AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2847123075
Éditeur : Le Grognard (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Loin des modes, des avant-gardes et des esprits de chapelle, tous les trimestres, Le Grognard vous propose une sélection de textes originaux et de trésors oubliés.
Résolument inactuel, Le Grognard affiche ouvertement sa nostalgie pour les revues mythiques du 19e siècle : La Plume, La Revue Blanche, Le Mercure de France… mais aussi pour certaines revues anarchistes fortement teintées de références individualiste telles que L'En dehors, L'Unique, L'Ordre Nature... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
ATOS
11 décembre 2012
★★★★★
★★★★★
Au hasard de mes vagabondages poétiques j'ai croisé le Grognard. Et j'avoue que cette rencontre fut un plaisir. Plaisir de lecture, bien sûr - de découverte pour sûr !
Qui ne fut pas un jour saisi par le sentiment ou la sensation océanique n'est jamais entré en Poésie.
Ce sentiment d'appartenance à ce Tout qui se révèle à ceux qui s'abandonne à la contemplation du milieu dans lequel ils se trouvent, permet d'affirmer l'unicité d'une parole commune. Absolu, éternité,.... peut on poser une parole sur ce lien qui nous relie à Tout ? L'écriture d'Edith de la Héronnière m'a touché.La musique de l'empereur Jaune de Tchouang-tseu m'a emportée !
Une très belle revue, un travail d'orfèvre. Un outil précieux. Écoutons "Le grognard" il grogne fort et très juste en toute Poésie !
Astrid SHRIQUI GARAIN
Commenter  J’apprécie          50
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
ATOSATOS11 décembre 2012
" Nous ne recevons de la réalité que ce que nous y avons nous mêmes déposé.Nous nous trouvons pris dans la cage des mots comme dans une prison que nous aurions édifiée de nos propres mains, une prison dont nous pourrions d'autant moins échapper que nous ignorons nous y être enfermés. " Jean Lévi.
Commenter  J’apprécie          40
ATOSATOS11 décembre 2012
"Rien d'émotif ou de sentimental dans cette vision, mais, en une seconde fugitive, la perception de l'infini du désarroi humain et de la tendresse illimitée qui parfois lui répond, donnant un très réel écho à l'esprit franciscain, cette bonté première, insondable, qui survient naturellement chez l'homme, à son insu, lorsque toutes ses défenses sont tombées. " E. de La Héronnière
Commenter  J’apprécie          00
ATOSATOS11 décembre 2012
"Mon corps est poreux comme ce qui m'entoure est poreux, et le même vide nous baigne, et nous baignons dans le même vide. Par ce vide nous nous interpénétrons. "
Ciment- C.Arnoult
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
532 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre