AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.39 /5 (sur 23 notes)

Nationalité : Pologne
Né(e) à : Varsovie , le 6/03/1932
Mort(e) à : Nowy Tomyśl , le 13/07/2008
Biographie :

Bronisław Geremek, né Benjamin Lewertow est un historien médiéviste et homme politique polonais, né à Varsovie le 6 mars 1932 et mort le 13 juillet 2008 près de Lubień (à Nowy Tomyśl, Pologne).
Juif rescapé du ghetto de Varsovie dont il s’est échappé en 1943, Bronislaw Geremek entre en 1950 au Parti ouvrier unifié polonais (communiste, au pouvoir) et y restera jusqu'en 1968.
Il étudie en France en 1956-57, à l’École pratique des hautes études. Fin 1962, il prend la direction du Centre de civilisation polonaise qui vient d’être créé à la Sorbonne, qu'il conservera jusqu'en 1965. Dans ces années-là, il rejoint le courant dit « révisionniste » du Parti communiste français.
A l'époque marxiste convaincu, il prend toutefois ses distances avec les partis communistes quand les chars soviétiques mettent fin au printemps de Prague. De 1965 à 1980, il enseigne à l’Université de Varsovie. Passé dans l’opposition et devenu membre du Comité de défense des ouvriers (KOR), il assiste aux grandes grèves de Gdańsk en 1980 et rejoint le mouvement syndical Solidarność. Il y incarne le collectivisme autogestionnaire antistalinien. Il se lie aux milieux intellectuels catholiques et devient conseiller personnel de Lech Wałęsa. Á la suite du coup d’État du général Jaruzelski en 1981, il est emprisonné durant deux ans et demi.
En 1989, lors de l'effondrement des régimes communistes d'Europe centrale, il devient député au Parlement polonais (Sejm) et ministre des Affaires étrangères de 1997 à 2000 et, en parallèle, président de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe en 1998. Il est élu député européen et prend ses fonctions le 20 juillet 2004.
Après avoir été élu aux élections européennes de juin 2004 sous les couleurs de son parti, l’Union des libertés (Pologne) (UW), il présente sa candidature au poste de président du Parlement européen. Finalement, le 20 juillet 2004, c'est le socialiste Josep Borrell qui est élu avec 388 voix ; Bronislaw Geremek a obtenu 208 voix
Ses activités politiques ne l’empêchent pas d'exercer un rôle important au sein du Collège d'Europe de Bruges et de Natolin : le campus polonais, créé en 1993 dans un ancien château près de Varsovie, sur le modèle de celui de Bruges qui prépare des étudiants en fin d'études, de nationalités différentes, aux carrières européennes. Il y dirige une chaire de la Civilisation européenne. Il se tue dans un accident de voiture le 13 juillet 2008 en Pologne.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Didier Eribon
Bernard PIVOT reçoit Didier ERIBON, journaliste au Nouvel Observateur, qui présente "La potence et la pitié" de l'historien polonaisBronislaw GEREMEK. Avant d'aborder le thème de cet ouvrage, le journaliste évoque la situation difficile de l'historien, mis au ban de l'université pour ses liens avec Solidarnosc. Il évoque ensuite l'évolution de la place du pauvre dans la société...

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Nastasia-B   06 septembre 2018
Les marginaux parisiens aux XIVe et XVe siècles de Bronislaw Geremek
Le système judiciaire et l'appareil policier sont, avant tout, dirigés contre les échelons inférieurs de la hiérarchie sociale.
Commenter  J’apprécie          737
steka   25 septembre 2015
Les marginaux parisiens aux XIVe et XVe siècles de Bronislaw Geremek
Notre sujet se situe justement sur cette frontière fluctuante. Nous allons nous attacher à des gens ou des groupes qui sont rejetés, ou se mettent d'eux-mêmes en marge de la vie sociale, ne participent pas aux processus de production et dont la vie reste irréductible aux normes de comportement en vigueur.
Commenter  J’apprécie          72
gill   08 juin 2012
Truands et misérables dans l'Europe moderne: (1350-1600) de Bronislaw Geremek
"Inutiles au monde", "Poids inutiles de la terre" : vagabonds, mendiants et pauvres étaient des personnages accoutumés de la société médiévale.

Aux derniers siècles du Moyen-Age et aux débuts de l'Age Moderne, ils se voient refoulé aux marges d'un monde où le travail devient la valeur fondamentale : ils seront à l'avenir des marginaux.

Archives criminelles et miroirs de gueuserie, ordonnances et lettres de rémission racontent les vies exemplaires et le destin collectif de ces hommes inutiles dont la peur hante désormais l'ordre social.

(quatrième de couverture de l'édition parue chez "Archives Gallimard Julliard" - collection d'inédits au format de poche )
Commenter  J’apprécie          30
Bronislaw Geremek
Blandine54   30 septembre 2017
Bronislaw Geremek
Je pense en effet qu'il est plus facile d'unifier des économies et des administrations que d'unifier des mémoires... Nous avons tous hérité d'un fonds commun, mais aussi de blessures dramatiques.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Littérature érotique

Le "Kamasutra" est un recueil d’aphorismes sur l’art de l’amour. De quel pays provient-il ?

de Chine
de l'Inde
du Japon
de l'Iran

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur