AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.69 /5 (sur 376 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Amélie Cordonnier est journaliste depuis 2002 et auteure.

Après avoir travaillé pour Europe 1, "La Tribune" ou encore "Le journal du dimanche", elle est chef de rubrique Culture à "Femme Actuelle" depuis 2014 ainsi qu’à "Prima".

Avec "Trancher" (2018), son premier roman, Amélie Cordonnier se glisse dans la peau d'une héroïne maltraitée par son mari.

Twitter : https://twitter.com/amliecordonnier?lang=fr

Source : livreshebdo.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Amélie Cordonnier   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

« Les enfants sont rois mais de quel royaume ? le nouveau roman vertigineux de Delphine de Vigan, au titre qui claque comme un étendard d'aujourd'hui, nous plonge dans le monde des enfants influenceurs, superstars des écrans.Un thriller captivant à la "Truman Show". » Olivia de Lamberterie, Elle « Une architecture narrative parfaitement addictive ; une intrigue très documentée ; une écriture délicate. Les enfants sont rois renferme tous les attributs qui font le succès de l'écrivaine. » Anna Cabana, le Journal du Dimanche « Dans son nouveau roman, l'écrivaine ausculte les conséquences de la télé-réalité sur la vie familiale. […] C'est un roman qui parle autant des enfants que l'on exhibe que de celui que chacun cache à l'intérieur de lui. » Raphaëlle Leyris, le Monde des Livres « Un tableau puissant, âpre et agissant de notre société, une réflexion sur les réseaux sociaux et le renoncement à l'intimité, sur l'enfance et les atteintes qui lui sont faites. » Nathalie Crom, Télérama « À dévorer sans attendre. Un livre aussi glaçant que fascinant. » Amélie Cordonnier, Femme Actuelle « Une redoutable mécanique, au style précis et efficace, qui nous emporte jusqu'à une étonnante pirouette, dans un futur proche. » Baptiste Liger, Lire Magazine Littéraire « Voici le genre de livre impossible à lâcher. le livre qui vous happe, vous avale, vous plonge dans une fatale et délicieuse addiction. Bref, le livre qui vous fait sauter les repas et les heures de sommeil. Un grand livre. » Bernard Lehut, RTL « Un portrait extralucide de notre monde à l'ère numérique. » Philippe Chevilley, Les Échos « La lecture de ce livre est aussi addictive que celle d'un bon Agatha Christie. » Marianne Payot, L'Express « Un roman qui m'a passionnée et terrifiée à la fois parce qu'il s'inspire d'un phénomène réel dont j'ignorais l'ampleur, qui interroge de façon vertigineuse. Un formidable roman. » Anne-Elisabeth Lemoine, C à Vous

+ Lire la suite

Citations et extraits (145) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   13 décembre 2018
Trancher de Amélie Cordonnier
Tu t’es traînée ton mal de vivre en bandoulière, comme un sac à main. Tu l’avais choisi grand, alors autant le remplir un max. Il était plein à craquer de ses insultes, de ton chagrin, de tes peurs, et pire encore de mille regrets. Tu te sentais misérable et malheureuse comme les pierres. C’était les « larmes aux paupières, au jour qui meurt, au jour qui vient ». Et tu avais souvent envie que le jour ne revienne pas.
Commenter  J’apprécie          260
Ladybirdy   14 décembre 2018
Trancher de Amélie Cordonnier
« Quand papa se marre en déclarant que tu pisses comme une grosse vache degueulasse, c’est péjoratif ça ? - Oui, c’est péjoratif. « La version laudative, ça pourrait être quoi ? » Tu réfléchis deux minutes : « Votre Altesse, de l’or coule entre vos fesses! ». Il rit. Toi aussi. La formule le réjouit, alors il se redresse et prend un air théâtral pour la déclamer. « Votre Altesse, de l’or coule entre vos fesses! »
Commenter  J’apprécie          260
hcdahlem   14 janvier 2022
Pas ce soir de Amélie Cordonnier
C'est comme si en retirant le tapis, la table de nuit, ses livres et tous ses habits, Isabelle avait fait sauter une digue, comme si plus rien ne retenait sa souffrance longtemps diluée dans la nonchalance de la routine et qu'elle s'écoulait maintenant dans un torrent déchaîné. La douleur irradie en lui, se propage à une vitesse fulgurante dans tout son corps. Ce qui le crible à ce moment-là, ce n'est ni la désolation ni le manque, mais le sentiment abyssal de la perte. Une perte abominable, dont il n'est pas sûr de pouvoir se remettre. Ni même de le vouloir. Peut-être qu'elle finira par avoir sa peau et alors il mourra, comme ça. La bouche bêtement ouverte et la main sur la poitrine. Tranquille enfin. Il prend tout à coup conscience qu'une partie de lui a disparu en même temps que tous les gestes qu'Isabelle ne fait plus. En s'éteignant, le sexe a tué bien plus de choses entre eux qu'il ne l'avait imaginé, et sûrement bien plus encore qu'il n'accepte de l'admettre. Son histoire avec Isa hoquette, leur vie à deux crève sans bruit. Et cette agonie l’anéantit. p. 99-100
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Lucillius   26 janvier 2022
Pas ce soir de Amélie Cordonnier
Il ne pense qu'à ça. Ça veut dire quoi ? Que tout le porte à frémir. Que tout le porte au désir. Qu'il a toujours les idées mal placées. Placées au même endroit en tout cas. Ça veut dire qu'au premier confinement, quand Isa revenait des courses en disant Il y a la queue partout, il devait se faire violence pour ne pas répondre Il y en a aussi un chez toi, tu sais ?
Commenter  J’apprécie          10
Amélie Cordonnier
Bibalice   25 mai 2018
Amélie Cordonnier
Josette avait engrangé un nombre incalculable de figurines en tous genres, recouvertes de poussière. La collection de bateaux, celle de chats en porcelaine, de cœurs, de canards en bois, de poupées anciennes et de boules de neige. Il a fallu des litres d’huile de coude et près de quatre-vingts sacs-poubelles pour faire place nette. Un vrai crève-cœur de devoir se séparer de tout ça. Tu avais suggéré à Aurélien de garder un exemplaire, mais pas plus, de chacune des collec’ de Josette. Pour la famille des nains de jardin, vous avez toléré une entorse à la règle. Trois d’entre eux trônent aujourd’hui encore dans la cuisine ouverte sur le salon. C’est sous leur œil goguenard et leur mine renfrognée que tout a éclaté.
Commenter  J’apprécie          170
Lucillius   26 janvier 2022
Pas ce soir de Amélie Cordonnier
Est-ce qu'on peut rester cul et chemise avec sa femme quand elle ne vous montre plus son cul et refuse d'enlever sa chemise ?

