AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.64 /5 (sur 682 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Luzaka, Zambie , 1971
Biographie :

Arnaud Delalande est écrivain et scénariste.

Après des études à Pontoise, une hypokhâgne et une khâgne aux lycées Chaptal et Victor Duruy (Paris), puis une licence d’histoire, il est diplômé de l’Institut d'études politiques de Paris en 1994.

Repéré par l’éditrice Françoise Verny, il publie son premier roman en 1998 à 26 ans, "Notre-Dame sous la Terre". Vendu à environ 10 000 exemplaires et traduit en différentes langues, il reçoit le prix Relay du Roman d’évasion 1998, le prix du Rotary Club, le prix du premier roman de la ville de Ruffec et le prix Charles-Oulmont de la Fondation de France.
En 2002, il publie "L’Église de Satan: Le Roman des Cathares", qui reçoit le prix Jeand’Heurs du Roman historique. C’est ensuite un thriller sur la destinée d’un violon qui sème la mort autour de lui, "La Musique des morts" (Grasset, 2003), l’un des lauréats du prix Livresse de Lire de Brest en 2010. "Le Piège de Lovecraft", en 2014, thriller inspiré de l'œuvre de Lovecraft, reçoit le Prix Masterton du roman fantastique francophone.

Mais c’est surtout la saga "Viravolta, l’Orchidée Noire", publiée entre-temps, qui lui permet de se consacrer pleinement à l’écriture. Avec "Le Piège de Dante" (Grasset, 2006), commence en effet une série historique qui rencontre un vif succès, en particulier à l’étranger.

Au cinéma, il signe le scénario de l’adaptation pour le cinéma du film d’Antoon Krings et Arnaud Bouron, "Drôles de petites bêtes" (2017). En musique, il est l’auteur du conte "Philomène et les Ogres", sur une musique du compositeur David Chaillou (2011, Gallimard Giboulées).

Il est également scénariste de bandes dessinées (séries Codex Sinaïticus, Le Dernier Cathare, Surcouf chez Glénat ; Aliénor, Cagliostro chez Delcourt...) et Secrétaire général de l'ONG Bibliothèques Sans Frontières. Тome 2 de "Le Chevalier d'Eon" obtient le Prix Histoire 2019 au Festival International de la Bande-Dessinée d'Ajaccio.
Parallèlement à son travail de romancier et de scénariste, Arnaud Delalande participe au milieu des années 1990 au développement d’une école de cinéma pour les professionnels du film, le CEFPF, où il est professeur en scénario, directeur adjoint, puis consultant. Il continue son activité d’enseignement en scénario, dramaturgie ou "storytelling" en 2017 à l’école "Les Mots", fondée par Philosophie Magazine, rue Dante à Paris.

page Facebook : https://www.facebook.com/Arnaud-DELALANDE-170763976341691/

+ Voir plus
Source : www.livredepoche.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Arnaud Delalande   (58)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Retrouvez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/arnaud-delalande-memory-52671.html Hypokhâgne, khâgne, une licence d'histoire, un diplôme à l'institut d'études politiques de Paris, voilà le brillant parcours d'Arnaud Delalande. Mais c'est surtout à son imagination fertile et à ses divers talents auxquels nous allons nous intéresser. Repéré par la célèbre éditrice Françoise Verny, Arnaud Delalande publie son premier roman en 1998, « Notre Dame sous la terre », un thriller ésotérique qui connait un joli succès et reçoit plusieurs prix. C'est dans cette veine du roman noir historique qu'il va publier plusieurs titres dont « La musique des morts » ou encore « le piège de Dante » dans la Venise du XVIIIème siècle et « Les fables de sang » avec un tueur en série semant la terreur dans les jardins de Versailles sous le règne de Louis XVI et Marie-Antoinette. Ces deux titres entamant la saga de « L'orchidée noire » avec un héros récurrent, Pietro Viravolta, fine lame et espion discret, sorte de James Bond du XVIIIème siècle. On citera aussi le très remarqué « Piège de Lovecraft », thriller fantastique paru en 2015 qui reçoit le prix du roman fantastique francophone. Mais Arnaud Delalande est un touche à tout. Outre ces romans alliant habilement le l'intrigue policière et la saga historique, il est aussi un scénariste réputé dont le nom apparaît aussi bien sur des génériques de films que sur des couvertures de bandes dessinées. Il participe notamment au film d'animation d'Antoon Krings, « Drôles de petites bêtes » sorti en 2017. Quant à la bd, c'est avant tout sur des scenari d'intrigues historiques qu'on le sollicite. « La jeunesse de Staline », « Aliénor la légende noire » ou « Catherine de Medicis, la reine maudite » permettent de porter un autre regard sur ces personnages du passé. L'actualité d'Arnaud Delalande est double justement. Il vient de publier chez Glénat cette bande dessinée, « Notre Dame de Paris, la nuit de feu » qui raconte minute par minute l'incendie du 15 avril 2019 mais revient aussi sur la grande histoire de la cathédrale au fil des siècles. Et dans un tout autre registre, le nouveau polar d'Arnaud Delalande est aussi une réussite. Sur les traces d'une jeune femme flic cherchant à oublier une enfance chaotique, nous voilà embarqués au coeur des montagnes enneigées des Alpes, dans un établissement hospitalier où les patients sont traités pour leur perte de mémoire. Dans cet univers oppressant, un suicide a eu lieu devant huit témoins. Mais aucun d'eux ne s'en souvient. Et notre jeune femme flic s'aperçoit bien vite que ce suicide est un crime déguisé. Une écriture alerte, une intrigue bien ficelée, une réflexion sur la mémoire et le passé et au final, un roman qui se dévore de la première à la dernière page. « Memory » d'Arnaud Delalande est publié aux éditions du Cherche-midi.

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (199) Voir plus Ajouter une citation
palamede   19 février 2019
François : Des favelas au trône de Saint-Pierre de Arnaud Delalande
La mondialisation sans la solidarité, c’est l’exclusion. On n’est plus en bas ou à la périphérie de la société, mais en dehors, plus seulement exploités, mais de trop, et jetables.



(Le pape François)
Commenter  J’apprécie          290
palamede   08 mai 2017
La jeunesse de Staline, tome 1 : Sosso de Arnaud Delalande
Géorgie, 1878

Ses parents et amis l'appellent affectueusement " Sosso ". Mais, dans l'ombre, grandit peu à peu celui qui deviendra l'un des plus grands dictateurs et criminels de l'Histoire. Enfant rebelle, chef de gang, poète, pilleurs de banques, maître-chanteur, forçat, assassin [...] un psychopathe et tueur de masse, bientôt hissé à la tête d'un Empire.
Commenter  J’apprécie          271
palamede   20 février 2019
François : Des favelas au trône de Saint-Pierre de Arnaud Delalande
La culture actuelle tend à proposer des manières d’être contraires à la dignité. Les idoles comme le pouvoir, la richesse, le plaisir éphémère sont devenues le référent, le critère de l'organisation sociale...





(Le pape François)
Commenter  J’apprécie          182
palamede   22 février 2019
François : Des favelas au trône de Saint-Pierre de Arnaud Delalande
Le consumérisme hédoniste et individualiste, qui évalue la vie humaine en fonction du plaisir immédiat et sans limites, obscurcit le sens de la vie et la dégrade. Sa promotion ferme nos yeux sur la souffrance et nous situe sur un chemin de mort...

L’existence a une dimension plus profonde !





(Le pape François)
Commenter  J’apprécie          170
marina53   16 février 2020
Le travail m’a tué de Arnaud Delalande
- Les voitures se vendent moins. Je suis sûr que la crise est aussi là parce qu'on s'amuse moins au travail.

- En même temps, c'est du boulot, t'y vas pas pour t'amuser non plus.

- Non bien sûr, mais l'ambiance n'est plus la même. Avec cette connerie d'internet aussi...

- Connerie ? Mais tu déconnes, Carlos. C'est génial.

- Si on veut. On se "maile" à dix mètres d'intervalle, on ne se parle plus.
Commenter  J’apprécie          150
milamirage   25 février 2013
Le jardin des larmes de Arnaud Delalande
Avait-elle, dans le fond, une vague inquiétude ?

Comme l'appréhension de cette soudaine irruption d'un cauchemar éveillé, dont on se répète qu'il est impossible, qu'il ne saurait être, jusqu'à ce qu'il éclate ? Comme une fatalité que l'on cherche en vain à conjurer par une permanente réassurance ? Il ne parvenait plus à donner le change. Sentait-elle qu'il s'éloignait ?
Commenter  J’apprécie          150
tchouk-tchouk-nougat   17 juillet 2021
Surcouf, tome 4 : Par-delà toutes les mers de Arnaud Delalande
- vous savez la différence entre vous et nous? C'est que vous, les français, vous vous battez pour l'argent alors que nous, anglais, nous nous battons pour l'honneur !

- vous avez raison... chacun se bat pour ce qu'il n'a pas!

- w... what? Pfff....
Commenter  J’apprécie          40
Aela   08 mai 2013
Le jardin des larmes de Arnaud Delalande
L'administration du "Rwanda-Urundi" le Rwanda et le Burundi voisin, avait été confiée à la Belgique par la Société des Nations en 1924; sept ans plus tard, les colons belges introduisaient les cartes d'identité mentionnant l'ethnie des populations. Le pays avait longtemps été dominé par les rois Tutsis.

Après 1959, les révoltes paysannes Hutues, orchestrées par un ancien séminariste, Grégoire Kayibanda, avaient chassé les Tutsis du pouvoir et provoqué l'exode de centaines de milliers d'entre eux.

Les Belges s'étaient désolidarisés de l'élite Tutsie et avaient évincé leurs rois pour promouvoir la "démocratisation " et la République, un modèle imposé brutalement et qui a mécontenté tout le monde: les Tutsis, chassés de la tête de l'Etat; et les Hutus, à qui l'on n'avait cessé de répéter qu'ils étaient les lésés de l'Histoire.
Commenter  J’apprécie          120
Under_the_Moon   07 novembre 2018
Le cas Alan Turing de Arnaud Delalande
Je n'ai jamais aimé les mondanités, les rodomontades, les clins d'oeil de connivence, toutes ces petites confessions de couloir qui, pourtant, font parfois plus sûrement la réussite que le véritable talent.

Mais parfois aussi, c'est vrai, il faut savoir écouter les autres... Pour mieux s'écouter soi.
Commenter  J’apprécie          130
Ziliz   06 février 2021
Le travail m’a tué de Arnaud Delalande
- Ça veut dire quoi, individualiser [les objectifs] ?

- Chacun sera responsable de ce qu'il fait. Mais on sait bien que ça ne marche pas comme ça. Qu'il faut qu'on travaille tous ensemble. Un joueur de foot, ça joue en équipe, t'as pas onze gus avec des oeillères.

(p. 28)
Commenter  J’apprécie          122

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur



.. ..