AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.69/5 (sur 398 notes)

Nationalité : Suède
Né(e) à : Hemmesdynge , le 17/02/1976
Biographie :

Carl Magnus Alexander Schulman est un auteur, journaliste, blogueur et personnalité de la télévision et de la radio suédois.

Sa carrière a commencé lorsqu'il a créé le site Web Stureplan.se en 2005. La même année, il a participé à l'émission télévisée suédoise Postkodmiljonären sur TV4 aux côtés de son frère Calle Schulman. Alex Schulman a créé un blog en 2006 et a été embauché par Aftonbladet peu de temps après. Il a écrit des articles de blog, publié des livres et est devenu plus tard animateur d'émission. En 2012, il a lancé le podcast Alex & Sigges avec Sigge Eklund.

Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Alex Schulman   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Extrait du livre audio "Les Survivants" d'Alex Schulman lu par Mathieu Buscatto. Parution CD et numérique le 6 juillet 2022. https://www.audiolib.fr/livre/les-survivants-9791035410186/


Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
Debout dans l'ombre de son père, sur le quai, elle le voit plisser les paupières dans le soleil bas du matin. Ils attendent. Elle guette les signes d'agacement dans son regard et dans ses gestes. Aujourd'hui, elle est particulièrement attentive, car c'est pour elle qu'ils font ce voyage, elle se sent donc redevable envers lui. C'est à cause d'elle que papa est là, sur ce quai, à cause d'elle la chaleur, à cause d'elle l'heure matinale, le retard du train, elle est responsable de tout ce qu'il doit endurer dorénavant, et lui se tait, indéchiffrable.
(Incipit)
Commenter  J’apprécie          300
Sa place est juste à côté des toilettes, une petite file d'attente s'est immédiatement formée tout près d'elle, trois, quatre, cinq personnes qui ont besoin de faire pipi. Elle sort l'album, le pose sur ses genoux. Elle aimerait être tranquille pour regarder les photos, mais elle est incommodée par les voyageurs qui attendent pour aller se soulager. Leurs vessies pleines, à hauteur de son visage, leur urine, si près. Elle se lève et part.
Commenter  J’apprécie          294
Ils montèrent dans la voiture. Benjamin était toujours sur ses gardes, car c'était toujours là, semblait-il, que se déroulaient les scènes les plus terribles, lorsque la famille était enfermée dans un si petit espace. C'est là qu'avaient lieu les plus violentes disputes entre papa et maman, quand papa faisait tanguer la voiture en essayant de régler la radio, ou quand maman ratait une bifurcation sur l'autoroute et que papa poussait des cris désespérés en voyant s’éloigner la sortie derrière eux.
Commenter  J’apprécie          100
C’est là qu’un jour tout a commencé, et c’est là que tout a fini.
Commenter  J’apprécie          110
Les frères avaient reçu une éducation propre à un milieu social supérieur, mais dans des conditions d'existence inférieures au minimum vital, en quelque sorte.
Commenter  J’apprécie          80
L'éducation de maman était à la fois sévère, dictée par des règles, et en même temps arbitraire. Maman était dure mais pas explicite. Il ne savait jamais quand la réclusion au sauna se terminait, quand il avait l'autorisation de sortir. Il devait le déduire lui-même. Ce qui ne faisait qu'accroître sa mauvaise conscience : et s'il quittait sa prison du sauna trop tôt ?
Commenter  J’apprécie          70
𝑰𝒍𝒔 𝒎’𝒂𝒗𝒂𝒊𝒆𝒏𝒕 𝒅𝒊𝒕 𝒒𝒖𝒆 𝒍𝒆 𝒅𝒆𝒖𝒊𝒍 𝒆́𝒕𝒂𝒊𝒕 𝒖𝒏 𝒑𝒓𝒐𝒄𝒆𝒔𝒔𝒖𝒔, 𝒂𝒗𝒆𝒄 𝒅𝒆𝒔 𝒆́𝒕𝒂𝒑𝒆𝒔. 𝑬𝒕 𝒒𝒖’𝒂̀ 𝒍’𝒂𝒖𝒕𝒓𝒆 𝒃𝒐𝒖𝒕, 𝒍𝒂 𝒗𝒊𝒆 𝒂𝒕𝒕𝒆𝒏𝒅𝒂𝒊𝒕. 𝑷𝒂𝒔 𝒍𝒂 𝒎𝒆̂𝒎𝒆 𝒗𝒊𝒆, 𝒃𝒊𝒆𝒏 𝒔𝒖̂𝒓, 𝒎𝒂𝒊𝒔 𝒖𝒏𝒆 𝒂𝒖𝒕𝒓𝒆 𝒗𝒊𝒆. 𝑪𝒆 𝒏’𝒆𝒔𝒕 𝒑𝒂𝒔 𝒗𝒓𝒂𝒊. 𝑳𝒆 𝒅𝒆𝒖𝒊𝒍 𝒏’𝒆𝒔𝒕 𝒑𝒂𝒔 𝒖𝒏 𝒑𝒓𝒐𝒄𝒆𝒔𝒔𝒖𝒔, 𝒄’𝒆𝒔𝒕 𝒖𝒏 𝒆́𝒕𝒂𝒕. 𝑰𝒍 𝒆𝒔𝒕 𝒊𝒎𝒎𝒖𝒂𝒃𝒍𝒆, 𝒂𝒏𝒄𝒓𝒆́ 𝒄𝒐𝒎𝒎𝒆 𝒖𝒏 𝒓𝒐𝒄. 
Commenter  J’apprécie          40
Papa et maman sont en train de déballer les cartons quand soudain ils se jettent en riant sur le lit encore sans draps, ils veulent tous les deux dormir du côté droit et c'est à qui occupera la place le premier. Ils poussent des cris, font semblant de se battre, roulent et s'embrassent ; Nils s'en va, gêné, mais Benjamin reste, il ne veut rien manquer. En passant devant la tombe de papa, Benjamin constate que c'est maman qui aurait eu le côté droit, mais sa lettre a tout changé, et dans quelques heures, le gardien viendra avec une nouvelle consigne, il rebouchera la trou, parachèvera la trahison de maman, scellera pour l'éternité la solitude de papa.
Commenter  J’apprécie          50
«  C’est là qu’un jour tout a commencé , et c’est là que tout a fini . »
Commenter  J’apprécie          70
Les frères avaient reçu une éducation propre à un milieu social supérieur, mais dans des conditions d’existence inférieures au minimum vital, en quelque sorte. Élevés comme des aristocrates, dressés à toujours se tenir droits comme des i, à faire leur prière avant chaque repas et à serrer la main de papa et de maman avant de quitter la table. Mais il n’y avait pas d’argent, ou plutôt on dépensait très peu d’argent pour les enfants.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Alex Schulman (471)Voir plus

Quiz Voir plus

Un auteur, un pays

Yukio Mishima

Japon
Corée du Sud
Chine
Corée du Nord

10 questions
27 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..