AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.82 /5 (sur 432 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Toulon , le 01/01/1924
Mort(e) à : Paris , le 01/04/2014
Biographie :

Jacques Le Goff est un historien français spécialiste du Moyen Âge.

En 1944, sous occupation de l'Allemagne nazie, il entre en Hypokhâgne au lycée Louis-le-Grand et réussit le concours d'entrée de l’École Normale Supérieure. Convoqué par le STO, il se réfugie dans le maquis.

De 1947 à 1948, il bénéficie une bourse pour l'université Charles de Prague et assiste en février 1948 au "coup de Prague" qui le détourne définitivement du communisme.

De retour en France, il est agrégé d'histoire en 1950 (quatrième ex-aequo avec Alain Touraine) et membre de l'École française de Rome. Il va ensuite enseigner au lycée d'Amiens puis continuant sa formation, il part boursier au Lincoln College d'Oxford (1951-1952). Il est nommé assistant à la Faculté de Lille (1954-1959) avant d'être attaché de recherche au CNRS (1960) puis maître-assistant à la VI° section de l'École pratique des hautes études (1962).

Le Goff succède à Fernand Braudel en 1972 à la tête de l'École des hautes études en sciences sociales, où il est directeur des études. Il cède sa place à François Furet en 1977. Historien du mouvement dit des Annales, il se consacre à l'anthropologie historique de l'Occident médiéval.

Jacques Le Goff, directeur de collection chez Flammarion et co-producteur d'émissions radiophoniques (il produit l'émission les lundis de l'Histoire sur France Culture depuis 1967), a poursuivi, très prolifique, ses travaux sur le Moyen-Age ("La Civilisation de l'Occident médiéval" en 1964, "Pour un autre Moyen Âge" en 1977, "La Naissance du Purgatoir"e en 1981, "L'Imaginaire médiéval en 1985).
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
ROMAN DE LA ROSE – Débat sur l’œuvre, animé par Jacques LE GOFF (France Culture, 1974) Un débat tiré de l’émission des « Lundis de l’Histoire », par Jacques Le Goff, diffusée le 6 mai 1974 sur France Culture. Invités : Daniel Poirion, Pierre Badel, Jean Batany et Jean-Charles Payen.
Podcasts (6) Voir tous

Citations et extraits (190) Voir plus Ajouter une citation
Jacques Le Goff
carre   01 avril 2014
Jacques Le Goff
«L'histoire du passé ne se comprend qu'en unissant par l'interprétation tous les éléments de la vie d'une société.»

Libération en 2003
Commenter  J’apprécie          433
LydiaB   14 avril 2014
Les grandes Civilisations (3) : La civilisation de l'Occident médiéval de Jacques Le Goff
Mais devant ces réalités qui se dérobent, que faire d'autre, sinon se raccrocher aux apparences ? L'Eglise a beau inciter les hommes du Moyen Âge à les négliger et à les mépriser pour rechercher les vraies richesses qui sont cachées, la société médiévale, dans ses comportements et ses attitudes, est une société du paraître.



La première apparence est le corps. Il le faut abaisser. Grégoire le Grand l'a nommé "cet abominable vêtement de l'âme". "Lorsque l'homme meurt, il est guéri de la lèpre du corps", dit Saint Louis à Joinville. Les moines, modèle de l'humanité médiévale, ne cessent d'humilier le corps par les pratiques ascétiques. (P396)
Commenter  J’apprécie          302
LydiaB   07 avril 2014
Les grandes Civilisations (3) : La civilisation de l'Occident médiéval de Jacques Le Goff
N'apercevoir la civilisation médiévale qu'à travers les textes serait s'en faire une image fausse et édulcorée.
Commenter  J’apprécie          270
BazaR   10 octobre 2014
Les grandes Civilisations (3) : La civilisation de l'Occident médiéval de Jacques Le Goff
Mais on sent ce qui se passe de décisif à l'époque carolingienne pour le monde médiéval. Chaque homme désormais va dépendre de plus en plus de son seigneur, et cet horizon proche, ce joug d'autant plus lourd qu'il s'exerce dans un cercle plus étroit seront fondés en droit, la base du pouvoir sera de plus en plus la possession de la terre, et le fondement de la moralité sera la fidélité, la foi qui remplaceront pour longtemps les vertus civiques gréco-romaines. L'homme antique devait être juste et droit, l'homme médiéval devra être fidèle.
Commenter  J’apprécie          250
BazaR   12 octobre 2014
Les grandes Civilisations (3) : La civilisation de l'Occident médiéval de Jacques Le Goff
Sans doute les bénéfices tirés, surtout, non du commerce, mais de la location des bateaux et des prêts consentis aux croisés ont-ils permis à certaines villes italiennes - Gênes et Venise surtout - de s'enrichir rapidement; mais que les croisades aient suscité l'éveil et l'essor du commerce de la Chrétienté médiévale, aucun historien sérieux ne le croit plus. Qu'elles aient au contraire contribué à l’appauvrissement de l'Occident, en particulier de la classe chevaleresque, que loin de créer l'unité morale de la Chrétienté elles aient fortement poussé à envenimer les oppositions nationales naissantes..., qu'elles aient creusé un fossé définitif entre Occidentaux et Byzantins..., que loin d'adoucir les mœurs, la rage de la guerre sainte ait conduit les croisés aux pires excès, depuis les pogroms perpétrés sur leur route jusqu'aux massacres et pillages..., que le financement de la croisade ait été le motif ou le prétexte à l'alourdissement de la fiscalité pontificale, à la pratique inconsidérée des indulgences, et que finalement les ordres militaires impuissants à défendre et à conserver la Terre sainte se soient repliés sur l'Occident pour s'y livrer à toutes sortes d'exactions financières ou militaires, voilà en fait le lourd passif de ces expéditions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          213
BazaR   15 mars 2014
Les Intellectuels au Moyen-Age de Jacques Le Goff
Rien n'est plus frappant que le contraste entre les images qui représentent au travail l'intellectuel du Moyen Age et l'humaniste.



L'un est un professeur, saisi dans son enseignement, entouré d'élèves, assiégé par les bancs où se pressent l'auditoire.



L'autre est un savant solitaire, dans son cabinet tranquille, à l'aise au milieu de la pièce dégagée et cossue où se meuvent librement ses pensées.



Ici c'est le tumulte des écoles, la poussière des salles, l'indifférence au décor du labeur collectif.



Là tout n'est qu'ordre et beauté, Luxe, calme et volupté.
Commenter  J’apprécie          200
Under_the_Moon   02 décembre 2015
Le Moyen Age expliqué aux enfants de Jacques Le Goff
Le Moyen Âge aime décrire un monde où s'opposent les bons et les mauvais, où se déroule un combat entre les anges et les démons. Du coup, vous trouverez beaucoup de chevaliers angéliques, et d'autres qui sont diaboliques, aussi méchants que le diable. Les romans de la chevalerie jouent beaucoup sur cette tension entre le Bien et le Mal, l'honneur et le déshonneur ; l'intrigue (c'est-à-dire l'histoire qui est racontée) avance grâce à cette opposition entre les bons et les méchants.
Commenter  J’apprécie          200
Blackbooks   01 juin 2020
Le Moyen Age et l'argent. Essai d'anthropologie historique de Jacques Le Goff
(...) le tournant des XII e - XIII e  siècles marque sans doute l’apogée et bientôt le déclin du rôle des ordres monastiques dans la circulation de l’argent. Certains monastères, et en particulier ceux du réseau clunisien, avaient été parmi les principaux prêteurs d’argent aux laïcs qui s’endettaient. Mais la demande d’argent commence à devenir telle qu’elle met ces monastères hors circuit.

Or, face à cette demande accrue d’argent, la chrétienté manque de ressources internes en métaux précieux, malgré l’exploitation de nouvelles mines et la diffusion au nord et à l’est de la chrétienté de monnaies d’argent de forte valeur et même de monnaies d’or byzantines et musulmanes. C’est pourquoi la progression de l’économie monétaire au XII e  siècle reste contenue dans certaines limites, d’autant que l’historien demeure incapable de savoir avec précision quelle importance a revêtue l’argent à cette époque. Le manque d’échanges entre économistes et numismates, l’ambiguïté des rares sources écrites, qui ne permettent souvent pas de se rendre compte s’il s’agit de monnaies réelles ou de monnaies de référence, laissent en grande partie en friche cette période de l’histoire de l’argent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BazaR   28 octobre 2014
Les grandes Civilisations (3) : La civilisation de l'Occident médiéval de Jacques Le Goff
Ainsi la "nouvelle Chrétienté" médiévale, contrairement à la Chrétienté primitive longtemps constituée surtout de petites gens qui finirent par imposer à l'empereur et à une partie des classes dirigeantes leur foi, était une chrétienté convertie par le haut et par la contrainte. Il ne faut jamais perdre de vue cette mutation du christianisme au Moyen Age. Dans ce monde de violence, la première violence fut la conversion.
Commenter  J’apprécie          200
BazaR   08 octobre 2014
Les grandes Civilisations (3) : La civilisation de l'Occident médiéval de Jacques Le Goff
La fuite devant certains métiers, la mobilité de la main d’œuvre rurale avaient amené les empereurs du Bas Empire à rendre obligatoirement héréditaire certaines professions et encouragé les grands propriétaires à attacher à la terre les colons destinés à remplacer les esclaves de moins en moins nombreux. La Chrétienté médiévale fera un péché majeur du désir d'échapper à son état. Tel père, tel fils sera la loi du Moyen Age occidental, héritée du Bas Empire romain. Demeurer s'opposera à changer et surtout à parvenir. L'idéal sera une société de "manants", de "manere", demeurer.
Commenter  J’apprécie          180
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..