Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique
Ajouter une citation

Citations de Eriko Nakamura (6)

Classer par Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par fabienne2909, le 10/03/2013

    Nââândé !? : Les tribulations d'une Japonaise à Paris de Eriko Nakamura

    Personne ne fantasme autant sur Paris qu'un Japonais. Et personne n'est plus choqué par Paris qu'un Japonais. Le choc est tellement violent que certains de mes compatriotes tombent malades, une maladie étrange que le professeur Hiroaki Ota, médecin aux urgences psychiatriques de l'hôpital Sainte-Anne a identifiée comme "le syndrome de Paris". Il provient du décalage entre le Paris rêvé et le Paris réel et touche principalement des Japonais qui visitent la capitale pour la première fois. Hallucinations, chaleurs intenses, accès de folie, sentiments de persécution : chaque été, une centaine de touristes japonais sont victimes du "syndrome de Paris". Certains sont même rapatriés d'urgence au Japon avec ce conseil du professeur Ota : "Ne revenez plus jamais à Paris".

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par fabienne2909, le 10/03/2013

    Nââândé !? : Les tribulations d'une Japonaise à Paris de Eriko Nakamura

    Ces dîners sont d'autant plus éprouvants qu'on sent bien que certains invités viennent à reculons, parce qu'ils n'ont pas osé refuser l'invitation de leur hôte, quand ce n'est pas le maître de maison lui-même qui s'est senti obligé de recevoir chez lui... Je me rappelle qu'un collègue de Charles-san avait insisté pendant six mois pour qu'on vienne dîner chez lui et nous avons fini par y aller. Pendant tout le repas, je suis restée très japonaise, c'est-à-dire que je ne parlais pas, j'écoutais très poliment ce que je pouvais comprendre mais j'ai fini par décrocher. Chacun parlait de son travail, de ses soucis, de politique et même de foot...
    Après ce repas impossible à digérer - ma première raclette - je tombais de sommeil. Nous sommes enfin passés au café et le couple qui nous invitait est allé voir si leur bébé dormait bien? Au bout de quelques instants nous avons entendu distinctement la voix de la maîtresse de maison dans le petit haut-parleur du baby-phone : "quand est-ce qu'ils se cassent, tous ces cons ? J'ai qu'une envie, c'est d'aller me coucher..." Je vous laisse imaginer la fin de la soirée...

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation


  • Par elobe, le 18/03/2012

    Nââândé !? : Les tribulations d'une Japonaise à Paris de Eriko Nakamura

    J'ai aussi découvert en allant au village l'après-midi qu'il y avait deux types de Français. Les Parisiens, et les autres. C'est fou comme les gens sont plus gentils dès qu'on s'éloigne de Paris! Parfois, je me demande si les Parisiens n'aiment pas aller à la campagne pour se prendre quelques petites doses de gentillesse et d'attentions avant de recommencer une semaine...

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par SednaX, le 17/12/2013

    Nââândé !? : Les tribulations d'une Japonaise à Paris de Eriko Nakamura

    J'ai aussi découvert en allant au village l'après-midi, qu'il y avait deux types de Français. Les Parisiens, et les autres. C'est fou comme les gens sont plus gentils dès qu'on s'éloigne de Paris ! Parfois, je me demande si les Parisiens n'aiment pas aller à la campagne pour se prendre quelques petites doses de gentillesse et d'attentions avant de recommencer une semaine ...

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par Melopee, le 18/08/2012

    Nââândé !? : Les tribulations d'une Japonaise à Paris de Eriko Nakamura

    Connaissez-vous la différence entre la police française et la police japonaise? Au Japon, si vous vous faites voter votre sac, vous attendez quinze minutes et la déclaration dure quatre heures. En France, vous attendez quatre heures et votre déclaration dure quinze minutes. (p. 59)

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par Sepo, le 20/04/2014

    Nââândé !? : Les tribulations d'une Japonaise à Paris de Eriko Nakamura

    Une fois marié, un couple de Japonais n'est plus qu'un couple de parents. Ce qui importe entre un homme et une femme ce n'est donc pas de bien s'entendre mais d'être du même milieu social, de partager les mêmes valeurs, d'être d'accord sur l'éducation des enfants. C'est pour cela que beaucoup de mariages sont arrangés au japon. Nous avons des entremetteuses - des "marieuses" comme vous dites - qui présentent les prétendants grâce à des fiches détaillant leur famille, leurs études, leurs hobbies, etc.(p.121) (...) la vie des couples est davantage un contrat qu'une histoire d'amour. Un contrat où chacun reste figé dans son rôle.(p.122)

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation





Faire découvrir Eriko Nakamura par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Bibliographie de Eriko Nakamura (1)

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz