AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207260062
Éditeur : Denoël (2007)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Début 2007, entre 2 concerts, 2 spectacles de danse, 2 TV, 2 radios, j'ai acheté un cahier vierge que j'ai rempli page après page, le plus souvent la nuit quand j'étais enfin chez moi. J'ai repris l'écriture, le dessin (mon premier hobby), le collage (mon deuxième) en mêlant journal intime, souvenirs, rêves et hallucinations, j'ai tiré le fil qui m'a conduit jusqu'à cette photo de moi en couverture de ce book.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Marti94
04 août 2014
  • 4/ 5
Philippe Katerine raconte ses souvenirs, ses rêves, cauchemars et hallucinations. Il parait qu'en 2007, pour conjurer l'enchaînement des spectacles et une sur-exposition médiatique, il décide de s'acheter un cahier vierge, se souvenant que ses premières amours se nommaient "dessin" et "collage".
D'ailleurs, il a dit à cette époque : "J'avais pas du tout envie de refaire des chansons, ni de refaire du cinéma, mais le dessin qui est mon premier moyen d'expression est revenu complètement naturellement. Moi j'ai acheté mon bouquin, vierge, et je l'ai rempli page après page, et une idée en appelant une autre, c'est finalement comme un fil que tu tires. En chansons c'étaient des choses que je pouvais jeter, qui terminaient à la poubelle, là comme le principe c'était de suivre le fil, bon ben.... on se retrouve effectivement avec des trous, des trous parfois nauséabonds."
Pour ceux qui aiment l'art graphique et le côté loufoque des propositions de Katerine, c'est à lire sans modération et avec la banane !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
coquinnette1974
22 octobre 2016
  • 4/ 5
Cela faisait un moment que ce journal graphique attendait dans la bibliothèque de mon mari que je l'ouvre, mais n'étant pas une grande fan de Philippe Katherine (même si je ne sors pas de la pièce quand mon mari l'écoute ;) ça ne me tentait pas plus que ça.
J'ai profité de mes vacances pour me plonger dedans, et je ne le regrette pas.
Ce journal graphique est à l'image de son auteur : complètement barré :)
On y trouve des textes, des collages, des dessins, photos..
C'est souvent drôle mais on tombe parfois dans le lourd, voir le vulgaire.
Même si ce n'est pas exceptionnel, j'ai bien aimé cet ouvrage, original et étonnant.
Il est à réserver aux fans (ou amateurs) du personnage, mais pas que, puisque j'ai bien aimé :) Avec une petite préférence pour les passages écrits, je trouve qu'il écrit bien et que c'est très intéressant quand il nous raconte certains passages de son enfance / adolescence.
A éviter quand même pour les personnes le détestant, car il est évident que dans ces cas là, ce journal graphique peut vous apparaître comme vulgaire et de mauvais goût.
je lui mets quatre étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SagnesSy
21 octobre 2015
  • 4/ 5
Je connais peu Philippe Katerine, même si certains titres sont dans la mémoire collective ("Je suis dans la merde et je vous emmerde"), c'est surtout son album, "Robots après tout" qui l'a propulsé dans la lumière. Après l'avoir écouté tant et plus, je suis passée à « Imbécile » et j'ai encore plus aimé. Et puis j'avoue, je l'ai complètement oublié !
J'hésitais à acheter son "book", comme il l'appelle lui-même, parce que vingt euros pour un cahier d'écolier rempli entre deux autres trucs, souvent la nuit, un peu de texte, du dessin (son premier hobby), du collage (son deuxième), et pas mal de délires, ça me paraissait être réservé à ses vrais fans.
Et puis hop, je l'ai acheté.
C'est beaucoup plus dense qu'on pourrait le croire au premier abord, c'est rempli d'humanité, de fantaisie, pratiquement pas de scatologie comme je le craignais, à peine plus de fantasmes, c'est tendre, joli, poétique, très drôle, bizarre, émouvant, sincère, j'en ai bien l'impression.
D'abord, il y a des fils rouges, des thèmes récurrents, et de vrais textes à lire, dans lesquels on retrouve complètement "la voix" de Philippe Katerine. (J'aime vraiment beaucoup cette voix flutée, aux fins de phrase toujours légèrement interrogatives). Ensuite, on se dit qu'il est beaucoup moins excentrique que son personnage télé, plus tourmenté aussi, assurément. Il nous donne carrément envie de faire partie de son truc, de sa bande de potes (sans soirée no complex, merci !).
Et enfin, vraiment qu'est-ce qu'il est drôle ! le graphisme tient une grande place dans les effets provoqués, l'effet répétition joue également; l'épisode des canapés se termine par ces mots : "Mon Dieu, Faites que je ne sois pas malade mental. OU C'EST QUOI ?!!"
Je ne sais pas, mais c'est tout bon, faut rien changer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Loutre_des_Rivieres
03 août 2012
  • 4/ 5
Philippe Katerine se raconte dans ce carnet - journal contenant des textes, des dessins, des croquis, des rêves ou encore des anecdotes.Très agréable à parcourir, on y retrouve son humour, sa poésie, sa folie et sa sensibilité loufoque.
Commenter  J’apprécie          20
jopirard
17 décembre 2015
  • 4/ 5
C'est un bonbon à croquer et qui se transforme dans la bouche en mashmellow.
C'est tendre, drôle, poétique et fantaisiste.
Cela fait du bien de gambader dans cette univers d'enfant intelligent !!!!
Commenter  J’apprécie          10

Les critiques presse (1)
LeFigaro28 septembre 2011
[…] cet ouvrage est un jeu, un passe-temps souvent enfantin, parfois amusant. Certaines illustrations sont douteuses. Mais ses fans vont «adooorer» l'esprit caustique du chanteur.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
SagnesSySagnesSy21 octobre 2015
J'étais au lycée, j'avais piscine le lendemain matin et décidément je ne voulais pas y aller. Aussi, ai-je demandé à ma mère de m'écrire un mot d'excuse comme quoi j'étais un peu malade. Le lendemain, à 7h30, j'ai retrouvé ce mot sur la table de la cuisine.
Lundi 8.12.1984
Monsieur,
Philippe ne pourra pas aller à la piscine parce qu'il a de grosses narines.
Commenter  J’apprécie          20
Marti94Marti9404 août 2014
Cette nuit, dans mon rêve, je me suis caché derrière Do Minique.
Commenter  J’apprécie          30
Marti94Marti9417 mai 2014
Je préfère vivre comme un chien plutôt que mourir comme un chien
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Katerine (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Katerine
Un livre-cd de JULIEN BAER Dessins de PHILIPPE KATERINE
Editions ACTES SUD JUNIOR
EN LIBRAIRIE LE 8 OCTOBRE 2014
autres livres classés : journalVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
297 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre