AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.85 /5 (sur 64 notes)

Nationalité : Mexique
Né(e) à : Mexico City
Biographie :

Auteur de romans pour jeunes adultes

"Let's Get Lost"
"Never Always Sometimes"

Source : http://alloyentertainment.com/authors/adi-alsaid/
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
orbe   30 juillet 2016
Un peu, jamais, à la folie de Adi Alsaid
Nous sommes plus ou moins gentils, ou plus ou moins pas. Plus ou moins égoïstes, heureux, sages, solitaires. Tout comme les choses sont rarement toujours vraies ou jamais vraies, nous ne sommes jamais parfaitement une chose ou une autre. Nous sommes plus ou moins.
Commenter  J’apprécie          120
RebelleReader   13 janvier 2016
Partir laisser se trouver de Adi Alsaid
- Je doute sérieusement, continua Leila, que ce que tu t'apprêtes à dire ait quoi que ce soit de stupide. Et, quand bien même, la stupidité fait partie de notre condition humaine. Surtout quand il s'agit de nos émotions.
Commenter  J’apprécie          90
theannashaw   21 octobre 2015
Partir laisser se trouver de Adi Alsaid
Voila, ce que sont les aurores boréales. Toutes les vies que nous ne vivons pas. Pas juste celle de cette fille, non, celle de tout un chacun.
Commenter  J’apprécie          80
Moonaby   01 mars 2016
Partir laisser se trouver de Adi Alsaid
"-C'est la citation de Vonnegut que je préfère! s'exclama-t-elle en la montrant du doigt: Je vous somme de bien vouloir reconnaître le bonheur quand il se présente.

Hudson se sentit rougir. Devait-il lui avouer que c'était lui qui l'avait notée quelques semaines plus tôt?

-C'est génial, dit-elle, avant de se saisir à son tour d'un des minces bâtonnets de craie posés sur le rebord métallique du tableau.

Après un bref moment de réflexion, Leila se dresse sur la pointe des pieds pour atteindre un espace vide, dans lequel son écriture nette se détacha bientôt du reste des graffitis: Habitants de Vicksburg, vous vivez dans un endroit unique."
Commenter  J’apprécie          50
Moonaby   01 mars 2016
Partir laisser se trouver de Adi Alsaid
"Il était temps, comprit-elle. Il était temps d'arrêter cette quête de tout ce qu'elle avait perdu. Elle s'était lancée

dans ce voyage pour fuir une vie où elle se sentait étrangère, et quelque part en chemin elle s'était égarée elle-même. Elle s'était persuadée que quelques lumières dansant dans le ciel pouvaient tout changer, mais la blessure était bien plus profonde que ça. Il était temps d'abandonner, de faire le deuil de ses souvenirs. Temps de mener la vie qui s'offrait à elle. Au présent, et non pas au passé. Il était temps de rentrer à la maison" (Leila Partie 3 dernier paragraphe)

"Elle était chez elle." (dernière phrase)
Commenter  J’apprécie          40
Moonaby   01 mars 2016
Partir laisser se trouver de Adi Alsaid
"- Je sais que ça semble fou après juste une nuit et deux mois de rien du tout, mais s'il y a une chose dans ma vie dont je ne doute pas, c'est toi Leila."
Commenter  J’apprécie          50
Jeannepe   17 février 2017
Un peu, jamais, à la folie de Adi Alsaid
Chaque planche clouée à l’arbre, chaque branche sciée pour dégager l’espace faisait croître leur sentiment d’avoir accompli quelque chose, mais peut-être était-ce simplement palpable dans l’esprit de Dave. De temps à autre, le bras de Julia venait frôler le sien, sa peau nue malgré le froid nocturne – ils n’avaient pas tardé à transpiré et avaient relevé leurs manches, remisé les pulls en tas sur la plate-forme vide du pick-up, là où plus tôt dans la soirée étaient entassées des tonnes de matériel. Ce serait mentir que de dire que ce contact le laissait indifférent – la peau n’oubliait pas si vite – ou qu’il n’en tirait pas de plaisir, car le cœur est encore plus lent à changer ses habitudes, mais ça avait perdu de sa puissance. Ou plutôt, le frisson qui lui parcourait l’échine éveillait rapidement la pensée de Gretchen, et c’est avec elle en tête qu’il construisit la cabane.
Commenter  J’apprécie          20
Gaoulette   05 juillet 2016
Un peu, jamais, à la folie de Adi Alsaid
Je ne veux pas renoncer à lui. Mais je le connais mieux que n'importe qui. J'aurais pu l'avoir, avant. J'ai failli l'avoir, pendant un moment. Mais maintenant, il est à toi. Ce que je ressens n'a pas d'importance, c'est toi qu'il veut.
Commenter  J’apprécie          30
Gaoulette   05 juillet 2016
Un peu, jamais, à la folie de Adi Alsaid
Ils se mirent aux fourneaux chez Julia. Dave avait passé sa journée à échanger des textos avec Gretchen, pourtant, quand il se retrouva face à Julia et ses cupcakes en préparation - au Nutella, cette fois -, ce fut comme si presque rien n'avait changé. Il garda son téléphone au fond de sa poche et l'oublia, comme si son univers dépendait entièrement de Julia.
Commenter  J’apprécie          24
Automn   25 septembre 2016
Un peu, jamais, à la folie de Adi Alsaid
-Il y a une blague à faire sur les dangers de l'alcool, je l'ai sur le bout de la langue.

Dave inspira un bon coup :

-J'aime bien Gretchen.

-L'alcool volant tue ? Non, ça marche pas terrible

Un sourire songeur fleurit au coin de sa bouche.

-Yes we canette ? Une vanne scato à base de trou ?

Elle écarta les bras en signe de renoncement :

-Pfff, rien de potable me vient.

Se tournant vers Dave :

-Tu disais quoi, au sujet de Gretchen ?
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox