AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.67 /5 (sur 3955 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 21/07/1963
Biographie :

Éric Giacometti est un écrivain de thrillers français.

Il était auparavant journaliste dans la presse grand public jusqu'en 2013. Il a été chef de service au Parisien-Aujourd'hui en France dans les rubriques société puis économie/finances jusqu'à la fin 2012. Auparavant, toujours dans le même quotidien, il a été spécialisé dans l'investigation dans les milieux médicaux et pharmaceutiques (1997 à 2002). Il a publié un livre, "La Santé publique en otage" (2001).

Parallèlement, il prolonge son métier de journaliste en écrivant plusieurs ouvrages, thrillers ou essais. "Pannes de cœur" (Fleuve noir, 2004) est son premier roman policier, tiré de son expérience de journaliste d'investigation santé.
Avec Jacques Ravenne, écrivain et franc-maçon, il lance en 2005 la série à succès des aventures d'Antoine Marcas, commissaire de police, et franc-maçon. Le premier tome, "Le Rituel de l'ombre", est paru en 2005. Leur ouvrage, "Conspiration" (2017), met en scène la société secrète américaine des Skull and Bones et leur influence sur le pouvoir aux États-Unis.

Parallèlement à cette série, il signe deux polars à thèmes : avec Karim Nedjari, ex-directeur adjoint des sports de Canal +, il écrit "Tu ne marcheras jamais seul" (Michel Lafon, 2009), puis en 2009, il signe la nouvelle "Délocalisation", publiée dans l'ouvrage collectif "L'Empreinte sanglante". La même année, il publie avec Jacques Ravenne un livre sur la franc-maçonnerie américaine à travers un décryptage consacré au roman de Dan Brown, "Le Symbole perdu".

Il se lance dans la bande dessinée en tant que co-scénariste de l'adaptation en bande dessinée des aventures de Antoine Marcas, pour les éditions Delcourt. Les deux premiers tomes (sortis en 2012 et 2013) forment ainsi un diptyque adaptant le premier roman sorti en 2005, "Le Rituel de l'ombre". Les dessins sont réalisés par Gabriele Parma. Puis les tomes 3 à 5, sortis entre 2015 et 2016, adaptent le troisième roman, "Frère de sang". Les dessins sont cette fois confiés à Eric Albert.
En 2015, il est officiellement annoncé comme le nouveau scénariste d'une série de bande dessinée à succès, "Largo Winch". Il est choisi par le dessinateur Philippe Francq, avec qui il réalise ainsi le vingt-et-unième album, intitulé "L'Étoile du Matin" (2017).
Début 2016, il coécrit, avec Ravenne, une enquête de 52 minutes pour la télévision (France 5 et la RTBF).

+ Voir plus
Ajouter des informations

Entretien avec Eric Giacometti à propos de Largo Winch, tome 21 : L`étoile du matin



Le 24/10/2017

Vous reprenez les aventures de Largo Winch après plusieurs romans et albums de BD scénarisés par Jean van Hamme. Qu`est-ce qui vous a décidé à accepter de reprendre son flambeau ? Qu`est-ce qui vous intéresse chez ce personnage de Largo ?

J`ai toujours été un grand lecteur des aventures de Largo Winch. Je possède toute la collection à la maison ainsi que d`autres bandes dessinées de Jean van Hamme telles que XIII ou Thorgal mais il y a un album de Largo Winch qui, à sa sortie, m`avait impressionné, c`est OPA. On y apprend comment faire une Offre Publique d`Achat même si on n`est pas spécialiste des fusions-acquisitions. C`est un peu technique mais extrêmement bien fait avec un mélange d`action et de pédagogie qui m`avait touché. A l`époque je n`étais pas dans le journalisme économique et n`avais pas de notions de ce type de procédures. C`est l`un des grands mérites de Largo Winch de permettre d`intéresser le lecteur à ces problématiques économiques.



De nombreux lecteurs et critiques saluent, avec L`étoile du matin, un "retour aux sources". Est-ce également avec cet esprit que vous avez imaginé ce nouvel album ?

Oui, c`est la direction voulue par Philippe Francq. Moi-même, dans les derniers albums, je trouvais qu`il y avait beaucoup moins de place laissée à l`économie. Les récits me semblaient également plus intimistes. J`aime apprendre des choses en lisant Largo, j`aime aussi m`évader. On retrouve ces deux aspects dans ce nouvel album.



Le monde a évolué depuis la création de Largo Winch dans les années 1970. Aviez-vous comme volonté de « moderniser » ses aventures ? de le faire lui-même évoluer ?

Ce qui est intéressant avec le personnage de Largo c`est que c`est un héros qui est toujours d`actualité. Chef d`entreprise, il devait déjà gérer, il y a 25 ans, des délocalisations et des OPA. Les problématiques sont les mêmes en 2017, quoique certainement accentuées par la mondialisation. L`ADN de ce personnage est moderne au contraire d`autres grands personnages de BD comme Blake & Mortimer qui sont sans doute restés un peu plus figés dans le temps.

Le contexte a en revanche effectivement évolué. La perception d`un milliardaire rebelle au grand coeur peut fasciner certaines personnes mais pas tout le monde car les mentalités entre les années 1990, date de l`apparition du personnage en BD et 2017 ne sont plus les mêmes. Ainsi, la figure de Largo en tant que chef d`entreprise un peu conquérant peut paraître antipathique à certaines personnes. C`est la raison pour laquelle je tenais à inclure des altermondialistes dans L`étoile du matin. On peut certes faire abstraction de cette réalité-là comme le font les films tirés de la BD, mais cela m`intéressait d`ancrer le personnage dans ce monde contemporain.


Le « trading haute fréquence » est au coeur du récit. De quoi s`agit-il exactement ?

En tant que chef de service adjoint du service Economie du Parisien, j`ai vécu de près ce « Trading Haute fréquence ». Il faut rappeler le contexte : en 2006, juste après la crise de subprimes, une nouvelle crise a éclaté, celle des dettes des pays, et en particulier celle de la dette grecque. Comment allait-on trouver ces centaines de milliards d`Euros ? Quelques années plus tard, en 2010, arrive un krach : la bourse de NY plonge. Alors qu`on pense faire face à l`apocalypse, la bourse est remontée. L`explication officielle disait qu`un trader de la City Group avait confondu "milliards" et "millions" (cf Un article de France 24). En fait, ce trader n`a jamais existé, il s`agissait de Trading Haute Fréquence c`est-à-dire d`algorithmes qui achètent et vendent sur le marché sans aucune intervention humaine. Ils analysent le marché en temps réel et décident eux mêmes, en fonction de paramètres préétablis, d`acheter ou de vendre massivement, quasiment à la vitesse de la lumière. En 2010, les cours se sont en fait emballés suite à la manipulation de ces algorithmes par un patron d`une boite de Trading Haute fréquence.

J`avais été marqué par cette histoire. Comment des ordinateurs peuvent-il décider à la place de traders ? Au fil des années, on a pourtant vu que les ordinateurs gagnaient de plus en plus de terrain sur les marchés. En volume, ils représentent 80% à 90% des ordres placées en Bourse. La figure du courtier flamboyant incarnée par Leonardo DiCaprio dans le Loup de Wall Street n`existe quasiment plus puisque la bourse est tenue en grande partie par des algorithmes. On est à la frontière avec l`intelligence artificielle.


Voyez-vous cette nouvelle pratique financière comme une menace pour l`économie, voire la société ?

Je ne sais pas s`il s`agit d`une menace mais c`est important que le grand public ait conscience de ces changements. de manière générale, le grand public ignore tout des fonctionnements modernes de la bourse. Saviez-vous par exemple que la Bourse de Paris se situe désormais dans un hangar ultra gardé de la banlieue de Londres ? Il s`agit d`une simple succession de serveurs... Il y a déjà eu des enquêtes dessus mais, peut-être parce que c`est trop technique, le grand public ne s`y est jamais intéressé.

Que se passe-t-il si les ordinateurs se dérèglent ? Il existe certes des régulateurs, qui sont en quelque sorte des gendarmes de la bourse, mais surveiller l`activité du Trading Haute Fréquence, cela revient à poursuivre des Ferrari avec une trottinette.

C`est intéressant de pouvoir parler de cela à travers Largo Winch.


Twitter fait également irruption dans le monde de Largo Winch. Serait-ce l`occasion pour vous d`égratigner l`usage de ces réseaux sociaux ?

Non, il s`agit juste d`accompagner l`évolution du monde. Je note simplement que l`e-réputation est devenue très importante pour les entreprises. On peut facilement détruire une boite par ce biais. Je trouvais important d`en parler.


Vous avez écrit et co-écrit de nombreux romans, notamment en compagnie de Jacques Ravenne. Vous aviez par ailleurs déjà mis le pied dans la bande dessinée à travers les adaptations des aventures du commissaire Antoine Marcas. Vous n`aviez jamais eu envie de partir d`une feuille blanche ?

Pendant longtemps l`écriture de bandes dessinées était, pour moi, une terra incognita et l`activité de scénariste un métier très différent de celui d`écrivain. J`étais par ailleurs journaliste et auteur de romans alors je ne sais pas si j`aurais pu m`y consacrer entièrement.
L`occasion s`est simplement présentée avec l`adaptation en BD des aventures de Marcas qui représentait pour moi un rêve d`enfant. Cela m`a permis d`apprendre les fondamentaux chez Delcourt en compagnie d`Eric Albert qui a dessiné la trilogie le Frère de sang.
Pour Largo Winch, c`est Philippe Francq qui m`a proposé, au détour d`un verre. J`ai d`abord eu du mal à y croire !


On apprend cependant que vous avez toujours été un grand lecteur de bandes dessinées.

J`ai été lecteur de bandes dessinées dès mon plus jeune âge. J`avais deux mamelles, d`un côté l`école franco-belge à travers Tintin et Spirou et de l`autre les comics américains avec Strange et Marvel. J`adorais Spiderman, Iron man, les X-Men...
J`ai d`ailleurs commencé la BD avant de me plonger dans la littérature. Ma transition c`était Bob Morane qui m`a ensuite emmené vers les classiques de la littérature.




Éric Giacometti et ses lectures


Quel est le livre qui vous a donné envie d`écrire ?

J`ai écrit un premier roman policier intitulé Pannes de coeur, publié dans la collection Polar Santé chez Fleuve Noir où l`on parlait de scandales de santé publique à travers des polars, essentiellement pour éviter les procès. Alors que j`étais journaliste d`investigation santé, on m`avait confié ce projet autour d`une véritable histoire de pacemakers responsables de la mort de près de 3000 personnes dans le monde. le livre a fait un bide mais il m`a donné envie d`écrire des romans. le Rituel de l`ombre, première aventure d`Antoine Marcas, co-écrite avec Jacques Ravenne est né peu après.

Avant cela, j`avais été marqué par la lecture de Préjudice, l`histoire d`un avocat qui s`occupe d`une histoire de contamination d`eau semblable à "l`affaire Erin Brockovich". Il se bat contre des groupes industriels mais l`histoire se termine mal puisque l`avocat ne gagne pas le procès et manque de se suicider. le processus est pourtant fréquent. Trois fois sur quatre, dans ces cas de santé publique, ce sont les grands groupes responsables qui gagnent en obtenant un non-lieu. Ce croisement entre enquête journalistique et polar m`avait plu.


Quel est l`auteur qui vous a donné envie d`arrêter d`écrire (par ses qualités exceptionnelles...) ?

Alan Moore. Pour moi, cet auteur n`a écrit que des chefs-d`oeuvre. Watchmen, c`est ce que l`on peut faire de mieux en matière de super-héros. J`ai toujours adoré ce genre d`histoires mais j`ai vraiment pris une claque en lisant ce roman graphique.
De même, dans un registre plus ésotérique, il a écrit une oeuvre chorale extraordinaire intitulée Promethea, servie par des femmes magnifiques.

Je citerais encore la BD From Hell qui est également impressionnante. C`est certes très conspirationniste et je ne crois pas que Jack l`Eventreur ait été franc-maçon, mais j`écris également des thrillers ésotériques et quand je vois ce qu`il a pu faire sur le Londres "caché" du XIXème siècle dans cette BD, je me dis qu`il est impossible de se comparer à ce type !


Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

La première fois que j`ai pleuré à la fin d`une BD ce fut à la lecture de Histoire sans héros, un album scénarisé par Van Hamme et dessiné par Dany. Je lisais beaucoup de BD mais c`est avec cet album que je me suis rendu compte quelles émotions pouvait procurer cette forme d`art pourtant peu valorisée à cette époque. J`ai alors réalisé que c`était un médium puissant, autant que peut l`être la littérature.
Autre lecture marquante, La ballade de la mer salée d`Hugo Pratt. Une claque absolue qui représente pour moi une transition entre la période de l`adolescence et l`âge adulte. C`est une zone grise dans laquelle on est dans une forme d`évasion mais qui interpelle pourtant sur des choses plus profondes.

Un roman de Bob Morane a par ailleurs fait la transition entre BD et littérature. Ce fut La revanche de l`Ombre jaune. Il m`a donné le goût de la lecture de romans. Après je suis allé vers d`autres genres littéraires et d`autres auteurs comme Gérard de Nerval que je prend également pour un génie.


Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Je conserve mes lectures mais je relis peu les oeuvres à part peut-être celles de Gérard de Nerval et la poésie en général. Mais je rate tellement de bouquins que j`ai du mal à me replonger entièrement dans une oeuvre. En parlant de Nerval, une bande dessinée biographique vient de sortir chez Casterman, Nerval : L`inconsolé. J`ai hâte de la découvrir.


Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?

J`ai lu Jean-Paul Sartre au lycée mais cela ne m`a jamais donné envie de me plonger dans ses oeuvres. La philosophie sartrienne m`est un peu étrangère. J`aime en revanche beaucoup Albert Camus.


Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Promethea d`Alan Moore que j`évoquais plus haut parce que si l`oeuvre de l`Anglais est connue, on parle très peu de cette BD qui est très intéressante pour appréhender la poésie de l`univers ésotérique d`Alan Moore. On voit à travers cette BD toute la richesse de son univers.
En cette période de conspirationnisme aiguë, je citerais également Le Complot, une oeuvre majeure de Will Eisner sur les protocoles des Sages de Sion. Cette BD a le mérite de montrer les dégâts que ce texte ont pu causer, et comment il a favorisé l`antisémitisme à travers le monde. Si on s`intéresse aux "fake News" on ne peut pas passer à côté de cette lecture.

Du côté des romans, j`ai une affection particulière pour Le tour du malheur de Joseph Kessel. Une série de livres qui constitue une sorte de Comédie Humaine plus récente, plus moderne. Quand on parle de Kessel, on parle généralement d`autres livres que ceux-ci alors que c`est une oeuvre très forte.

Enfin, il serait dommage de passer à côté de Casino Royale, le premier James Bond de Ian Fleming, un roman qui restera toujours moderne. L`universalité des héros me fascine : James Bond, Largo Winch, Lancelot du Lac, quelque soit le siècle, on a toujours besoin de héros et dans Casino Royale, on assiste à la naissance d`un héros universel.
Ce qui est intéressant c`est que ce personnage a été créé en deux mois et qu`en le créant Ian Fleming a façonné le héros des quarante années qui allaient suivre.


Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

On a parfois des phrases fétiches que l`on écrit et que l`on garde avec soi dans un carnet. J`en ai une qui ne vient pas de la littérature mais qui m`a servie de modèle dans la vie et jusque dans l`écriture de Largo.
Il y a dans le vieux Tours la maison des Compagnons. Sur le puits situé dans le jardin du musée, il est écrit la chose suivante : "Ce n`est pas le puits qui est profond, c`est la corde qui est trop courte". Cela veut dire que quiconque peut atteindre son but, à condition de s`en donner les moyens. Rien n`est impossible. Certes, il y a des génies en littérature comme Alan Moore ou Gérard de Nerval mais tout le monde peut arriver à faire quelque chose. Il existe des "outsiders" pour reprendre l`expression anglaise, c`est à dire des types que l`on n`attend pas et qui peuvent surprendre leur monde. C`est une notion que j`aime beaucoup et qui, je crois, me correspond bien.

Pour revenir à Ian Fleming, j`aime également la devise de l`ancêtre de James Bond : "Le monde ne suffit pas". C`est d`une prétention monstrueuse mais c`est tout de même plaisant !

Découvrez Largo Winch, tome 21 : L`étoile du matin de Philippe Francq et Eric Giacometti aux éditions Dupuis :


Propos recueillis par Pierre Krause


étiquettes
Videos et interviews (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
👀 Vous ne savez que choisir dans tout ces coups de cœur ? Ne vous en faites pas ! Chaque semaine vos libraires vous proposent ici les 3 livres indispensables « la crème de la lecture fouettée acidulée piquantée » en format poche ou grand format ! 👀 • • 📚 Les Indes fourbes de Alain Ayroles et Juanjo Guarnido aux éditions Delcourt 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1012665... • 📚 Largo Winch - Introduction à la Finance de Olivier Bossard, Éric Giacometti aux éditions Dupuis 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1013896... • 📚 Grand Canal de Laurent Dequick aux éditions Chêne 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1026042... •
Citations et extraits (441) Voir plus Ajouter une citation
cicou45   07 janvier 2014
Conjuration Casanova de Éric Giacometti
"Certaines images ont sur nous une étrange influence. Elles sont parfois plus vraies que la réalité. Et elles peuvent nous conduire à des vérités plus hautes."
Commenter  J’apprécie          260
cicou45   05 janvier 2014
Conjuration Casanova de Éric Giacometti
"La peur est l'une des causes du malheur de l'homme."
Commenter  J’apprécie          250
cicou45   08 janvier 2014
Conjuration Casanova de Éric Giacometti
"Il n'y a rien à faire. On ne change pas les hommes. L'interdit les fascine toujours."
Commenter  J’apprécie          231
Tosixce   27 mai 2020
Le septième templier de Éric Giacometti
Accroupi sous un auvent, un aveugle aux yeux laiteux lançait des prophéties. De sa bouche édentée, un flot de paroles dégorgeait comme du sang caillé.

Sa voix résonnait entre les murs de torchis, annonçait un grand bouleversement, un prodige sans pareil. La roue de la fortune allait tourner et précipiter le monde dans les ténèbres.

Un cri éclata et le petit groupe autour du prophète se disloqua aussitôt. Entouré de gardes, Guillaume de Paris venait de surgir. Le nez busqué et la barbe clairsemée, l'Inquisiteur de France remontait la rue en direction du Louvre.

Guilhem ne le connaissait que par la rumeur qui le précédait. Infatigable traqueur d'hérétiques, ce dominicain parcourait le royaume pour la plus grande gloire de Dieu, brisant des vies, ruinant des réputations, déterrant et brûlant même des morts, pour peu qu'ils aient été soupçonnés d'hérésie.

Ces bûchers de cadavres avaient terrifié les populations.
Commenter  J’apprécie          10
AmourDesMots   26 mai 2020
Le septième templier de Éric Giacometti
"Le regard fiché sur les deux croix noires, le roi ne répondit pas. Il attendait ce moment avec jubilation. Si froid par nature, il sentait monter en lui une sève nouvelle. Maintenant que le Temple était définitivement abattu, il se sentait rempli de force et d'espoir pour l'avenir. Sept ans que le royaume vivait au rythme des rebondissements du procès des templiers. Sept ans de procédures, d'aveux, de rétractations, qui s'achevaient ce soir. Sept ans à se battre contre le pape, sa propre famille... Philippe se tourna vers sa droite. A côté de lui, sa place était vide. Guillaume de Nogaret était mort, trois ans auparavant, écrasé, épuisé par la tâche, mais vainqueur.

En ce jour de printemps, Jacques de Molay allait finir brûlé."
Commenter  J’apprécie          20
domisylzen   02 septembre 2016
Le règne des Illuminati de Éric Giacometti
A partir d'une certaine somme d'argent, la fidélité devient un vice et la méfiance une vertu.

Commenter  J’apprécie          220
Tosixce   26 mai 2020
Le rituel de l'ombre de Éric Giacometti
François s'attendait à tout sauf à ça. Des papiers. De ridicules monceaux de papiers.

La bouche sèche, la main crispée, il prit un des feuillets pour le lire.

Médusé, il contempla les textes jaunis. Il n'arrivait pas à déchiffrer les symboles étranges qui tourbillonnaient sous ses yeux, mais il perçut nettement une image insolite.

Celle d'un crâne de squelette dessiné à l'encre noire et qui le fixait de ses orbites noires et vides.

Pas la tête de mort familière de sa casquette SS, non, un crâne presque difforme qui arborait une parodie de sourire, un ricanement grotesque.

Au moment de sombrer dans le néant, François Le Guermand se mit à rire de façon incontrôlée comme un dément. Personne ne l'entendit. Voraces, les ténèbres s'emparèrent de lui.



Au même instant, à cinquante kilomètres de là, dans la chambre glacée d'un bunker souterrain de Berlin, Adolf Hitler, l'homme qui avait plongé l'Europe et une partie de l'Humanité dans l'enfer, se tirait une balle dans la tête.
Commenter  J’apprécie          10
SMadJ   16 août 2014
Le rituel de l'ombre de Éric Giacometti
Saisie d'une brusque et malencontreuse inspiration, il avait fait remarquer, pourtant en termes choisis, qu'il était bien triste de voir ces deux belles femmes disciples de Lesbos alors que la ville regorgeait de mâles italiens prêts à se dévouer.

Sophie l'avait fusillé du regard sitôt prononcée cette réflexion sexiste.
Commenter  J’apprécie          200
manU17   09 novembre 2018
13 à table ! 2019 de Éric Giacometti
L'exil l'a irrémédiablement changée. Ainsi, on peut devenir une autre quand on part.



L'Apparition, Philippe Besson
Commenter  J’apprécie          210
AmourDesMots   26 mai 2020
Le septième templier de Éric Giacometti
"De sa main gantée, Charles de Valois indiquait une tache blanche qui grossissait rapidement. Bientôt, on aperçut deux silhouettes courbées, coiffées de la fausse mitre dont on affublait les hérétiques promis au bûcher.

Jacques de Molay et Geoffroy de Charnay, précepteur de Normandie, venaient d'entrer en scène.

Aussitôt, le vacarme monta. Cris, insultes fusèrent de toutes parts. Dans un même mouvement de frénésie, la populace vomit sa haine des puissants Ces templiers qui étaient montés si haut, le destin les avait abattus. Une farandole de joie entoura les condamnés. Hommes, femmes, tous saisis par l'ivresse de la mort, hurlaient de plaisir au passage de ces deux dignitaires, brisés et hagards."
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..