AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.74 /5 (sur 19 notes)

Né(e) à : La Réunion , le 2 août 1944
Biographie :

Axel Gauvin est né le 3 août 1944 au Bois-de-Nèfles, sur la commune de Saint-Denis de la Réunion. Après des études secondaires à Saint-Denis, Axel Gauvin entreprend une formation universitaire scientifique ; il est admis à l'École Normale Supérieure de Saint-Cloud en 1967 puis revient à La Réunion en 1968, après avoir obtenu une licence de Sciences Naturelles. De retour à Saint-Cloud, il obtient l'Agrégation de Sciences Naturelles en 1972 et poursuit une carrière d'enseignant.
Sa mère, enseignante et directrice d'école, est issue d'une famille réunionnaise où les Belles Lettres françaises, l'Art du bien dire ont toujours été à l'honneur – son grand-père maternel était lui-même instituteur, directeur d'école et a assuré un temps la charge d'inspecteur primaire – tandis que son père, planteur, est bien enraciné dans le terroir multiculturel réunionnais. Dans la famille d'Axel Gauvin, ces deux cultures se conjuguent harmonieusement et s'enrichissent mutuellement. Le métissage d'Axel Gauvin est également façonné par ses origines indiennes, malgaches et africaines. Il serait très probablement un descendant d'affranchis.
Axel Gauvin, d'abord militant politique, se consacre ensuite à un engagement plus culturel. La démarche d'Axel Gauvin s'inscrit autant dans le champ littéraire que dans le champ sociolinguistique et cette problématique liée à la langue accompagne tout son parcours littéraire. Il écrit aussi bien en créole réunionnais – des poèmes, deux pièces de théâtre (l'une bilangue et l'autre bilingue), des contes pour enfants – qu'en français – des romans dont il traduit certains en créole, comme Quartier trois lettres qui trouve son équivalent en créole Kartyé trwa lèt : roman kreol réyoné –. À l'inverse, il lui arrive aussi d'écrire son manuscrit en créole avant de travailler sur la version française, comme cela a été le cas pour Faims d'enfance et L'Aimé .
+ Voir plus
Source : http://www.lehman.cuny.edu/
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Pitaya   06 janvier 2015
L'aimé de Axel Gauvin
Stalingrad. Il a ainsi nommé le champ de Grand-mère parce qu'elle en retourne fatiguée comme un Allemand du front de l'Est
Commenter  J’apprécie          60
Pitaya   06 janvier 2015
L'aimé de Axel Gauvin
Sans soutien était le nom que Grand-mère avait donné à la petite infirmière de jour - la seule qu'elle voyait, puisqu'on ne lui donnait plus le droit de rester la nuit depuis que Ptit-mé était "guéri". Sans-soutien car sous la blouse blanche sa poitrine était aussi libre que ses mœurs semblaient l'être
Commenter  J’apprécie          40
LucianaMortisol   27 avril 2015
Quartier trois-lettres. Roman réunionnais de Axel Gauvin
Des heures de temps, des femmes au visage sillonné par la mâle-souffrance demandent la guérison de leur mari, de leur garçon, du garçon de leur garçon :

- Notre Dame de la Salette, elles disent, les mains rivées l'une à l'autre. Tu vois comme il souffre, c'est un râche-coeur de le voir souplaindre comme il souplaint. Il faut être galet pour ne pas avoir l'âme qui coule quand la crampe lui monte dans le bois de ses reins. Tu as vu ses jambes : deux os maigres sans un grain de chair ! et sa figure ? un noyau de mangue sucé ! il faut que tu prennes pitié de lui.
Commenter  J’apprécie          30
coconut   12 octobre 2016
Faims d'enfance de Axel Gauvin
Pendant qu'Yvonne et la directrice s'épongent les lèvres, trois bocaux de piment circulent dans le réfectoire. Trois bocaux de pâte bien rouge, riche en ail et gingembre. Trois bons bocaux qui à eux seuls suffiraient à poiquer cruellement tous les mangeurs de manger fade de la terre entière, à brûler au dernier degré leurs bouches tendres et leurs langues fragiles, à emporter leurs pharynx à mayonnaise, leurs pylores à crème, leurs villosités à béchamel.
Commenter  J’apprécie          10
LucianaMortisol   27 avril 2015
Quartier trois-lettres. Roman réunionnais de Axel Gauvin
Temps là, Quartier, c'était surtout sa rue se lovant comme un congre en sommeil entre quelques magasins-longtemps, des boutiques fanées, des maisons-aujourd'hui-la-misère et trois fours à chaux qui enfumaient la saison sèche. Le grand entrepôt du temps de la Compagnie des Indes qui servait de mairie racontait la richesse passée de la ville, mais le bazar presque tout le temps vide en disait la misère d'alors.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Tintin : quelques énigmes

Très à la mode en ce moment le vélo ! Dans quel(s) album(s) peut-on voir Tintin rouler à bicyclette ?

Les bijoux de La Castafiore
Le Lotus Bleu
Les 2

10 questions
11 lecteurs ont répondu
Thèmes : tintinophile , bande dessinée française , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur