AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226447946
Éditeur : Albin Michel (02/01/2020)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 33 notes)
Résumé :
"Enfant, lorsqu’il était en vie, il se couchait dans l'herbe, le soir, pour observer le ciel. Aujourd’hui, depuis son carré d’herbe étanche à la lumière, il a beau plisser les yeux, il ne peut plus rien voir."

Jusqu’il y a peu, Alexis était vivant. A présent, il ne sait plus. Il perçoit encore la vie alentour, le bruissement des feuilles, le pas des visiteurs, et celui, sautillant, de sa petite sœur qui vient le visiter en cachette.
Il se sent ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
Verdure35
  28 décembre 2019

Que voilà un roman bien étrange. Premier roman de cet auteur peut-être, mais pas premier ouvrage, d'autres l'ont précédé qui parlaient de "vide", de "schizophrénie" ou de"conscience de soi". Ce roman revient sur ces thèmes, mais en douceur avec des phrases empreintes de poésie, comme si l'auteur était presque apaisée .
Alexis ,un jeune homme de 20 ans à qui l'avenir semblait radieux saute d'un pont.
Nous arrivons après les cérémonies d'usage et Alexis est sous la terre, un peu serré dans son cercueil. Son corps est inerte, mais son "âme" reste encore quelques temps en sa compagnie.
Lui- même essaie de comprendre ce qui lui est arrivé, puis il guette et reconnaît les pas de ceux qui viennent lui rendre visite, en particulier sa petite soeur.
L'épreuve est aussi terrible pour ses parents et pour sa mère en particulier, elle culpabilise et essaiera de comprendre. En vain , même si l'auteur laisse penser à quelques pistes.
Mais ce n'est pas l'essentiel du texte, c'est avant tout une réflexion sur l'adolescence, la mort, la perte d'un enfant, la résilience.
Tout cela est bien morbide, et pourtant il y a comme une légèreté dans l'écriture, une petite lumière qui empêche une noirceur plombante, juste un peu de bleu...
Merci à Amazon et aux Edts A.Michel pour leur confiance. Parution le 2/1/2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
lolomito
  23 décembre 2019
❤️❤️❤️❤️❤️
Coup de coeur absolu pour ce magnifique roman de Caroline Valentiny « Il fait bleu sous les tombes »
Alors qu'il était âgé de tout juste 20 ans, Alexis est mort laissant ses proches, amis et famille dans l'incompréhension la plus totale. Ces funérailles viennent d'avoir lieu et pourtant Alexis n'est pas encore complètement parti. Du fond de son cercueil, son âme a dû mal à quitter son corps. Elle est là, elle s'accroche. Elle n'est pas encore prête à s'envoler.
Et depuis cet entre deux mondes, Alexis écoute, à défaut de la voir, la vie qui l'entoure.
Il écoute le chant des oiseaux, la pluie qui frappe son carré de terre fraîchement retournée et le bruit des pas sur le gravier de celles et ceux qui viennent lui rendre visite.
S'il n'arrive pas à passer de l'autre côté , c'est parce qu'Alexis ne comprend pas vraiment comment il en est arrivé là.
Tout comme sa mère d'ailleurs qui n'arrive pas à surmonter ce deuil terrible qu'est celui de perdre un enfant.
Alors pour comprendre ce qui a bien pu conduire son fils à ce drame, elle décide de partir sur les traces de celui-ci afin de découvrir ce qu'elle a bien pu, jusqu'ici, omettre de voir.
Pendant ce temps, Noémie, la petite soeur d'Alexis, 5 ans à peine, fait l'école buissonnière...
J'ai été littéralement happée par la sublime écriture de Caroline Valentiny et ce, dés les premières phrases.
D'une plume très intimiste, elle nous conte le « passage » de celui qui part et la douleur de ceux qui restent.
Pour cela, ce livre m'a évoqué la très jolie chanson de Pomme «  de là haut » mais aussi celle de Lynda Lemay « Le funeste collier »
L'auteure y glissent de nombreux parallèles entre la mort et la naissance
Malgré la sombre thématique, j'ai trouvé ce livre lumineux.
C'est un roman qui relate la difficulté d'acceptation de soi-même à l'adolescence.
C'est un roman sur la mort et le deuil certes, mais c'est aussi un magnifique roman d'amour fraternel et parental.
Un roman sur la culpabilité et la résilience.
Un roman choral au rythme tranquille qui nous berce au fil des pages.
Oh comme j'aurais aimé rester plus longtemps en compagnie de tous ces personnages !
Je remercie vivement Babelio, Albin Michel et Caroline Valentiny pour ce moment privilégié de lecture qui fut un très beau moment.
À paraître le 02 janvier 2020
❤️❤️❤️ ❤️❤️
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
argali
  26 janvier 2020
Ce livre est un premier roman (et le deuxième écrit) de Caroline Valentiny et pourtant il est maitrisé d'un bout à l'autre. La langue de l'auteur est précise, belle, musicale. le style est léché tout en étant fluide.
Nous suivons les pensées de cinq personnages dont Alexis, 20 ans, décédé, et resté coincé entre deux mondes et sa mère, Madeleine, qui survit dans un état second, depuis le décès de son fils aîné. Par une prosopopée particulièrement réussie, l'auteure nous donne à connaitre les sentiments d'Alexis et le retour réflexif qu'il fait sur sa vie. Sa mère, qui refuse de croire à son suicide, se met à la recherche de la moindre information sur ce fils qu'elle connaissait finalement mal depuis son entrée dans l'adolescence et le mutisme dans lequel il se retranchait. Elle se met à la recherche de personnes qui l'ont connu hors de la sphère familiale pour comprendre. C'est le croisement des deux récits qui nous permet peu à peu de découvrir ce qui s'est passé.

Par les perceptions de la vie sur Terre qu'Alexis ressent depuis sa tombe, par les confidences que sa petite soeur vient lui faire chaque jour et par l'attitude, diamétralement opposée, des parents, Caroline Valentiny aborde tous les aspects du deuil. Psychologue de formation, elle a choisi d'alterner les points de vue pour présenter les attitudes possibles face à la perte et au manque. Tous les personnages sont justes et donnent au récit une cohérence et une profondeur rare.

Malgré la délicatesse du sujet principal et d'autres tout aussi sombres, parfois à peine esquissés, on sort de cette lecture apaisé, serein, après avoir ressenti des émotions vraies au fil des pages.
C'est un vrai coup de coeur pour moi que ce roman choral, très poétique ; un roman lumineux, intimiste et universel à la fois. Je ne peux que vous le conseiller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
LouDeBergh
  03 janvier 2020
"Epreuves non corrigées".
Ecrit en diagonale sur la sobre couverture blanche du petit livre reçu ce matin. Provenance : les Editions Albin Michel.
A quel saint faut-il se vouer pour que rien de ce texte ne soit retouché ?
Sur quels genoux faut-il pleurer pour que ces mots demeurent ? Immobiles ? Couchés sur ce papier ? Pour l'éternité ?
Aucun bien sûr, c'est trop tard. Il fait bleu sous les tombes a paru, le 2 janvier 2020,
hier somme toute.
Alors je prie le ciel, la terre et tous les dieux pour que pas une phrase, pas une virgule, n'ait été changée.
Parce qu'il ne m'arrive pas souvent de fondre en larme à la lecture d'un roman.
Que celui-ci m'a prise au coeur, a agrippé mon âme et s'en est repu.
Parce qu'il a eu une résonance toute particulière en moi, intime, charnelle presque.
Qu'il a ravivé ma mémoire, avec douleur et délicatesse,
qu'il m'a émue à n'en savoir quoi dire.
Et parce que les mots que l'ai lu méritent les oraisons les plus tendres.
"Enfant, lorsqu'il était en vie, il se couchait dans l'herbe, le soir, pour observer le ciel. Aujourd'hui, depuis son carré d'herbe étanche à la lumière, il a beau plisser les yeux, il ne peut plus rien voir."
Jusqu'il y a peu, Alexis était vivant. A présent, il ne sait plus. Il perçoit encore la vie alentour, le bruissement des feuilles, le pas des visiteurs, et celui, sautillant, de sa petite soeur qui vient le visiter en cachette.
Il se sent plutôt bien, mais que fait-il là ? Il ne sait plus. Ses proches n'y comprennent rien non plus. Quel est le mystère d'Alexis ? Qu'a-t-il voulu cacher à en mourir ?

Ce roman s'est abattu sur mon coeur comme la cadence serrée des gouttes de pluie. Fines, légères.
Froides.
Il m'a fait l'effet d'une chanson, murmurée à mon oreille, chuchotée à mon ombre.
Il avait la lourdeur du marbre et la légèreté de l'éther.
Il a tapoté contre ma poitrine et a ruisselé dans mon sang, battant la chamade.
Il s'est noyé en une danse au-dessus de ma tête,
Et s'est lové dans le berceau de mon enfance.
Il s'est installé dans mes bras,
a imprégné ma peau,
a rebondi dans le coeur de celle que je ne suis pas encore,
et a pris racine,
pour toujours,
à la lisière de mon horizon.
Il fait bleu sous les tombes est une merveille de subtilité, de délicatesse. Dans un clair-obscur magnifique, il m'a fait plonger dans l'âme et le coeur de personnages qui, me semblait-il alors, me ressemblaient tant. Perdus, seuls, incompris, oubliés, désireux d'Etre
ou incapable d'ailleurs.
Il m'a bouleversée et m'a clouée d'admiration.
Car jusque là,
je ne pensais pas que l'on avait le droit
de couvrir la mort
d'une si belle voilure.
Lien : http://www.mespetiteschroniq..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
TheReadingBee
  28 décembre 2019
Je remercie tout d'abord Babelio et les Éditions Albin Michel de m'avoir fait parvenir les épreuves non corrigées de cet ouvrage via une masse critique.
Je dois dire que je n'aurais jamais acheté ce livre par moi même (j'aurais eu tort) et que son titre énigmatique ne lui rend pas justice à mon sens. Car il ne retient pas le lecteur et on ne parle pas vraiment des tombes, mais d'une en particulier, celle d'Alexis, un jeune homme plein de promesses qui a mis fin à ses jours.
L'histoire est celle du deuil, celui d'un père qui s'échappe dans le travail et le concret, celui d'une petite soeur espiègle qui comprend plus de choses que les adultes parfois et fait preuve d'une grande sensibilité, celui d'une mère surtout pour qui il est impossible d'envisager la disparition de son fils, ce garçon tant aimé dont elle cherche à percer les mystères. C'est aussi le deuil du défunt de sa vie passée.
Avec la poésie, la douceur et la force des mots, Caroline Valentiny, d'une plume sensible et élégante, nous entraîne d'un deuil à l'autre tout en remontant le temps pour tenter de toucher du doigt la compréhension de ce qui semble incompréhensible et inenvisageable.

C'est réaliste, j'en ai eu des larmes le long des joues à plusieurs reprises. Impossible de rester insensible. J'ai aimé le personnage d'Alexis, la description que l'on fait de ce jeune étudiant prometteur et de sa vision du monde. Je l'ai pleuré et cherché avec sa mère, regretté avec son père et visité avec sa soeur. Au final en tant que vivant on ne sait jamais tout à fait ce qu'il se passe dans la vie et la tête de ceux qui nous sont les plus proches, il y a cette part de mystère que chacun emporte dans sa tombe. Et la plume de l'autrice traite cette vérité en beauté en la recouvrant d'une paix palpable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
TheReadingBeeTheReadingBee   28 décembre 2019
S'il n'entend pas, s'il n'entend plus, elle chantera quand même, et ce chant d'amour pour son fils endormi ne s'épuisera jamais, même plus tard, quand elle sera vieille, elle continuera de chanter, elle sera mère à jamais d'un enfant, d'un jeune homme, elle restera prise dans ces commencements-là puisque aucune ride sur le visage d'Alexis ne viendra lui dire c'est bon, maman, tu peux te reposer, regarde, ça va, tu as bien fait ton travail.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
UniversdepoupetteUniversdepoupette   23 janvier 2020
La frontière entre vie et non-vie était si ténue au début. Tout était possible, tout pouvait commencer, tout pouvait exister, et tout pouvait s'éteindre. Nul ne pouvait prédire qui allait gagner de l'existence ou du néant dans l'enfouissement de ses entrailles. Et maintenant ? Elle guettait. Se pourrait-il qu'elle perçoive un signe ? Une vibration ? Reconnaîtrait-elle des traces de lui dans l'infini ? Y avait-il seulement des traces ? Y avait-il seulement un infini ? Ou bien juste le tracé plat d'un arrêt inexorable ?
Elle avait attendu trois mois, à l'époque, pour être relativement sûre. Il faudrait désormais toute une vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FrancedewepionFrancedewepion   30 décembre 2019
Elle eut soudain envie que sa fillette fût là, juste à côté d'elle, à bavarder pour rien de sa voix tendre et fluette. Elle eut envie de sentir son petit corps chaud se pousser contre elle et chercher sa chaleur. C'était une envie animale, instinctive, c'étai un besoin si primitif et si familier qu'il lui fit venir les larmes aux yeux.
Commenter  J’apprécie          40
TheReadingBeeTheReadingBee   28 décembre 2019
Quand votre enfant meurt, peu importe son âge, et même s'il était devenu presque un homme et que sa force vous émerveillait quand il vous serrait dans ses bras, il redevient le tout petit sur lequel vous étiez censée veiller, et vous savez soudain que vous avez failli, que le protéger était ce que vous auriez du faire, que c'était même la seule chose que la vie exigeait vraiment de vous, vous, sa mère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TheReadingBeeTheReadingBee   28 décembre 2019
Elle a maigri, pourtant tout pèse. Son enfant absent infiniment plus lourd qu'en toute fin de grossesse, sa disparition tellement plus de travail que les repas à préparer, les tartines à beurrer, les allers-retours incessant vers l'école, la piscine, le violoncelle, les heures sans lui tellement plus souillées que des couches de bébé.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Caroline Valentiny (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Caroline Valentiny
Il fait bleu sous les tombes Caroline Valentiny Éditions Albin Michel
Alexis, un jeune homme de 20 ans, vient de mourir. Enterré dans un cimetière de campagne, il perçoit encore la vie autour de lui et guette la visite de ses proches. Pour tenter d'apaiser son chagrin, sa mère retrace le parcours de son fils et retrouve son mentor, un professeur d'université trouble et charismatique. Premier roman. ©Electre 2020
https://www.laprocure.com/fait-bleu-sous-tombes-caroline-valentiny/9782226447944.html
Notre sélection Littérature française Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

LNHI-47306

Film de science-fiction sorti en 2000

A l'aube de la 6e nuit
A l'aube du 6e jour

12 questions
13 lecteurs ont répondu
Thèmes : Jour , nuit , filmsCréer un quiz sur ce livre
.. ..