AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2344014268
Éditeur : Glénat (02/03/2016)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 13 notes)
Résumé :
États-Unis, 1927. Mickey avale sa quiche au gruyère en terminant son nouveau scénario des joyeuses aventures de Dog the Dog (qui deviendra Pluto) avant de sauter dans le train qui l’emmène jusqu’à Big Boss, son producteur à Los Angeles. Big Boss, nouvellement entiché de Shakespeare, demande à Mickey d‘oublier ses "happy ends" et d’écrire une vraie et sombre tragédie. Dans le train du retour, Mickey, désemparé, s’efforce d’envisager des scènes dramatiques, lorsque l’... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
RosenDero
10 février 2017
★★★★★
★★★★★
Mickey est scénariste de cinéma, mais il n'arrive pas à écrire de tragédie alors que le Big Boss le lui ordonne.
Scénario sous le bras, la souris la plus populaire au monde va partir prendre des vacances et visiter son ami Dingo. Mais un échange fortuit de documents va tout bouleverser...
---
Une enquête de Mickey signée Cosey. L'objectif de l'auteur est dévoilé dès le sous-titre : raconter la première rencontre de Mickey et Minnie ; mais le traitement est original car cette fameuse rencontre n'est pas le centre mais le dénouement d'un récit qui se focalise avant tout sur une enquête dans l'univers de Mickey Mouse, faisant intervenir une flopée de personnages mythiques. Les aventures cinématographique de Dog the Dog, connu par la suite sous le nom de Pluto du fait de son voyage jusqu'à cette planète dans l'un des films réalisé par Mickey, sont insérées tout au long de la BD et ajoutent des rebondissements intéressants.
À découvrir sans réticences.
Commenter  J’apprécie          130
temps-de-livres
04 mars 2016
★★★★★
★★★★★
1927. Alors qu'il rentre chez lui après une rencontre infructueuse avec Big Boss, Mickey Mouse perd son scénario. C'est sa mystérieuse voisine de train qui l'a. Il n'a aucune idée de son identité, sauf une mystérieuse mélodie... Quant au scénario, il serait plus important qu'il n'y paraît !
Les éditions Glénat commencent une nouvelle collection : Raconter les personnages de Walt Disney vu par des auteurs de bande dessinée. Les noms annoncés sont prestigieux et les univers racontés totalement différent les uns des autres. Avec Une Mystérieuse Mélodie, Cosey prend le risque de démarrer cette nouvelle collection. N'hésitant pas à s'aventurer en territoire inconnu, il écrit la première rencontre entre Mickey et Minnie. Loin d'une histoire amoureuse, Cosey crée trois récits en un : La dite rencontre, la recherche du précieux scénario, les aventures de Dog the Dog.
Comment ne pas dévoiler l'histoire si nous vous la résumons. On peut toutefois vous dire que les trois histoires se rejoignent sur un seul thème : Ne pas se fier aux apparences. Cosey tisse un récit doux avec des rebondissements. Il se permet d'intercaler plusieurs histoires et rien n'est plus aisé ni surprenant que de passer de l'une à l'autre. On reconnaît plusieurs personnages : Dingo (maladroit et malchanceux), Donald (colérique) ou Mickey (aventurier). Graphiquement, l'auteur opte pour ce qui se faisait en 1927. Mickey n'est habillé que de ses gants et son short, la technologie est d'époque. le trait reprend les premiers dessins de Mickey. Il y a un côté nostalgique dans cet univers.
Autour de ce(s) récit(s), l'auteur construit un univers que les lecteurs/spectateurs de Disney connaissent bien. . Pluto, Dingo, Donald, Clarabelle, Horace... Ils sont tous présents avec des rôles plus ou moins importants. Comment ne pas résister à y glisser quelques références : le prénom de Pluto, une allusion à Mickey à travers les siècles, etc. Quant au titre du livre, comment ne pas voir une référence cachée aux Silly Symphonies, Merry Melody et autres ? Une référence appuyée avec cette musique entêtante qu'entend Mickey. Pour rappel, les dessins animés de Walt Disney comportaient plusieurs séries. Celles avec des héros comme Mickey, etc. D'autres sans héros (Silly Symphonies), mais dont la bande son était importante (Le court-métrage La Danse Macabre pour ne citer que celui-là). Dans les deux cas, le son et les personnages sont synchronisés. Dans le livre, Big Boss en parle avec l'avènement du cinématographe sonore !
Pour habiller cette prestigieuse collaboration entre les auteurs européens et la "petite" souris américaine, les éditions Glénat proposent un livre au dos carré et toilé, comme il se faisait à l'époque. le coin des pages est arrondi. On pourrait presque se demander pourquoi dans le reste de la collection Disney (qui réédite une partie des albums classiques), ce côté prestigieux n'est pas mis en avant.
Entre exercice de narration et graphisme contemplatif, Cosey signe un album où plane une naïveté tendre. Un bel album pour commencer la collection.
Lien : https://tempsdelivresdotcom...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pgremaud
18 mai 2016
★★★★★
★★★★★
Quand j'ai aperçu ce livre sur les rayons de ma librairie, j'ai été assez surpris : je reconnaissais bien le style de Cosey, mais je ne comprenais pas pourquoi on parlait de Mickey ! En m'approchant, j'ai découvert un objet de qualité, un superbe livre, un peu « vintage » avec de belles pages d'un papier épais, des coins arrondis : on se croirait vraiment revenu aux débuts de la BD.
Nous voici avec Mickey au début de son histoire, avant qu'il fasse la connaissance de Minnie. Il écrit des scénarios pour le cinéma. Il est surtout le scénariste des aventures d'un chien qui ne s'appelle pas encore Pluto, puisque c'est le nom que Minnie lui donnera à la fin de l'album en référence à l'histoire qui vient de se passer.
Tout en restant fidèle à son style, Cosey se rapproche de celui de Walt Disney à ses débuts, encore un peu maladroit avec un Mickey qui a pour seul vêtement une culotte avec deux gros boutons. Il nous fait rencontrer les personnages familiers de la vie de Mickey : Dingo, son ami d'enfance, Horace, Gus (ou Eloi selon les versions), et même Pat Hibulaire, qui tient déjà le rôle du méchant.
Deux univers graphiques avancent en parallèle dans cet album. D'un côté, en couleurs, il y a la vie de Mickey– tiraillé entre les exigences de son producteur, les caprices des stars et les attentes du public – et de l'autre, dans des cases en noir-blanc-rouge, le tournage du film dont il écrit le scénario. Cela me fait penser au film « le Magnifique » de Philippe de Broca où Jean-Paul Belmondo écrit les aventures de son héros en même temps qu'il les vit.
Il paraît que Cosey voulait travailler aux Studios Disney, mais qu'il ne l'a finalement pas fait car il craignait le côté trop répétitif du travail. Dans ce livre en tout cas, on ne trouve pas d'impression de redite ou de déjà vu, mais une invention permanente. C'est vraiment l'hommage de la bande dessinée au dessin animé et au cinéma.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lunch
06 mars 2016
★★★★★
★★★★★
[...]
Pour Cosey (Jonathan, À la recherche de Peter Pan, le voyage en Italie, Saigon – Hanoï…), dessiner un épisode de Mickey est un vieux rêve. Au début de sa longue carrière, il avait postulé chez Disney mais il s'était rendu compte qu'on lui demandait du travail à la chaîne et non de la création artistique : il faut faire ses preuves avant d'avoir les mains libres. Déjà très accaparé par son Jonathan, il a préféré tracer son propre chemin. Cette « aubaine Glénat » est donc un retour aux sources et une chimère qui se réalise enfin.
C'est donc avec un trait fidèle que l'auteur suisse a décidé de rendre hommage à sa façon à la légende. Il abandonne donc « son style » au profit du dessin disneyien de la deuxième partie des années 30. C'est à cette époque que Mickey affirme ses formes et apparaît pour la toute première fois en couleurs (The band concert – 1935).
[...]
L'histoire aussi est tout un symbole puisqu'elle revisite la rencontre entre Mickey et Minnie (Minerva de son nom complet).
[...]
Pour moi, la magie de Mickey se trouve dans les premières animations cinématographiques et l'air de Turkey in the straw y jouait un rôle prépondérant. le scénario de Cosey paraît très policé mais il sonne juste et il est enrobé de belles notes de musique !

La chronique complète à lire sur Bedea Jacta Est !
Lien : https://bedeajactaest.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
largil
21 mars 2016
★★★★★
★★★★★
Un événement éditorial, les éditions Glénat et Disney en collaboration, pour de nouvelles BD de Mickey par des auteurs et dessinateurs francophones. le résultat est une véritable réussite, les deux albums sont magnifiques tant par le dessin, le concept et les histoires. Mickey craziest adventures de Trondheim est une merveille, l'idée est géniale, et son Mickey, plus adulte avec des défauts, égratigne gentillement l'image lisse de l'univers Disney.
Commenter  J’apprécie          00

Les critiques presse (4)
BulledEncre20 juillet 2016
Une appropriation plus adulte et plus romantique du personnage de Mickey.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Bedeo24 mai 2016
Confier Mickey à un auteur aussi talentueux que Cosey s’est avéré une excellente idée, et celui-ci a relevé un défi loin d’être simple avec son brio habituel.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest04 mars 2016
Si le pan visuel de la relecture de Disney par de l'auteur du Voyage en Italie se révèle plus que convaincant, le côté histoire, lui, reste en retrait.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario17 février 2016
Une très bonne surprise que cet album que je conseille à tout les curieux qui gardent l’œil sur les projets intrigants ! Une belle réussite qui annonce de beaux albums à venir !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
RosenDeroRosenDero09 février 2017
Du drame ! De l'amour ! Des larmes ! De l'infamie ! Des trahisons !!! Voilà ce que le public veut !
Voyez Shakespeare, notre maître à tous !
Commenter  J’apprécie          70
pgremaudpgremaud15 mars 2016
Non, je plaisante, hihihi !
La vérité, c’est que je suis terriblement… incroyablement, affreusement, extrêmement, particulièrement, dramatiquement, spécialement, tragiquement, exagérément, foncièrement, désespérément, décidément, fondamentalement, démesurément, profondément, épouvantablement, bizarrement, extraordinairement, suprêmement, gravement, indiscutablement, horriblement, excessivement, incorrigiblement, risiblement, outrageusement, indubitablement…
… timide. Et je n’ai pas l’habitude de me réveiller sur l’épaule d’un inconnu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lunchlunch06 mars 2016
Aucun doute, c’est bien vous… mon sympathique voisin de siège ! Mon nom est Minnie.
Commenter  J’apprécie          20
pgremaudpgremaud15 mars 2016
Je vais mettre à profit ce trajet pour revoir mon scénario. Tout d'abord, les lavabos. Les mains propres ! C'était la leçon n° 1 à l'école de scénaristes. Dante et Proust se lavaient toujours les mains avant d'écrire...
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz L’Epouvanteur – Babelio

En quel matériau est fait le bâton de l’Epouvanteur ?

En plastique
En bois de cèdre
En bois de Sorbier

5 questions
698 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre