AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.43 /5 (sur 137 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Anaïs Vanel est une éditrice et auteure.

Elle a été rédactrice en chef et a dirigé la collection Glamour chez "Fluide Glacial" en travaillant en particulier sur "Fluide.G", un magazine de BD pour un public féminin.

Elle a également co-dirigé le journal "Bisou" et a été à la tête du label de bandes dessinées Tapas.

Elle se consacre aujourd'hui à l'écriture et à sa nouvelle vie au bord de l'océan. "Tout quitter" (2019) est son premier roman.

Twitter : https://twitter.com/anaisvanelanais



Ajouter des informations
Bibliographie de Anaïs Vanel   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le livre : Journal d'un voyage d'un an au Mexique écrit en vers et à lire comme un roman, le Nouveau Monde explore l'immersion dans l'inconnu, la découverte d'une nouvelle terre, et la naissance d'un nouveau monde extérieur et intérieur. Véritable ode à la Terre et à sa magie, célébration d'un monde étranger et coloré, le Nouveau Monde nous fait vivre le choc d'une porte qui s'ouvre sur de nouvelles vibrations. Dans une écriture envoûtante et poétique, parfois mystique, Anaïs Vanel nous donne envie, à sa suite, de plonger dans un monde nouveau et de questionner nos certitudes. En librairie le 29 septembre https://bit.ly/3EqqByH

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (105) Voir plus Ajouter une citation
Jmlyr   29 septembre 2019
Tout quitter de Anaïs Vanel
Quand on débute, le surf s'apparente plus à une activité sous-marine qu'aérienne.
Commenter  J’apprécie          4010
celine85   31 août 2019
Tout quitter de Anaïs Vanel
Je sors lentement de mes rêves paradisiaques. J’entrouvre les volets. Et je m'aperçois que les rêves que je fais ne sont ni plus ni moins que ma réalité.
Commenter  J’apprécie          150
Bazart   06 septembre 2019
Tout quitter de Anaïs Vanel
Ma mere me répetait souvent: " tout le monde veut t'adopter". C'est parce que je me sens chez moi là où je me sens bien.
Commenter  J’apprécie          150
MELANYA   23 avril 2022
Tout quitter de Anaïs Vanel
Alcoolique, c'est ce gros mot dont on pense qu'il n'est destiné qu'aux vieux messieurs dans les bars. On ne commence pas notre journée avec de l'alcool.
Commenter  J’apprécie          130
Analire   27 octobre 2019
Tout quitter de Anaïs Vanel
J'ai appris que sourire nécessite le travail de quinze muscles. Sourire à quelqu'un, ça n'est pas rien.
Commenter  J’apprécie          111
Analire   18 octobre 2019
Tout quitter de Anaïs Vanel
Sous l'eau, toutes les sensations sont décuplées.
Commenter  J’apprécie          90
celine85   31 août 2019
Tout quitter de Anaïs Vanel
On nous apprend à avoir de bonnes notes, à choisir une voie, un métier. A faire des concessions. Mais jamais à choisir un endroit où on se sentirait bien. Vivre dans un endroit où on se sent vivant, c'est créer un environnement propice à faire émerger nos passions profondes. C'est choisir de s'implanter sur un terreau fertile pour y laisser pousser nos rêves.
Commenter  J’apprécie          70
Analire   18 octobre 2019
Tout quitter de Anaïs Vanel
Un coucher de soleil est comme une histoire d'amour. C'est une des choses les plus banales et les plus merveilleuses qui soient.
Commenter  J’apprécie          80
zellereb   04 juin 2021
Tout quitter de Anaïs Vanel
J’ai appris que sourire nécessite le travail de quinze muscles. Sourire à quelqu’un, ce n’est pas rien.
Commenter  J’apprécie          80
Analire   26 septembre 2019
Tout quitter de Anaïs Vanel
La voiture est pour moi le juste temps du voyage. Plus que le train ou l'avion. C'est le moyen de transport qui s'accorde le plus avec le changement. À mesure que la route défile, les pensées se concentrent sur l'arrivée.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Incipits de trois romans célèbres

« En 1815, M. Charles-Francois-Bienvenu Myriel était évêque de Digne. C'était un vieillard d'environ soixante-quinze ans; il occupait le siège de Digne depuis 1806 »

La femme de trente ans (Balzac)
David Copperfield (Dickens)
Les fiancés (Manzoni)
Les misérables (Hugo)
Anna Karénine (Tolstoï)
Bel-Ami (Maupassant)
Le rouge et le noir (Stendhal)
Les souffrances du jeune Werther (Goethe)
Le comte de Monte-Cristo (A. Dumas)

3 questions
128 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur