AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.66 /5 (sur 85 notes)

Nationalité : Belgique
Biographie :

Caroline Valentiny est psychologue, auteure et conférencière.

Professeure de langue, elle est titulaire d'un master en psychologie. Elle est psychologue au sein de l’Université catholique de Louvain.

Elle a publié un récit dans lequel elle raconte sa dépression sévère à la fin de l’adolescence, "Le jour où ma tête est tombé dans un trou" (2009) réédite sous le titre "Voyage au bord du vide" (2015), et un essai philosophique, "Schizophrénie, conscience de soi, intersubjectivité" (De Boeck, 2017).

"Il fait bleu sous les tombes" (2019) est son premier roman.

Ajouter des informations
Bibliographie de Caroline Valentiny   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Il fait bleu sous les tombesCaroline Valentiny Éditions Albin Michel Alexis, un jeune homme de 20 ans, vient de mourir. Enterré dans un cimetière de campagne, il perçoit encore la vie autour de lui et guette la visite de ses proches. Pour tenter d'apaiser son chagrin, sa mère retrace le parcours de son fils et retrouve son mentor, un professeur d'université trouble et charismatique. Premier roman. ©Electre 2020 https://www.laprocure.com/fait-bleu-sous-tombes-caroline-valentiny/9782226447944.html

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   14 août 2020
Il fait bleu sous les tombes de Caroline Valentiny
Madeleine prit une craie et écrivit au tableau d’un trait grinçant et appuyé: « La mort, c’est un peu comme la connerie. Le mort, lui, ne sait pas qu’il est mort… Ce sont les autres qui sont tristes. Le con, c’est pareil… »
Commenter  J’apprécie          297
Cricri124   29 mai 2020
Il fait bleu sous les tombes de Caroline Valentiny
Jamais dans le passé il ne s’est trouvé sans voix devant l’élégance des tournures d’esprit d’un étudiant imberbe. Une telle clairvoyance surprend chez un garçon qui semble pendu à un cintre.



[Chapitre 2]
Commenter  J’apprécie          260
Cricri124   29 mai 2020
Il fait bleu sous les tombes de Caroline Valentiny
Il expirait sans fin. Doucement il se posait. Comme un baiser peut être, comme la note la plus basse que peut gémir un violoncelle. Son cœur ne battait plus. Le souffle de son désir s’échappait dans les graves. Ses yeux ne cherchaient plus. Le monde battait encore, mais en dehors de lui. Il l’entendait, alentour, sans plus rien dire, sans rien faire. En lui, petit à petit, montait le silence.



[Chapitre 2]
Commenter  J’apprécie          241
Ladybirdy   16 août 2020
Il fait bleu sous les tombes de Caroline Valentiny
Évaluation de fin d’année, en maternelle. Qu’est-ce que c’était encore que cette invention-là. Qu’évaluait-on à cinq ans? La précision du picotage, lard du non-dépassage ? Il fallait que chaque enfant soit dans les temps, en avance sur le temps même, qu’il n’aille pas manquer une étape, celle des lacets par exemple, celle du pipi, celle de l’intégration sociale, de la capacité d’abstraction, de la première révolte, de… Cela valait bien la peine de se presser, si c’était pour finir dans une tombe à vingt ans.
Commenter  J’apprécie          232
Cricri124   26 mai 2020
Il fait bleu sous les tombes de Caroline Valentiny
C’était un bel après-midi de printemps. Les feuilles des arbres bruissaient légèrement sous la brise et le soleil accrochait ses rayons sur les pierres tombales comme si tout devait durer toujours. Il vint à peine à l’esprit de Madeleine qu’un tel endroit puisse recéler tant de beauté. Elle abandonna le prêtre à ses étranges paroles et laissa son esprit la porter jusqu’aux cimes des arbres. Là, il se pouvait que son fils ne fût pas mort. Elle s’appuya un peu plus fort sur le bras de son mari. D’une légère pression de la main il lui fit savoir qu’il la soutenait. Mais depuis quelques jours plus rien ne soutenait Madeleine.

Elle regarda distraitement la première pelletée de terre s’éparpiller sur le bois du cercueil. Elle songea à s’allonger près d’Alexis et à laisser la terre la recouvrir à son tour. Dieu sait pourquoi elle ne le fit pas. Sans doute ne raisonnait-elle plus très juste. Car il n’est pas juste qu’une mère continue à se promener à la surface du monde quand son fils dort dessous.



[Chapitre 1]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Cricri124   30 mai 2020
Il fait bleu sous les tombes de Caroline Valentiny
Il n’y a jamais de bonne raison pour s’excuser d’être là où on est.



[Chapitre 2]
Commenter  J’apprécie          230
Annette55   10 janvier 2021
Il fait bleu sous les tombes de Caroline Valentiny
«  Par les fentes de l’éternité

Nous parlerons ensemble

Cherchant nos souffles

Peu à peu laissant nos voix

Se réaccorder

Toi ciel moi terre

Nous parlons longtemps longtemps

Jusqu’à ce que l’été

Nous couvre de volubilis » ...



Anne Perrier , Lettres perdues .
Commenter  J’apprécie          120
Annette55   12 janvier 2021
Il fait bleu sous les tombes de Caroline Valentiny
«  Elle voulait retourner là où il avait passé ses dernières journées , en palper l’atmosphère , approcher, du moins tenter de supporter , le vide terrible à l’intérieur.

Penser était une torture ; elle avait besoin de toucher, de sentir , de

respirer » ....
Commenter  J’apprécie          120
Annette55   12 janvier 2021
Il fait bleu sous les tombes de Caroline Valentiny
«  Elle transpirait , elle dégoulinait sa peine par tous les pores , elle marchait reliée à Alexis par l’air et le silence , elle marchait sous sa poussée .



Il y a la lumière du fleuve et le sel sur sa lèvre. Il y a les feuillages tremblant au loin. Il y a son fils mort et l’écho de ses pas qui lui massent le cœur » ...
Commenter  J’apprécie          90
noid   09 août 2015
Voyage au bord du vide de Caroline Valentiny
Je m'assieds deux minutes sur un banc pour reprendre mon souffle. Mais au moment où je m'assieds, le paysage s'assied avec moi. Les couleurs tombent, la brise se fige, l'odeur des arbres disparaît, comme ça, sans prévenir.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Douce France

L'histoire commence à Lyon, devant le 89 montée de l'Observance, "c'est donc ici, devant chez lui qu'il s'est fait tuer (...) le 3 juillet 1975, à 2h42 du matin. (...) " dit l'un des personnages faisant référence au juge...............?............ surnommé "le Sheriff".

François Michel
François Fayard
François Renaud
François Courrières

10 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : Cher pays de notre enfance: Enquête sur les années de plomb de la Ve République de Etienne DavodeauCréer un quiz sur cet auteur

.. ..