AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.04 /5 (sur 2340 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New York , le 31/10/1953
Biographie :

Don Winslow est un écrivain américain spécialisé dans le roman policier.

Fils d’un sous-officier de la marine de guerre des États-Unis (United States Navy) et d’une bibliothécaire, il a grandi à Perryville, une petite ville de l'état de Rhode Island.

À l'age de 17 ans, il part étudier le journalisme à l'Université du Nebraska, où il obtient un diplôme en histoire de l'Afrique. Il a ensuite beaucoup voyagé avant de s’établir à New York où il travaille, entre autres, comme gérant de cinéma. Il obtient également un master d'histoire militaire, puis rejoint un ami, photographe de safari au Kenya. Il a été guide de safari, organisateur de voyages dans le sud-ouest de la Chine, directeur de la production du Festival Shakespeare à Oxford, en Angleterre.

Avant de commencer une carrière littéraire, il a exercé pendant plus de quinze ans le métier d’enquêteur privé à New York puis en Californie, Nebraska, Caroline, et même en Europe.

"Cirque à Piccadilly" (A Cool Breeze on the Underground), son premier roman, a été publié en 1991. Salué par la critique, il est nommé pour le prix Edgar-Allan-Poe du meilleur premier roman.

Son livre culte, "La griffe du chien" (The Power of the Dog, 2005), revisite vingt-cinq ans d’histoire du trafic de drogue entre le Mexique et les États-Unis. En 2015, il publie le roman "Cartel" (The Cartel), suite de "La griffe du chien", qui met une fois encore aux prises Adán Barrera, cruel trafiquant mexicain, et Art Keller, incorruptible agent américain. Le roman reçoit le prix Mystère de la critique en 2017.

Paru en 2017, "Corruption" (The Force) a suscité des critiques enthousiastes. Le réalisateur Ridley Scott est en train de l’adapter pour le cinéma.

Deux de ses vingt romans, best-sellers traduits en une vingtaine de langues, ont été adaptés au cinéma: "Mort et Vie de Bobby Z." (The Death and Life of Bobby Z, 1997), sous le titre "Kill Bobby Z", en 2007, et "Savages" (2010), réalisé par Oliver Stone en 2012.

Don Winslow vit avec sa femme dans une ferme à Solana Beach, dans le comté de San Diego, en Californie.

site officiel : http://don-winslow.com/

+ Voir plus
Source : lemasque.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Vous vous êtes toujours demandé quel était le lieu idéal pour lire un livre, se commettre un crime ou encore pour se débarrasser d'un corps ? Nous aussi, c?est pourquoi nous avons posé la question à Don Winslow ! Découvrez toutes nos vidéos "Lieu Idéal" sur https://www.bepolar.fr/Le-Lieu-Ideal
Podcasts (3) Voir tous

Citations et extraits (594) Voir plus Ajouter une citation
Crossroads   23 novembre 2014
La griffe du chien de Don Winslow
Voilà pourquoi le .22 est l'arme de prédilection de Callan. Elle n'est pas suffisamment puissante pour expédier une balle traversante. Au contraire, le plomb danse la gigue à l'intérieur de la boîte crânienne en cherchant frénétiquement une sortie, il allume toutes les lumières avant de les éteindre.

Game over.

Et pas de bonus.
Commenter  J’apprécie          423
carre   09 août 2012
La griffe du chien de Don Winslow
Il tend la main.

-Juan Parada.

-Nora.

Nora, rien de plus, remarque-t-il. Pas de nom de famille.

-Vous vivez au Mexique, Nora ?

-Non, je suis ici pour affaires.

-Et vous êtes dans qu'elle branche ?

Elle le regarde droit dans les yeux.

-Je suis call-girl.

-Je crains de ne pas ...

-Je suis une prostituée.

-Ah.

-Et vous, vous faites quoi ?

-Je suis prêtre, répond-il avec un sourire.
Commenter  J’apprécie          390
carre   15 octobre 2012
Cool de Don Winslow
Dennis voit son visage veillir, ses cheveux se clairsemer, son ventre s'avachir. Sait que ses réflexes sont un peu plus lents et sa mémoire moins performante, qu'il a désormais plus de pages de calendrier derrière lui que devant.
Commenter  J’apprécie          360
belette2911   31 août 2013
La griffe du chien de Don Winslow
[...] Et nos solutions sont toujours les mêmes futiles non-solution : construire de nouvelles prisons, engager plus de policiers, dépenser de plus en plus de milliards de dollars à ne pas guérir les symptômes pendant que nous ignorons la maladie.



La plupart des gens de mon quartier qui veulent lâcher la dope n'ont pas les moyens de suivre un programme de traitement, parce que la plupart ne disposent pas d'une assurance-santé digne de ce nom. Et il y a une file d'attente de six mois à deux ans pour obtenir un lit dans les programmes de traitement de substitution.



Nous dépensons pratiquement deux milliards de dollars à empoisonner les cultures de cocaïne et les enfants de cette région, et il n'y a pas suffisamment d'argent au pays pour aider qui veut arrêter sa dépendance à la drogue.
Commenter  J’apprécie          343
carre   16 octobre 2012
Cool de Don Winslow
Quel est le point commun entre les éléments de la liste suivante ?

(a) Sonny Corleone

(b) Bonny et Clyde

(c) Filipo Sanchez

La réponse est : Ils n'auraient jamais dû monter dans une putain de bagnole.
Commenter  J’apprécie          340
bilodoh   20 mai 2018
Cartel de Don Winslow
… au bout du compte, les hommes, c’est comme les bas : vous aurez beau en prendre soin, ils finissent par vous filer entre les mains.



(Points, p. 247)

Commenter  J’apprécie          344
Roggy   11 octobre 2018
La griffe du chien de Don Winslow
Un simple rai de lumière dans les ténèbres peut se révéler parfois comme un coin de force appelé à s’étendre jusqu’à illuminer le néant tout entier. Si je ne croyais pas cela, songe-t-il en contemplant l’âme de ce meurtrier aux multiples victimes, je ne pourrais pas me lever le matin. Donc, si cet homme demande ce simple rai de lumière, je peux difficilement le lui refuser.



Commenter  J’apprécie          320
carre   06 août 2012
La griffe du chien de Don Winslow
La naissance de son fils n'a pas été mieux, juste différente, quand il a eu devant les yeux cette version miniature de lui-même. Et une épiphanie : il n'existe qu'une seule rédemption quand on a eu un mauvais père : être un bon père.
Commenter  J’apprécie          310
popie21   25 novembre 2018
La griffe du chien de Don Winslow
Parce que c'est ça, la vaste plaisanterie : planifier l'opération Condor (*) pour qu'elle se déroule juste avant la grande sécheresse. Il l'a lu dans le ciel ces deux dernières années. Il l'a vu dans les arbres, l'herbe, les oiseaux. Les années de sécheresse arrivent. Cinq années de mauvaises récoltes avant le retour des pluies.

- Si les "yanquis" n'avaient pas incendié les champs, explique-t-il à Güero, c'est moi qui l'aurait fait, pour redonner un coup de fouet aux sols.

Cette fichue opération Condor est donc bien une farce, un jeu, une plaisanterie.



(*) N.D.L. : Dans le roman, opération officiellement mexicaine, en association avec la DEA consistant à empoisonner (en vaporisant des défoliants) les champs de pavots et à brûler ce qui en reste.
Commenter  J’apprécie          270
Don Winslow
jeranjou   22 janvier 2013
Don Winslow
J’envisageai donc la possibilité d’écrire un roman précédent Shibumi avec beaucoup d’appréhension. Pour commencer, qu’en penserait la famille Whitaker ? Et comment réagiraient ses légions de fans à l’apparition d’un prétendant au trône ?

Enfin, plus grave encore, parviendrai-je à trouver un moyen fidèle à la substance et au style de l’œuvre de cet homme sans tomber dans un mimétisme choquant et, pour ainsi dire, vain ?

Commenter  J’apprécie          260
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..