AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.82/5 (sur 65 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 1er juin 1964
Biographie :

Journaliste au Monde des religions, à Livres Hebdo et à Nouvelles Clés, Anne Ducrocq vit à Paris.

Elle est l'auteur du Courage de changer sa vie (Éditions du Relié/Albin Michel) et a participé à la rédaction du Livre de l'essentiel (Albin Michel).

Elle a également écrit, avec Jean-Paul Guetny, Le Guide de la méditation : guide pratique religion par religion (Actualité des religions/Prier) et, avec Jean-Luc Leguay, Le Maître de lumière (Albin Michel).

Plusieurs années après son premier séjour à Béthanie, centre spirituel orthodoxe situé à Gorze, en Moselle, Anne Ducrocq a souhaité partager ce que cette expérience a semé dans sa vie, montrer les chemins qu'elle lui a fait entrevoir.

"Béthanie ou l'art de guérir" est son livre le plus personnel.

Depuis septembre 2014, Anne Ducrocq est directrice de la nouvelle collection Points VIVRE consacrée à la spiritualité.

À travers des témoignages, des journaux ou des parcours spirituels, de la "philothérapie", des anthologies de textes spirituels et de la psychologie, la collection Points Vivre se propose d'aider et de faire grandir la vie en soi.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Anne Ducrocq   (32)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Anne Ducrocq, Quand je suis faible, je suis fort .
Nous recevions Anne Ducrocq pour son livre "Quand je suis faible, je suis fort : debout dans l'épreuve" paru aux éditions Bayard http://www.laprocure.com/quand-suis-faible-suis-fort-debout-epreuve-thierry-verhelst/9782227487277.html

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
Anne Ducrocq
Il y a une pédagogie de la saison, c’est la voie de la patience, du petit pas
Commenter  J’apprécie          190
On croit que notre vie ne ressemble pas à celle des autres. Et pourtant… Notre quotidien est engorgé, rempli à ras bord de choses à faire (ou surtout pas), à dire (ou surtout pas), de choses à ne pas oublier, à acheter, de services à rendre ; plein de prétextes, d’obligations, de (bonnes et mauvaises) surprises… En cela, nous nous ressemblons tous tellement.
Ce qui nous réunit est aussi plus large, plus profond. L’amour nous tombe dessus, nous donne des ailes, nous fait faire des montagnes russes ou nous esquinte ; la vie professionnelle avale un temps que nous aimerions investir ailleurs; jeune ou moins jeune, notre corps ne répond pas toujours comme nous le voudrions, pour faire du ski, monter des escaliers, manger du sucre, du gluten, du gras, etc.  ; les finances ne vont pas au même rythme que nos envies, que nos besoins; la maladie, la vieillesse et la mort sont des compagnes proches.
Certes, nos vies, notre histoire, nos désirs, nos talents, nos cœurs, sont uniques. Mais les lignes de force que nous partageons sont les mêmes. Depuis le pont du bateau, devant le lever du soleil, l’horizon à rejoindre, les vagues à traverser, nous sommes tous émerveillés, paralysés ou effrayés. J’ai presque envie de dire que face au miracle de l’existence, à son mystère, à ses souffrances, nous sommes un.
Commenter  J’apprécie          140
Anne Ducrocq
Il ne suffit pas d'être né, il faut renaître à l'essentiel.
Commenter  J’apprécie          150
À nous de mettre nos prénoms à la place de celui des protagonistes. Nous sommes Marie-Madeleine qui fait couler le parfum précieux sur les pieds du Christ, nous sommes Judas qui trahit, Pierre qui renie, Pilate qui condamne un homme qu'il sait innocent, Véronique qui essuie son visage, le bon larron cloué à ses côtés... L'humanité entière est invitée, et nous sommes l'humanité, dans ce qu'elle a de pire, comme dans ce qu'elle a de meilleur.
Commenter  J’apprécie          110
Comme des chiens qui se reniflent, nous nous comparons aux autres en permanence : nous comparons nos actes, nos idées, nos sentiments et nos valeurs.
Commenter  J’apprécie          120
De fait avoir le courage de partir, c'est avoir celui de se regarder autrement, d'explorer ses identités plurielles...
Le courage de partir, c'est celui d'aller à la rencontre de nos ennemis singuliers
Commenter  J’apprécie          80
Nous tenons compte de la difficulté que certains peuvent avoir avec le silence. Tout le monde n'est pas prêt à en faire l'expérience ! Nous avons des sessions avec un silence formel qui s'adressent à des personnes souhaitant entrer dans le silence total pendant deux ou trois jours. C'est souvent accompagné de jeûne, et la focalisation se fait entièrement sur la Parole de Dieu. C'est l'occasion d'apprendre que le silence n'est pas vide, que c'est une présence. On la découvre par étapes... En dehors de cela, la plupart de ceux qui viennent en session à Béthanie sont des commençants. Nous considérons que celles et ceux qui font l'expérience de ta profondeur ne doivent pas être « agressés » par le silence et qu'ils ont besoin d'un sas pour pouvoir partager, notamment au moment des repas.
Commenter  J’apprécie          50
Ainsi, il est parfois des disputes nécessaires, des résistances qui sont signes d’évolution et des colères plus belles et plus vivantes que des non-dits. Question de tempérament…
Commenter  J’apprécie          60
ANNEE 2012

En janvier, Thierry sent que son corps perd encore de la vitalité. Mais la SLA dont il est atteint, dite "atypique non bulbaire", serait à progression plus lente. Cela peut durer des années ?
Les journées passent très vite : il lui faut deux heures le matin pour s'habiller et petit-déjeuner et il s'offre une grande sieste dans l'après-midi. Le reste du temps, il essaie de mettre à jour sons courrier et fait les démarches pour acquérir tout le matériel médical nécessaire pour aujourd'hui, demain et après demain...Les Verhelst se sont rapprochés de la Ligue belge de la SLA. Elle leur donne de précieuses astuces pour les tracas incessants du quotidien, on leur prête du matériel coûteux et vite obsolète, car la maladie évolue de semaine en semaine.

Si
Si tu vois s'effondrer ce corps qui est tien
Et te trahir ces mains qui furent alliées
Ou se sceller ta langue hier aux mille refrains
Sans cesser de dire oui et de t'émerveiller
(...)
Alors mon ami tu sauras le Réel
Et tu honoreras l'humanité en toi
Pour annoncer comme l'ange Gabriel
"Le Seigneur en vérité est avec toi"

Poème de Thierry, inspiré de R Kipling et E. Prochain
Commenter  J’apprécie          40
La vie, chemin d’initiation et de mutation, n’est jamais immobile, on observe le jour et la nuit, les années qui passent. Notre corps, au même rythme que l’Univers, change et se transforme.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Auteurs proches de Anne Ducrocq
Lecteurs de Anne Ducrocq (187)Voir plus

Quiz Voir plus

Leur prénom ? ... Charles !

Le mot "bohème"vous fait tout de suite penser à Charles ...

Bronson
Perrault
Dickens
Aznavour
Charles VII
de Batz

12 questions
107 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , histoire , chanson , culture littéraire , poésie , cinemaCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..