Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2290025089
Éditeur : J'ai Lu (2010)


Note moyenne : 3.64/5 (sur 14 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

- Je veux que vous m'appreniez à donner du plaisir à un homme. Ces mots choquants, Elizabeth Petre, mère de deux enfants et digne épouse du chancelier de l'Echiquier, n'aurait jamais pensé les prononcer. Surtout pas devant le tén... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (4)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Luna05, le 05 octobre 2012

    Luna05
    C'est en recherchant de nouveaux auteurs s'épanouissant avec talent dans l'écriture de romances se déroulant à l'époque Victorienne que je découvris la romancière Robin Schone. En parcourant les divers résumés de ses œuvres parues en France un constat me sauta indéniablement aux yeux, tout ses ouvrages étaient classés dans la collection "Passion Intense" des Éditions "J'ai Lu", autrement dit la dame était donc spécialisée dans les romances dites érotiques. Ma première expérience avec un "PI" n'avait été que peu concluante au vu du traitement de la femme m'ayant totalement affligé et révolté, adieu cerveau de l'héroïne et bonjour femme objet et homme irrespectueux...Avec un tel constat, mon envie de retenter cette expérience fut très vite douchée et je redoutais donc de replonger dans cette collection...Cependant, étant d'un naturel très curieux mais surtout au vu de la réputation de Robin Schone je me décidais à tout de même lire quelques avis, après tout cela ne m'engageais à rien. Et là, surprise totale, je ne trouvai en grande majorité que des billets absolument enthousiastes sur le roman "Voyage au jardin des sens".
    Après maintes réflexions mes dernières barrières cédèrent, pourquoi ne pas me faire un avis par moi-même?
    Ma décision étant prise, en route pour "Voyage au jardin des sens".
    Elizabeth Petre fille du premier ministre, mariée depuis 16 ans à Edward le chancelier de l'Échiquier et mère de deux enfants semble en apparence avoir tout ce que toute femme de cette époque brûlerait de posséder, néanmoins, les apparences sont parfois trompeuses. Délaissée par son mari depuis de très nombreuses années au profit de son ambition politique, Elizabeth tente de garder bonne figure et reporte tout son amour sur ses deux fils tout en aidant activement son époux dans sa carrière. Cependant un déclencheur fera sortir la jeune femme de sa réserve, une rumeur persistante comme quoi Edward aurait pris une maîtresse. La jeune lady n'étant pas résignée à se voiler la face et à se complaire dans cette comédie de mariage fera, sur un coup de tête et par désespoir, le choix de faire appel au seul homme qui pourrait l'aider à sauver son mariage mais également à le compromettre...
    Lord Safyre surnommé le Cheikh bâtard jouit d'une réputation des plus sulfureuse de part ses origines et pour son goût insatiable pour les femmes. Ramiel se verra néanmoins prit dans un chantage lancé par Mme Petre l'épouse très influante du chancelier de l'Échiquier. Si Lord Safyre refuse d'aider cette dernière quant à lui prodiguer des conseils afin qu'Edward délaisse sa maîtresse au profit de leur lit conjugale, Elizabeth lui retirera son permis de séjour en Angleterre. Les règles de Madame Petre seront simples, ce marché devra resté secret et Lord Safyre ne devra la toucher sous aucun prétexte, cette dernière aime son mari et n'est pas là pour commettre d'adultère. Malgré les quelques réticences du Lord, ce dernier se laissera néanmoins convaincre mais qu'à certaines conditions que Mme Petre se trouvera dans l'obligation de suivre à la lettre. Les leçons entre le tuteur et son élève pourront alors débuter sans que, ni l'un ni l'autre de se doute un seul instant de la tournure que prendront les évènements et, vers quelle issue incertaine et dangereuse les mènera cet innocent marché.
    La difficulté de ce billet commence dès à présent. Ne jamais se fier aux apparences va devenir mon credo en matière de choix de lectures. Ne jamais juger de manière négative une collection ou un auteur avec un seul titre. Si je m'étais obstinée dans ces préjugés je serai vraiment passée à côté d'une œuvre absolument fabuleuse et marquante. J'ai, à ma grande stupéfaction été totalement charmé par cette lecture a un degrés tel, que j'ai délibérément ralenti mon rythme de lecture afin d'en savourer chaque page le plus longtemps possible. Robin Schone est pourvue d'une plume délicieusement soutenue et fluide ponctuée d'un humour finement distillé au travers des répliques et actions des diverses personnalités peuplant ce roman. Cette romancière a également su maitriser avec brio son récit de son commencement à son dénouement ne nous dévoilant qu'au compte gouttes le passé de chacun afin de nous maintenir fermement captif de son ouvrage. L'auteur nous emportera dans une valse diaboliquement addictive et nous plongera au travers de multiples rebondissements absolument inattendus prenant au dépourvu. Un roman qui au fur et à mesure se révèlera bien plus complexe et sombre au vu du contexte abordé mais également des sujets glauques, tragiques et révoltants abordés par Robin Schone.
    Avec des intrigues sous-jacente en béton armé ce livre aurait pu avoir comme maillon faible ses personnages, et bien non un sans faute de ce côté-ci également.
    Elizabeth Petre est une héroïne comme je les affectionne car pourvue d'une très grande force de caractère malgré ce qu'elle laisse croire à tous. Jeune femme courageuse qui, pour que son époux s'intéresse à elle sera même prête à s'humilier en quémandant l'aide du libertin le plus méprisé et détesté de Londres. Sa personnalité à été pour moi des plus réussit, mariée depuis 16ans, Elizabeth a malgré toutes ses années et son devoir de mère gardée une certaine innocence au vu de son expérience du mariage. Mal dans sa peau et complexée par ses formes depuis ses deux grossesses, Elizabeth cache sa silhouette dans des corsets trop ajustés, une héroïne changeant agréablement d'autres personnages féminins pourvus de physiques irréprochables. Jeune femme qui au fur et à mesure dévoilera au contact de Ramiel un visage extrêmement attachant de part son insatiable curiosité et des passages souvent cocasses au vu de ses réflexions intérieures et longues introspections lors des leçons de son tuteur. Des scènes assez drôles qui déstabiliseront le plus si blasé Lord Safyre. Cette jeune mère aimante a toujours fait preuve d'abnégation pour sa famille et sa rencontre avec Lord Safyre changera irrémédiablement sa vie et lui ouvrira les yeux sur une vérité qu'elle n'était pas prête à admettre. On sourit, rit et souffre au côté d'Elizabeth au vu de tout ce que la jeune femme devra supporter et subir lors de certain passages. J'ai été tout bonnement déstabilisé, révolté voir horrifié par certaine révélations.
    Avec une héroïne de cette envergure nous provoquant une telle empathie qu'allait pouvoir donner ce énième libertin?
    Je ne vais pas tergiverser, j'ai été absolument conquise par Ramiel Safyre, ce personnage m'a tout bonnement surprise à chaque fois. Je ne m'attendais pas à ce qu'il soit doté d'une telle personnalité au vu de sa mauvaise réputation et je l'ai vraiment adoré. Ce dernier aura été à la hauteur de mes espérances voir au delà. Ce Lord surnommé avec dédain"le Cheikh bâtard" par tous, est d'origine Arabe par son père et Anglaise par sa mère, un métissage autant contesté par l'Extrême Orient que par l'Angleterre, un sang mêlé que paye très chèrement lui et sa mère depuis toujours. Homme charmeur qui méprise plus que tout l'hypocrisie des règles de bienséance et se donnant d'ailleurs à cœur joie de les braver. Derrière une apparente nonchalance et attitude sure de lui, Ramiel cachera néanmoins aux yeux de tous une facette des plus torturé et vulnérable. Petit à petit, nous découvrirons quelques furtifs soubresauts du passé de Lord Safyre refaisant surface bien malgré lui au travers de ses pensées, ou par le biais de répliques en apparence anodines et évidentes mais dont le véritable sens et teneur n'apparaitront qu'à la fin nous offrant des passages tout bonnement poignants. Une personnalité touchante flirtant entre le mâle alpha et l'amoureux transi qui sera prêt à tout pour protéger et se faire aimer d'Elizabeth.
    L'interaction de ce couple fut absolument fabuleuse à suivre. Entre joutes verbales savoureusement croustillantes, jeu du chat et de la souris passionnant, ce duo évoluera de manière lente et pondérée. Chaque huis clos apportera son lot d'émotions multiples, au travers des tests de Ramiel visant au départ à déstabiliser Elizabeth et à savoir jusqu'où elle serait capable d'aller en étant bridée par les convenances, chacun s'ouvrira à l'autre sans s'en rendre compte, les questions poussant à se confier sur des sujets que ni l'un ni l'autre n'avait jamais abordé avec personne. Cette relation de maitre à élève ou "Taalibba" comme Ramiel surnommera très affectueusement Elizabeth, se transformera peut à peut en une réelle amitié à laquelle chacun se raccrochera. Une attirance réciproque qui ne cessera de croitre et de s'intensifier jusqu'au point de rupture.
    Nous y voilà, qui dit romance érotique dit scènes torrides. Alors est-ce le maillon faible de cette histoire?
    Je dois dire que je redoutais ces passages au vu de ma récente déconvenue avec l'auteur Shannon McKenna mais, une fois encore, Robin Schone est parvenue à me bluffer. L'auteur possède, à n'en pas douter, un talent innée pour ce genre de romance. Ma crainte fut de me retrouver face à des scènes sulfureuses gratuites nous offrant du sexe pour du sexe au détriment de l'intrigue, hors cela n'a heureusement pas été le cas, loin de là. Portée par la plume délicieusement volupté de l'auteur les passages sensuels bien que crus et explicites ne seront jamais vulgaires et se verront même sublimés. le nom de la collection siéra d'ailleurs à merveille aux scènes charnelles, ces dernières se révèleront passionnées, intenses et, ou le respect, la tendresse et l'amour règneront en maître. Un rapport homme femme qui sera mis sur un pied d'égalité dans l'intimité du boudoir au grand damne de l'éducation Puritaine interdisant tout désir et plaisir aux femmes dites convenables et irréprochables.
    Abordons dès à présent les personnalités secondaires appelés à côtoyer de près ou de loin ce couple, ici encore pas de faux pas, ils apporteront tous leur pierre à l'édifice pour le meilleur mais surtout pour le pire.
    Au même titre que Ramiel j'ai également été séduite par la très attachante, amusante et courageuse Comtesse Devington. Une personnalité atypique et avant-gardiste pour cette époque n'ayant pas la langue dans sa poche. Chacune de ses apparitions apportaient à la fois une certaine fraicheur et des moments mémorables et cocasses. Comme tout les personnages peuplant ce roman, la Comtesse nous délivrera également un passé des plus glauques mais prouvera également qu'elle y a survécu même si pour cela elle a dû perdre une partie importante d'elle même...
    Je citerai également le serviteur, conseiller, protecteur et ami de Ramiel le très sombre Muhamed. Eunuque étant au service du Lord depuis 26ans, Muhamed est un homme loyal et fidèle prenant très à cœur la protection de son maître. Ce dernier sera prêt à tout afin de préserver les intérêts de Ramiel. Seront également plus ou moins présent les deux adorables enfants d'Elizabeth et Edward étant heureusement tout le portrait de leur mère ainsi que les parents très austères, castrateurs et dominateurs de l'héroine. Puis pour finir je citerai le détestable Edward mari d'Elizabeth dont chacune de ses apparitions et actes m'ont à la fois déstabilisé, glacé mais surtout révolté et horrifié.
    Ce fut mon premier Robin Schone et, à n'en pas douter certainement pas le dernier. Voici le genre de romancière pouvant rendre accroc à la collection "Passion Intense" pour peu que vous ayez l'âge requis pour lire ce genre de romance. Des personnages profondément humains et extrêmement attachants nous emportant dans une danse délicieusement enivrante et ce du début à la fin. Un titre traitant avec délicatesse une romance sensuelle et tendre sans jamais négliger la sombre et complexe intrigue qui ne dévoilera tout ses secrets qu'au fur et à mesure nous maintenant habilement dans le récit. Une pure réussite à découvrir et dévorer sans modération.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 9         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Luniver, le 27 août 2013

    Luniver
    Elizabeth Petre, femme d'un important homme politique de Londres, fait une demande des plus choquantes à Lord Safyre, bâtard d'une aristocrate et d'un cheikh arabe : lui apprendre à donner du plaisir à un homme. Son mari s'absente en effet tous les soirs, et depuis que son deuxième fils est arrivé, ne montre plus beaucoup d'enthousiasme pour remplir ses devoirs conjugaux.
    C'est avec « Le jardin parfumé », un manuel érotique arabe, que les leçons vont être données : un chapitre par jour à lire le soir, et les explications et conseils le lendemain matin. Mais les relations entre élève et professeur peuvent vite évoluer, surtout avec une telle matière de cours.
    Je suis tombé sur ce livre un peu par hasard, en cherchant des informations sur ce fameux « jardin parfumé ». le bilan est assez mitigé : j'ai eu quelques soucis avec l'écriture (était-il vraiment nécessaire d'écrire « le cheikh bâtard » deux fois par paragraphe?) et la fin un peu étrange. Les romances ne sont pas trop ma tasse de thé, et je ne pense pas que j'aurais commencé ce livre si j'avais eu plus d'informations dessus, mais enfin, il se laisse lire sans déplaisir.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 17         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Magenta, le 30 septembre 2012

    Magenta
    J'ai beaucoup aimé ce livre qui, outre son côté érotique, nous montre la condition de la femme dans la société anglaise "bien pensante" du 19ème siècle.
    Apprendre à servir son époux et assurer sa descendance dans une totale abnégation, enfouir tout désir charnel et surtout s'en cacher sous peine d'être décrétée nymphomane et internée pour problèmes psychiques... Quand, en plus, cela se passe dans le milieu politique, seul compte le "paraître".
    Il nous montre aussi la différence entre l'occident et l'orient au point de vue de l'éducation sexuelle puisqu'il nous conte l'histoire d'une anglaise qui, pensant pouvoir sauver son mariage, s'adresse à un homme à la réputation sulfureuse pour lui enseigner l'art de donner du plaisir à un homme. Sans pouvoir en dire plus sur l'histoire sous peine d'en dévoiler l'intrigue, ce livre ne parle pas que de sexe, il véhicule aussi un message. A vous de le découvrir!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Vidia, le 20 septembre 2013

    Vidia
    C'est la première fois que je lis un livre de la collection passion intense et qu'il y a une véritable histoire avec une intrigue, des sujets sombres d'abordés et pas du sexe pour du sexe.
    L'auteur a mener cette histoire avec brio, nous entraînant avec elle au fil des pages.
    Nous suivons donc Elizabeth qui est mise de côté par son mari qui ne pense qu'à la politique et sa carrière. Elle le soupçonne d'avoir une maîtresse d'après les rumeurs qui circulent et l'absence de son mari la nuit. Il faut savoir que le couple fait chambre à part...
    Cette femme de force décide donc de tenter le tout pour le tout et de demander à un cheik Arabe, Lors Safyre de lui enseigner l'art de séduire son mari et de le combler au lit et c'est à partir de là que tout s'enchaîne...
    Les rencontres entre Elizabeth et Ramiel sont chargées de tensions au fur et à mesure mais aussi de pointe d'humour et de franchise. Et bien sûr peu à peu les deux vont tomber amoureux mais tout ne va pas être de repos.
    L'auteur a aussi mener l'intrigue d'une sorte d'enquête, Elizabeth est surveiller et quelqu'un tente de la tuer... nous découvrons au fur et a mesure qui se cache derrière tout ça mais le plus inattendu c'est QUI est la maitresse de son mari Edward! Alors là, j'avoue être tomber de haut! Je le soupçonnais d'être
    Tome très bien mener qui m'a beaucoup plut et que heureusement se termine bien. Je dois avouer avoir eu mal au coeur pour Richard et de la tendresse pour Philipp. Je ne regrette pas d'avoir suivit les conseils d'une amie pour le lire. L'auteur a une plume fluide et douce pour lire, variant le ton grave du sujet et les tons plus doux tout en saupoudrant le tout de scène hot qui sont pas balancés pour rien mais au une vraie signification.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (8)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Milka2b, le 06 avril 2013

    – Un homme n'est pas une série de leviers et de manettes qu'il suffit d'actionner pour l'emmener au plaisir, lâcha-t-il d'une voix hachée, excessivement conscient de la froide perfection de sa peau pâle.
    Sa satisfaction dépend aussi de la capacité de sa partenaire à éprouver du plaisir. Les deux sont indissociables.

    Commenter     J’apprécie          1 8         Page de la citation

  • Par Luniver, le 20 août 2013

    Au moment d'enlever ses bas, elle hésita. Il lui semblait plus déplacé de paraître devant un homme avec une partie de ses sous-vêtements que sans rien.

    Commenter     J’apprécie          3 16         Page de la citation

  • Par Magenta, le 30 septembre 2012

    Pendant dix-sept ans, elle avait vécu dans la maison de ses parents ; pendant seize ans, dans celle d'Edward. Jamais elle n'avait éprouvé cette impression d'être... à sa place.

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

  • Par Magenta, le 30 septembre 2012

    Un homme comme lui ne comprendrait pas qu'une femme dont les cheveux commençaient à se parer de filaments d'argent et dont le corps accusait deux grossesses, brûlait des mêmes désirs qu'une femme jeune et belle qui ne s'embarrassait pas de préserver sa vertu.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par Magenta, le 30 septembre 2012

    Oh, hommes! Ecoutez bien ceci... La malice d'une femme est sans limites. Tant qu'elle est au lit avec vous, vous avez son amour, mais il ne durera pas, croyez-moi...

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :

14,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Voyage au jardin des sens par :

  • Mail
  • Blog

Autres livres de Robin
Schone(2) > voir plus

> voir plus

Quiz