Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2505013772
Éditeur : Dargaud (2012)


Note moyenne : 3.33/5 (sur 6 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Derrière le vrombissement des moteurs, le claquement des bottes ; derrière les cris des directeurs de course dans les paddocks, les vociférations d’un « conducteur » à la tribune… C’étaient des sportifs, et ils voulaient être les meilleurs ; le gouvernement de Hitler le... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par seblac, le 12 avril 2015

    seblac
    Dernier tome de cette série consacrée au sport automobile dans les années 1930. Evoquant les années 1938-1939, ce troisième volet est celui de la fin d'un monde. Les nuages sombres s'accumulent. Anschluss, crise des Sudètes, nuit de cristal...les rouages de la machine infernale conçue par les nazis se met impitoyablement en marche.
    Bien qu'évoluant dans un monde relativement préservé et insouciant, les pilotes et les équipes se retrouvent rattrapés par les événements du vrai monde. En pleine crise des Sudètes, les équipes allemandes alors présentes en Grande Bretagne pour le GP de Donington Park doivent quitter précipitamment la course.
    Le pilote britannique Leslie Toliver rentre en Allemagne également malgré les menaces de guerre...Il a encore beaucoup à faire sur le continent pour parvenir à mettre en application son plan d'exfiltration de citoyens juifs allemands à travers les eaux internationales du Danube...
    Sur le plan sportif les flèches d'argent continuent à écraser les compétitions de leur supériorité technique. L'heure est aussi à la recherche des records de vitesse afin de détrôner l'anglais Campbell qui accumule les records sur le lac salé aux USA. Métaphore de l'histoire qui s'accélère cette quête de la vitesse absolue broie aussi les chairs des hommes. le pilote allemand, Bernd Rosemeyer, perd la vie sur une de ces autoroutes allemandes destinées à faciliter la circulation de l'armée. le régime nazi perd une de ses coqueluches et réserve au pilote des funérailles grandioses et savamment mises en scène.
    Dans ce contexte sombre, pointe parfois un rayon de soleil. Dans les rues tortueuses du GP de Pau en avril 1938, les bolide de Mercedes et d'Auto Union subissent un cuisant échec. le français René Dreyfus sur une Delahaye l'emporte. Un pilote d'origine juive, au volant d'une auto française qui terrasse les bolides aryens...un petit symbole, surement dérisoire, mais suffisant pour déclencher la rage des nazis.
    Mais cela est bien insuffisant pour disperser les ténèbres...La crise de Danzig finit d'enterrer les espoirs illusoires de paix.
    Trahi, l'anglais Leslie Toliver est expulsé du territoire du Reich. le 3 septembre 1939, se tient à Belgrade ce qui sera le dernier grand prix de l'entre deux guerres...Désormais d'autres bruits de moteurs vont déferler dans les terres et le ciel européen.
    L'industrie du sport automobile allemande, aura contribué dans ces années à préparer la guerre mécanique. Peu seront inquiétés après guerre. La plupart des pilotes essaieront vainement de reprendre la compétition, mais on ne rattrape le temps perdu...L'ingénieur Neubauer parviendra à faire revenir et gagner Mercedes dans le nouveau championnat de Formule 1 jusqu'au drame du Mans en 1955. La fameuse Volkswagen qu'Hitler espérait sera mise en construction et deviendra une des autos les plus populaires et les plus vendues au monde. Ferdinand Porsche se lancera lui aussi dans la construction automobile. Mercedes ne sera pas plus inquiétée que cela malgré ses implications diverses et variées. Auto Union sera démantelée car se retrouvant dans la partie soviétique de l'Allemagne, ses chaines de production produiront les Trabant. La firme renaitra à l'ouest à Ingolstadt sous le nom d'Audi. Là encore pas d'inquiétudes particulières. L'heure est à la guerre froide, à la relance de l'économie allemande à grands renforts de dollars...
    Ce dernier tome restitue parfaitement l'atmosphère grave des années 1938-39. La documentation est toujours aussi fournie et le scénario bien construit. Malgré tout on peut regretter aussi un épilogue en queue de poisson...La destinée de personnages secondaires de la saga est évoquée alors que d'autres plus importants sont négligés. Dommage, car cela aurait pu apporter quelques éclairages intéressants sur l'après guerre voire même l'actualité.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la critique


Critiques presse (4)


  • Actualitte , le 09 juillet 2012
    Impeccablement documentée, bénéficiant d'un dessin élégant et clair, la série de Marvano mérite toute votre attention !!!
    Lire la critique sur le site : Actualitte
  • ActuaBD , le 03 juillet 2012
    Se partageant entre reconstitution fidèle de l’atmosphère des circuits des années 1930 et intrigues d’espionnage, Marvano réussit un subtil mélange.
    Lire la critique sur le site : ActuaBD
  • Sceneario , le 27 juin 2012
    La série ravira tout autant les amateurs d'histoires que ceux passionnés par le sport automobile.
    Lire la critique sur le site : Sceneario
  • Auracan , le 21 juin 2012
    Très dense, le récit est sans doute le plus fluide de la trilogie. L'auteur éclaire d'anecdotes toutes plus encyclopédiques les unes que les autres, sur cette période troublée.
    Lire la critique sur le site : Auracan

Lire un extrait







Sur Amazon
à partir de :
12,87 € (neuf)
33,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Grand Prix T3 Adieu par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz