AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.57 /5 (sur 1997 notes)

Nationalité : Congo
Né(e) à : Pointe-Noire , le 24/02/1966
Biographie :

Alain Mabanckou est un écrivain et enseignant.

Fils unique, il a perdu sa mère en 1995 et son père en 2004. Son enfance se passe à Pointe-Noire, capitale économique de République du Congo, ville côtière, où il commence des études primaires et secondaires et obtient un baccalauréat option Lettres et Philosophie.
Comme le voulait sa mère (elle le dédiait à une carrière de magistrat ou d’avocat), il commence des études de Droit à Brazzaville, puis en France, à l’Université Paris-Dauphine (Paris IX) où il obtient un DEA en Droit des affaires.

La Lyonnaise des Eaux (aujourd’hui Suez) l’engage alors comme conseiller, et il occupera ce poste pendant une décennie. Parallèlement il publie des livres de poésie couronnés par le Prix Jean-Christophe de la Société des poètes français, puis fait paraître un premier roman en 1998, "Bleu-Blanc-Rouge", qui lui vaut le Grand prix littéraire d’Afrique noire.

Il bénéficie d’une résidence d’écriture aux États-Unis en 2001, démissionne de la Lyonnaise des Eaux lorsque l’Université du Michigan lui propose le poste de Professeur des littératures francophones en 2002.
Il y enseigne pendant 4 ans avant d’accepter l’offre de la prestigieuse Université de Californie à Los Angeles (UCLA), où il enseigne actuellement au Département d’études francophones et de littérature comparée.

Son roman, "Mémoires de porc-épic" (Seuil 2006), lui vaut en 2006 l'obtention du prix Renaudot.

En 2009 paraît "Black Bazar" aux Éditions du Seuil, roman classé parmi les 20 meilleures ventes de livres en France. Suivront "Demain j'aurai vingt ans" (2010) et "Le sanglot de l'homme noir" (2012).

En 2012, l'Académie Française lui décerne le Prix Henri Gal pour l'ensemble de son œuvre. En 2013, il obtient le Prix littéraire Prince Pierre, attribué par la Principauté de Monaco, pour l'ensemble de l'œuvre.

"Lumières de Pointe-Noire" (2013), un récit de souvenirs autobiographiques obtient un accueil favorable de la critique . "Petit Piment" (2015) est classé parmi les vingt meilleures ventes en France et reçoit le prix Liste Goncourt : le choix polonais 2015.
En 2016, il intègre le Collège de France.

Alain Mabanckou vit à Santa Monica, en Californie.

son site : http://www.alainmabanckou.com/

+ Voir plus
Source : www.alainmabanckou.net, Le monde
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (125) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Leçon inaugurale d'Alain Mabanckou, écrivain, professeur de littérature à UCLA (17 mars 2016). "L?Afrique a pendant plusieurs siècles été vue, imaginée, fantasmée par les Européens comme un continent sauvage, ténébreux, matière première des récits d?aventures et d?exploration, teintés d?exotisme, qui ne laissaient pourtant entendre qu?une seule voix, celle du colonisateur. Il faut attendre le milieu du XXe siècle pour qu?une littérature écrite par et pour les Africains se révèle. de la négritude à la « migritude », il appartient aux écrivains noirs d?aujourd?hui de penser et de vivre leur identité artistique en pleine lumière." Revoir tous les cours donnés par Alain Mabanckou au Collège de France : https://www.college-de-france.fr/site/alain-mabanckou/_course.htm
+ Lire la suite
Podcasts (20) Voir tous


Citations et extraits (617) Voir plus Ajouter une citation
Alain Mabanckou
Dionysos89   06 octobre 2014
Alain Mabanckou
L’écrivain, c’est d’abord un lecteur. […] Un écrivain qui ne lit pas, c’est une plante qui n’est jamais arrosée.



(25e Heure du Livre du Mans, 4 octobre 2014)



Commenter  J’apprécie          911
le_Bison   27 juillet 2012
Verre cassé de Alain Mabanckou
… il ose me traiter de capitaliste, je pouvais encore tout accepter d’un diable qui me dit va de retro Satana, mais pas être traité de capitaliste, est-ce que moi j’exploite les pauvres, moi, est-ce que moi j’aime le profit, moi, est-ce que moi je fais l’exploitation de l’homme par l’homme, moi, je suis quand même Zéro Faute, demandez à n’importe qui et on vous dira que moi j’ai fait recouvrer la vue aux aveugles, les jambes aux paralytiques, la voix aux muets, les ovules aux femmes stériles, l’érection aux hommes qui ne bandaient plus même le matin quand le pipi gonfle normalement la chose de tous les mâles, est-ce que vous savez au passage que j’ai aidé le maire de cette ville à se faire réélire à vie, … je ne parle non plus du retour au foyer conjugal de la femme du préfet de cette région, ce n’est pas pour rien qu’on m’appelle Zéro Faute…
Commenter  J’apprécie          810
Alain Mabanckou
carre   03 octobre 2013
Alain Mabanckou
Si je suis devenu écrivain, c'est aussi pour venger ma mère, pour venger le fait qu'elle ne soit pas allée à l'école. Ma mère est la source de tout ce que j'ai écrit.
Commenter  J’apprécie          820
Alain Mabanckou
carre   27 mars 2013
Alain Mabanckou
"Nos dirigeants n'ont pas de politique culturelle forte. Ils ont tendance à voir la culture comme une distraction, non comme le point de départ de l'émancipation du peuple, qui permet d'ancrer une nation dans l'histoire du monde".

Interview à L'Express, le 1er mars 2013
Commenter  J’apprécie          741
Alain Mabanckou
Under_the_Moon   09 octobre 2015
Alain Mabanckou
La mère est toujours la première femme qu'on aime.



(La Grande Libraire, le 8 octobre 2015)
Commenter  J’apprécie          750
carre   25 janvier 2013
Demain j'aurai vingt ans de Alain Mabanckou
Peut-être que lorsqu'on a bu on discute avec des gens invisibles que ceux qui fabriquent l'alcool ont cachés dans la bouteille et que ceux qui ne boivent pas sont incapables de voir.
Commenter  J’apprécie          730
Alain Mabanckou
Dionysos89   17 octobre 2014
Alain Mabanckou
Un écrivain qui n’a pas de doutes est un écrivain qui ment.



(25e Heure du Livre du Mans, 4 octobre 2014)



Commenter  J’apprécie          702
carre   09 février 2013
Demain j'aurai vingt ans de Alain Mabanckou
Je te construirai une jolie maison en planches

Comme celle de maman Pauline et papa Roger

Un château c'est trop grand

J'ai peur que mes rêves se perdent dedans
Commenter  J’apprécie          630
carre   08 février 2013
Demain j'aurai vingt ans de Alain Mabanckou
Papa Roger a donc toujours un mot pour que ces blancs rient car, dit-il, avec le froid qu'il y a là-bas en Europe les blancs ne rient pas beaucoup.

Les muscles de leur visage sont congelés.

Commenter  J’apprécie          610
fanfanouche24   29 mars 2014
Le sanglot de l'homme noir de Alain Mabanckou
Gauche ou droite, le monopole du cœur n'aura jamais été d'un côté ou de l'autre, et l'immigration semble être très tôt devenue un argument politique pour s'attirer les voix des électeurs en jouant sur la peur de l'étranger. N'en blâmer que le Front national serait une grande erreur; (p.87-88 / Seuil, coll. points, 2013)
Commenter  J’apprécie          590

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-45761

Quel est le nom de ce pays constitué de la grande île africaine séparée du continent par le canal de Mozambique?

Zanzibar
Madagascar
Sainte-Hélène

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : afrique , îles , géographieCréer un quiz sur cet auteur

.. ..