menace sa quête.De combien de temps dispose-t-il avant de s'oublier lui-même ?
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
ktylauney
15 décembre 2016
Nous sommes dans le Paris de la Belle Epoque, les années 1900, au moment de l'affaire Dreyfus et de l'inauguration de l'Exposition Universelle.
Le petit Jean Loiseau aide son père dans le cadre de son travail de machiniste à l'Opéra Garnier qui est aussi leur lieu de vie. Sa mère est couturière.
Ce garçon timide et chétif est secrètement amoureux d'une petite danseuse arrivée récemment qu'il appelle Léa puisqu'il ne connaît pas son prénom.
Avec les autres enfants d'ouvriers il aime admirer les répétitions du prochain ballet et s'amuser au sein du palais Garnier. L'extérieur et les rues lui font peur.
Mais le petit Jean a par moments des absences et des trous de mémoire.
Ses parents l'envoyent consulter un spécialiste.
Le verdict tombe : l'enfant souffre d'une forme d'amnésie atypique extrêmement rare.
Au fil du temps ses souvenirs s'estomperont jusqu'à ne plus se rappeler de ses parents et de ses amis.
Quelques années ont passé et Léa a quitté l'Opéra Garnier et Paris. Jean ne peut le supporter et décide de partir à sa recherche. Il n'admet surtout pas de pouvoir un jour oublier la petite danseuse, son amour d'enfance.
Son médecin lui dit d'écrire son nom et ses souvenirs sur des carnets qu'il emmènera partout avec lui.
Ce petit roman assez court est juste waouh.
Non seulement il nous plonge dans une époque follement romantique mais aussi dans sa première partie dans les coulisses de l'illustre palais Garnier où plane l'ombre du non moins célèbre Fantôme de l'Opéra.
L'écriture de l'auteure Alix d'Angalie est fluide et agréable.
"A rebours" est empreint de nostalgie et de tristesse à cause de l'amnésie de Jean.
Mais il est surtout teinté de poésie et de la beauté des mots.
La petite histoire d'amour traitée avec pudeur et émotion ne monopolise pas tout le récit.
En bref une jolie lecture pas loin du coup de coeur.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Odreylivre
25 octobre 2016
J'ai découvert Alix d'Angalie il y a quelques mois avec « L'Edit d'Alambrisa » et j'avais été conquise par l'écriture de cette auteure. En juin dernier, j'ai eu la chance de gagner « A rebours » en version papier lors d'un concours organisé sur le blog des éditions du Monde Premier, et sincèrement je suis ravie d'avoir pu lire ce magnifique ouvrage.
L'opéra Garnier en 1895, avec ses danseuses, ses machinistes, ses menuisiers… Au fil des pages nous faisons la connaissance de Jean, 11 ans, qui vit dans les sous-sols de l'Opéra avec ses parents, machiniste pour son père, couturière pour sa mère. le petit Jean mène une vie tranquille jusqu'au jour où il va croiser une danseuse… cette danseuse dont l'image hante ses pensées. Mais Jean a une grave maladie, il est amnésique et va au fur et à mesure du temps oublier sa vie, sa vie qu'il va noter sur des petits carnets afin de tenter de vivre normalement.
Un beau jour Sa danseuse a disparu, il décide malgré son handicap, de partir à sa recherche…
La plume de Alix d'Angalie est maîtrisée, recherchée, agréable, c'est vraiment un pur moment de bonheur que de lire cette auteure au talent très prometteur. Je vous conseille sincèrement la lecture de cet ouvrage où la romance et la maladie sont abordées de façon très poétique. La partie historique est également très étayée et instructive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
ktylauneyktylauney15 décembre 2016
Si je ne suis pas occupé par mon travail ou à admirer les répétitions du prochain ballet, je passe des heures à guetter l’arrivée de Léa, perché sur un rebord de fenêtre au dessus de la rue Scribe. Puis je me précipite devant ses pas jusqu’aux étages, où elle disparaît dans une salle décorée de lyres en métal sans m’avoir aperçu.
Parfois, j’arrive à voler une image par l’ouverture : ses yeux bleus, ses joues roses, ses cheveux blond foncé ou sa tenue poudrée.
Autant de couleurs qui me rappellent que mon existence ne se déroule pas seulement en noir et blanc, sur les pages des livres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ktylauneyktylauney15 décembre 2016
— À un stade plus avancé de la maladie, même le sommeil peut induire ces effets, reprend le médecin. Au lieu de stocker les informations de la journée durant la nuit, votre cerveau en effacera.
— Vous voulez dire qu’à chaque fois que je dormirai, j’oublierai une partie de ma vie ?
— Il peut ne s’agir que de petites informations anodines, que vous utilisez peu. Hélas, c’est une maladie qui progresse rapidement, et un beau jour, vous oublierez des pans entiers de votre existence. Vos amis, votre famille…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui27 novembre 2016
Qui est-tu ?
Où est-tu ? 
Ton visage s’efface comme les traces sur le sable, gracieuse silhouette évanouie dans la nuit
N’as-tu rempli mon âme de beauté que pour me laisser plus égaré ?
Je reste seul et ignorant dans un abîme de solitude, naufragé noyé dans ton souvenir
Toi qui partageais le souffle de l’océan
Ombre éphémère brodée d’éternité
Cruelle chimère, trompeuse sirène 
Pressée de t’évanouir
Partie sans me le dire. 
Pour le rêveur et pour toujours
Tu resteras
La jeune fille de la mer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui27 novembre 2016
J’aime une femme, et elle m’aime. Nous vivons  d’art et de petits travaux, nous voyageons librement. Je loue mes services dans les villes que nous traversons, je vends des toiles et récite des poèmes là où il se trouve des mélomanes pour les apprécier, et Lili exerce ses talents d’aide-soignante là où ils sont requis.
Je me rends compte que j’ai peut-être trouvé le bonheur auquel j’aspirais tant.
Je n’ai pas besoin de Léa.
Juste d’une femme qui m’aime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ktylauneyktylauney15 décembre 2016
Une silhouette discrète au creux des rochers, à peine dérangée par ma présence, cheveux voletant dans la brise, et jupon au ras de l’eau. Pieds nus au dessus des vagues, une jeune fille contemple l’océan.
Sous la lumière fusant des nues, son teint me semble opalescent ; ses traits paisibles la font ondine. À mon insu, je souris de cette image et l’imagine créature surnaturelle venue apprécier un instant la splendeur terrestre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Rois maudits (5)

Qui est appelée " La Louve de France" ?

Mahaut d'Artois
Isabelle de France
Jeanne de Bourgogne
Philippa de Hainaut

10 questions
45 lecteurs ont répondu
Thème : Les Rois maudits, tome 5 : La Louve de France de Maurice DruonCréer un quiz sur ce livre