Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 2205057332
Éditeur : Dargaud (2005)


Note moyenne : 4.18/5 (sur 459 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Cartonné, 22,5 x 29,5 cm. Couleur. Ah, la campagne, les petites fleurs, les bébêtes qui montent qui montent, et tout et tout… Quel citadin n’a rêvé d’aller s’y ressourcer ? Manu Larcenet a chopé le virus l... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (40)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par lehane-fan, le 15 mars 2013

    lehane-fan
    Véritablement transporté – si , si , le mot n'est pas trop fort – par le Combat Ordinaire , il était tout naturel de se pencher , non sans l'appréhension d'une éventuelle mais possible déception décevante toute pleine de dépit , sur le Retour à la Terre .
    Lorsque Manu Larcenet scénarise Manu Larcenet en appelant son héros Manu Larssinet pour tenter , vainement , de feinter un lecteur qui n'aurait pas la perspicacité toute naturelle d'un Derrcault - terrifiant croisement d'un Derrick avec une Lescault qui , je le rappelle pour ceux qui auraient séché le cours de Véronique Genest jeudi dernier , se pose en véritable étron libre là où électron eût été plus lumineux , sic - , le plaisir est encore et toujours au rendez-vous !
    Prenez deux purs citadins de Juvisy que nous appellerons Manu et Mariette , voire M et M's dans un souci évident de concision , et transposez-les au fin fond de la campagne dans le bled le plus paumé qui soit , Ravenelles , afin d'y observer une mue aussi poussive que revigorante et vous obtenez de piquantes tranches de vie , véritables boîtes à bonheur ! Larcenet prend le pari de transformer tout lecteur en sérial sourieur et transforme l'essai haut les mains , peau de lapin !
    Se basant sur sa propre expérience , Larcenet décline sa difficile acclimatation à un environnement aussi hostile , de prime abord , que ses autochtones , par le biais de moultes scénettes n'excédant jamais les six cases ! Scénettes qui , mises bout à bout , n'en constituent pas moins un récit magistralement construit sur le thème très actuel de ces néo-ruraux lâchant métro-boulot-dodo pour aller tâter de la rusticité potentiellement génératrice d'un bien-être retrouvé .
    Alternant légèreté et profondeur , Larcenet s'en donne à coeur joie en égratignant joyeusement ces citadins déracinés , véritables Colomb en puissance découvrant un monde leur étant totalement étranger et occasionnant , du coup , d'infinies possibilités humoristiques !
    Le Retour à la Terre , La Vraie Vie : possible mais ça sera pas pour tout de suite !
    http://www.youtube.com/watch?v=srb0lAK5wbA
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          7 40         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Chrisdu26, le 16 juillet 2013

    Chrisdu26
    Karoutcho ! En dialecte paysan « Ravi de vous rencontrer » ?
    Ben ouais, ne s'improvise pas campagnard qui veut, surtout quand on est un vrai titi parisien.
    Alors que se passe-t-il quand un petit rat des villes, auteur de bande dessinée, se retrouve en rase campagne et qu'il n'y a plus la pollution, la cohue du métro, le trafic, les bouchons, les vols à l'arraché ? Et bien c'est la déprime totale ! Ce silence déconcertant, ces fleurs aux parfums enivrants, ces papillons virevoltants, ces pittoresques voisins omniprésents, la neige, le cui-cui des oiseaux, au secours, c'en est trop ! Je veux mon périph et ses gaz d'échappement, ma station Châtelet-les Halles, mon B.H.V Rivoli, les quais, la seine, le bruit.
    Rendez-moi mon bitume, ma métropole ! Non, Paris n'est pas si moche !
    Pour Manu Larssinet trop de nature tue la nature. Venant tout droit de l'Essonne pour s'installer aux Ravenelles, village paumé au fin fond de la cambrousse avec seulement 89 habitants, il n'a plus qu'une idée en tête, repartir au plus vite dans sa banlieue, s'enfermer entre les quatre murs de sa cité et retrouver son inspiration envolée au milieu des vaches et des papillons. Mais Mariette, sa douce et tendre ne l'entend de cette oreille. Et puis, n'y a-t-il pas la belle boulangère et ses belles miches ?
    Quand Manu Larcenet dessine Manu Larssinet et que Ferri rajoute sa signature, c'est hilarant. Ils usent de l'autodérision pour nous conter le quotidien d'un homme comme vous et moi. Ils ne vont pas l'épargner. Rien ne leurs échappent, vécu garanti ! Pas de pitié ni pour le rat des villes ni pour les rats des champs, même le chat citadin a perdu son instinct de chasseur. Ils brossent les portraits de ces personnages avec humour, subtilité et toujours avec tendresse. Une fois de plus, le duo d'auteurs tape dans le mille.
    Le retour à la terre, une cure de désintoxication et un beau voyage vers la vraie vie.

    Ferri & Larcenet, une bouffée d'air pur !


    Lien : http://marque-pages-buvard-post-it.blogspot.fr/2013/07/le-retour-la-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 37         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par marina53, le 30 janvier 2013

    marina53
    Mariette et Manu, un jeune couple, ont décidé de quitter la banlieue parisienne pour s'installer à la campagne, plus exactement aux Ravenelles. A peine arrivés, ils sont accueillis par Mr Henri, détenteur d'un alcool local aux vertus euphorisantes. Et c'est dans les cartons que commence leur désarroi! Manu n'en fait qu'à sa tête et laisse Mariette s'en occuper seule. Dépaysés par cette nouvelle vie, entourés de veaux, de vaches et de cochons, d'arbres... et de silence, même le chat Speed n'ose plus sortir, ils devront s'acclimater à leur nouveau bonheur. Enfin, il leur faudra tout de même faire avec tout le voisinage: Mme Mortemont, un brin effrayante et caractérielle, l'ancien maire du village devenu une sorte d'ermite, perché sur son arbre, les amis...qui ne font que passer, surtout Tip Top, le frère de Manu et la boulangère et ses jolies miches que Manu n'hésite pas à aller chercher tous les jours! Nos deux tourtereaux vont-ils s'habituer à ce nouveau cadre de vie?
    Après l'incroyable Combat ordinaire qui m'avait laissée pantoise, je ne voulais pas retrouver Larcenet de sitôt de peur d'être déçue. Et, pourtant, avec ce Retour à la terre, quelle claque encore!
    Décidément, Manu Larcenet sait jouer avec nos sentiments et nos émotions.
    Sous forme de comic-strip, cet album se savoure, se dévore et l'on reste encore une fois sur sa faim, en attendant le deuxième tome.
    Les dessins, toujours un peu enfantins mais ô combien expressifs, sont un régal pour les yeux. Les couleurs sont éclatantes. Les scénettes sont drôles, pleines de vérité, attendrissantes et émouvantes.
    Le retour à la terre, la vraie vie... mortel!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 31         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par missmolko1, le 05 mai 2014

    missmolko1
    Je suis tombée par hasard sur cette BD et j'ai bien failli passé a coté. Ce qui m'attire le plus dans les BD c'est souvent les traits de crayons et les beaux dessins alors qu'ici on est plutôt sur des visages de caricature et des dessins simplistes. Attention, quand je dis simpliste, ça ne veut pas dire bâclé ou sans talent, ces dessins la je serai moi-même bien incapable de les réaliser. C'est juste que je suis habituée a autre chose.
    Niveau scénario c'est une vrai réussite. J'ai énormément ri. L'idée de départ est simple, un couple de citadin part s'installer a la campagne. Monsieur est scénariste pour des BD et le moins qu'on puisse dire c'est que son adaptation a sa nouvelle vie est plutôt difficile. Il est un peu geek sur les bords et ne se sépare jamais de son ordinateur..... Sa femme elle semble plus heureuse, même si c'est un personnage plus en retrait. Et puis leur chat qui m'a beaucoup fait rire, c'est un vrai chat d'appartement ou de radiateur comme j'ai l'habitude de les appeler alors quand il s'agit de chasser, il en est bien incapable.
    Chaque page est une courte scènette de vie quotidienne, et quelques bulles suffisent a nous donner le sourire. Ma réplique préférée c'est quand l'homme va au village pour la première fois et qu'il revient en disant : Dis donc... je reviens du village... c'est grandiose... une vraie boulangerie, dis donc...avec une vraie boulangère et des vrais clients! Et puis ça sentait bon le vrai pain...alors j'ai tendu un vrai billet... elle n'avait pas la monnaie... j'ai eu l'air d'un vrai con...
    C'est donc un premier tome très prometteur et j'ai hâte de découvrir la suite de leurs aventures a la campagne.

    Lien : http://missmolko1.blogspot.ie/2014/05/le-retour-la-terre-tome-1-la-v..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 32         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par manU17, le 06 mars 2013

    manU17
    Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé est totalement…PAS fortuite du tout ! Surtout quand Ferri scénarise et que Larcenet dessine, en s'inspirant de la vie de Larcenet. Vous suivez toujours ? La mise en abyme vous connaissez ? Vous allez voir, c'est tout simple !
    Manu Larssinet, auteur de bandes dessinées, quitte Juvisy avec Mariette, sa compagne, pour s'installer aux Ravenelles, « un petit coin de nature qui est le cadre idéal pour la lessive le Chat Machine »… Euh, je m'égare, je voulais dire un cadre enchanteur pour eux et leur chat Speed. Finis les rythmes urbains trépidants, vive la sérénité de la vie à la campagne. Mais quand on est un indécrottable citadin, l'adaptation s'avère finalement un peu plus compliquée que prévue, ce qui entraine une multitude de scénettes drôlissimes.
    De la difficulté à lâcher le PC et le téléphone portable, à l'adaptation aux voisins et locaux plus pittoresques les uns que les autres, sans parler de leur dialecte, tout y passe. du propriétaire M. Henri, toujours à guetter derrière leur fenêtre, en passant par l'ancien maire, plus ou moins ermite qui vit dans les bois, à Madame Mortemont, la vieille voisine plus qu'inquiétante, qui reste ma préférée, ils sont tous plus amusants les uns que les autres. Les inquiétudes, les terreurs nocturnes, les petites lâchetés de ce froussard de Manu et les affres de la création, font tout le sel de cet album véritablement drôle et touchant de sincérité.
    La parenté avec "Le Combat Ordinaire", l'aspect social en moins, est évidente. On se sent d'emblée en terrain connu. Conçu pour être publié dans un format à l'italienne, on a, le plus souvent, deux scénettes par page, ce qui donne un vrai rythme à l'ensemble. L'apparente naïveté du dessin appuie encore l'aspect délibérément simple et normal de l'histoire.
    "Le Retour à la terre", un grand bol d'air ! Karoutcho !


    Lien : http://bouquins-de-poches-en-poches.blogspot.fr/2013/03/le-retour-la..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 28         Page de la critique

> voir toutes (12)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par marina53, le 22 juillet 2014

    - Alors, comme ça, vous êtes dans le dessin animé, Monsieur Larssinet?
    - Dans la bande dessinée, oui.
    - C'est un chouette métier pour les gosses, ça, le dessin animé...
    - La bande dessinée...
    - Qu'est ce que j'ai pu aimer ça, moi, les dessins animés étant gosse...
    - Les bandes dessinées.
    - J'aimais surtout les histoires de ce cowboy de l'ouest, là... celui qui tirait sur son ombre, vous savez... Son nom m'échappe...
    - Lucky Nuque?
    - C'est ça!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 27         Page de la citation

  • Par marina53, le 29 avril 2014

    Dis donc... je reviens du village... c'est grandiose... une vraie boulangerie, dis donc...avec une vraie boulangère et des vrais clients! Et puis ça sentait bon le vrai pain...alors j'ai tendu un vrai billet... elle n'avait pas la monnaie... j'ai eu l'air d'un vrai con...

    Commenter     J’apprécie          0 39         Page de la citation

  • Par marina53, le 25 janvier 2013

    - Allo, Michel? Paris me manque...Ouais ma couille, ne le dis pas à Mariette, mais j'ignore si je vais pouvoir tenir. C'est surtout ce silence...ce silence omniprésent! CE SILENCE PARTOUT! Euh, excuse-moi une seconde..
    (à Mariette) Tu peux arrêter de mixer une seconde, s'il te plait? ...Je fais écouter le silence à Michel...

    Commenter     J’apprécie          0 31         Page de la citation

  • Par marina53, le 26 janvier 2013

    Manu: J'ai compris... J'ai plus qu'à trouver un psy par ici..
    le fermier: Un psit?
    Manu: Oui, un psy.
    le fermier: Vous avez essayé au bistrot?
    Manu: Un psy au bistrot?
    (au bistrot) le barman: Un psit?
    Manu: Oui, un psy.
    le barman: Vous avez de la chance, il m'en reste deux bouteilles. Psit orange ou psit citron?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 27         Page de la citation

  • Par marina53, le 17 avril 2014

    Rhâ! Un froid! Jamais eu si froid à Juvisy! Brrr, heureusement, dans la boulangerie, il faisait chaud. J'adore cette boulangerie... grâce à la boulangère, je crois. Toujours un mot sympa... un petit clin d'oeil chaleureux... et cette façon de tendre ses miches en souriant.. Mais, qu'est ce que j'ai dit?! Ouvre Mariette! Ça pèle dehors!

    Commenter     J’apprécie          0 22         Page de la citation

Lire un extrait

> voir toutes (4)

Videos de Jean-Yves Ferri

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Jean-Yves Ferri

Jean-Yves Ferri et Didier Conrad parlent de leur travail sur le 35e album d'Astérix pour les éditions Albert René.








Sur Amazon
à partir de :
9,00 € (neuf)
9,62 € (occasion)

   

Faire découvrir Le retour à la terre, Tome 1 : La Vraie Vie par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz