AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.48 /5 (sur 46 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Ifigha - Algérie , le 3 avril 1949
Biographie :

Djouhra Abouda, connue sous le nom de Djura, est une chanteuse kabyle.

Née dans un petit village des montagnes du Djurdjura en Kabylie à la fin des années 40, Djura est arrivée en France à l'âge de 5 ans avec son père.

Habitant à Belleville, elle s’est toujours définie comme "petite Française d’adoption". Mais elle a dû rompre avec sa famille qui l’a empêchée de choisir une carrière artistique.

Elle fonde dans les années 80 à Paris, le groupe DjurDjura (Groupe) qui sort plusieurs albums, puis se consacre à une carrière solo avec l'album "Uni-vers-elles" sorti en 2002.

Son combat pour l’émancipation des femmes a fait d'elle la pionnière de la chanson berbère engagée:
- Première femme issue d'une culture dite musulmane, réalisatrice de cinéma : "Ali au pays des merveilles".
- Première femme à créer un groupe féminin, et féministe, d'expression berbère : DJURDJURA
- La première femme à témoigner publiquement du drame qu'elle a vécu au sein de sa famille à travers deux livres : "Le voile du silence" et "La saison des narcisses" vendus à plus de 2 millions d’exemplaires.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Djura

+ Voir plus
Source : wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Djura chez T. Ardisson, extrait du 17/06/2006


Citations et extraits (8) Ajouter une citation
coca   07 décembre 2014
Le voile du silence de Djura
Quand dans l'Evangile il est écrit que l'épouse doit être soumise à son mari, il est également ajouté que le mari doit être soumis à son épouse. Escamotée, la phrase, pendant des siècles !

Quoi qu'il en soit, chez nous en Algérie, la femme demeure à la merci de la loi coranique telle qu'elle fut interprétée depuis le début de l'Islam. En l'absence d'une législation laïque structurée, c'est le droit musulman, millénaire, qui fait loi dans les tribunaux, acceptant comme un fait établi la suprématie de l'homme, la possibilité pour lui d'interdire à son épouse de travailler au dehors, le droit de la répudier, le droit de marier ses filles sans leur consentement et de les châtier à l'envi, et même le droit pour lui d'être encore polygame !
Commenter  J’apprécie          110
chriskorchi   06 juin 2013
Le voile du silence de Djura
Maîtriser son enthousiasme aussi bien que sa gourmandise. Parler avec retenue, manger peu et surtout ne pas commencer à manger à table la première. Réprimer ses tentations de paresse : apprendre toutes les besognes ménagères dès l’enfance, travailler en silence, balayer accroupie, à reculons, en tournant le dos aux hommes. Ne pas attende le moindre remerciement pour ces tâches, si lourdes soient-elles, mais se montrer au contraire reconnaissance vis-à-vis de ses parents qui lui enseignent ainsi son futur métier de femme.
Commenter  J’apprécie          80
chriskorchi   06 juin 2013
Le voile du silence de Djura
Une fille, disent les kabyles c’est une épine dans le pied, un pieu dans le dos de son père et de ses frères. Une source d’inquiétude et d’ennuis permanents, en somme, qui nécessite une éducation stricte, dont la mère doit se charger en multipliant les interdits au fur et à mesure que la petite avance en âge. Si la jeune enfant pleure devant tant de contraintes, personne n’ira la consoler. Il lui faut apprendre à subir, à être docile, à se maîtriser.
Commenter  J’apprécie          60
chriskorchi   06 juin 2013
Le voile du silence de Djura
"Je lui promis de porter un chapeau. Un chapeau cache les cheveux, non ? Ce fut l’horreur ! Car ne pas porter le foulard c’est mal, mais porter le chapeau, pour une femme, se révèle carrément diabolique ! Le chapeau est un symbole de virilité, un attribut exclusivement masculin."
Commenter  J’apprécie          60
coca   07 décembre 2014
Le voile du silence de Djura
Avant d'entrer chez son mari, c'est-à-dire dans la demeure de sa belle-famille, la mariée devait enjamber un bâton, posé à terre sur le seuil de la maison. Son beau-père, ensuite, jetait ce bâton sur le toit. Si le bâton restait là-haut, c'était pour tous de bon augure : la future femme serait soumise et docile à l'envi. S'il retombait, on commençait déjà à la regarder de travers : il faudrait se méfier de cette fille.
Commenter  J’apprécie          50
chriskorchi   06 juin 2013
Le voile du silence de Djura
Maîtriser son corps déjà. Marcher sans courir, porter des robes longues recouvrant ses mollets, ramasser chastement ses jupes afin de cacher ses jambes quand elle s’assoit, et ne jamais s’asseoir face à un homme. Cacher ses bras, aussi, et ses cheveux qui sont un objet de désir : ne pas les dénouer, ni les coiffer devant une personne du sexe opposé.
Commenter  J’apprécie          40
chriskorchi   06 juin 2013
Le voile du silence de Djura
L’homme est la femme sont comme le soleil et la lune. Il se voient bien, mais ne se rencontrent jamais"
Commenter  J’apprécie          50
chriskorchi   06 juin 2013
Le voile du silence de Djura
Comment pouvais-je imaginer, à treize ans et en France que je subirais cette loi jusqu’au bout, ou presque ? "
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
162 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur cet auteur