300 jours sans toucher Isa.
Commenter  J’apprécie          00
Ydamelc   31 décembre 2018
Trancher de Amélie Cordonnier
Ce que tu as préféré, c’est toutes les fois, comme celle-là, où vous n’avez pas pu baiser. Pas de porche, pas de banc, aucun renfoncement sur le trottoir où vous cacher. Tu dis que c’est ce que tu as préféré, pas parce que le plaisir de ne rien faire était supérieur à celui de t’envoyer en l’air, non, rien ne vaudra jamais cette jouissance-là. Si tu as adoré toutes ces fois où rien n’a pu se passer, c’est parce que jamais auparavant tu n’avais senti le désir cogner en toi avec une telle intensité.
Commenter  J’apprécie          150
Ydamelc   31 décembre 2018
Trancher de Amélie Cordonnier
Pas question de passer ton tour. La garde alternée, tu ne pourrais pas. Ça ferait combien d’histoires du soir de perdues ? Bien sûr, tu n’as pas le droit de dire ça, comme t’a répliqué Anna l’autre jour. Parce que quand on n’a pas le choix, on prend sur soi. On fait avec et on finit par s’habituer. On s’habitue à tout. À perdre, à souffrir, à manquer. Tu le sais.
Commenter  J’apprécie          142
Juin   06 janvier 2019
Trancher de Amélie Cordonnier
Ne surtout pas écouter les horreurs qu'il dégueule tout doucement pour ne pas réveiller les enfants. Ne plus bouger, faire la morte et prier pour ne pas le devenir quand l'air commence vraiment à manquer. La phrase de Despentes, en boucle dans ta tête : " La colère est une pute qui n'a pas froid aux yeux."

Aurélien finit par te libérer. Cela se termine aussi subitement que ça a commencé. Tu récupères ton roman en silence. Les lignes dansent sous tes yeux secs. C'est ta façon discrète de trembler.

( p 83)
Commenter  J’apprécie          130
Arwen78   16 janvier 2022
Pas ce soir de Amélie Cordonnier
Peut-être qu'Isa allonge les mots pour raccourcir la distance qu'elle instaure entre leurs corps. En tout cas, elle laisse traîner sa voix depuis qu'elle ne le prend plus dans ses bras.
Commenter  J’apprécie          62

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

USA, mythe du héros ou du zéro ?

Créé en 1933, ce super-héros de bande dessinée américaine, personnage de fiction est considéré comme une icône culturelle américaine aimé par les enfants du monde entier (!!! ???). Journaliste au Daily Planet le jour, c'est, revêtu d'un costume composé d’un justaucorps rouge, bleu et jaune, de collants et de bottes moulantes, d’une ceinture, et d'une cape sur laquelle figure l'initiale de son nom, que cet inénarrable symbole d'une Amérique triomphante se bat contre les méchants ! Incarnation de la suprématie des USA, il est là pour sauver le monde ! merci à lui, merci USA !

Ironman
Batman
Superman
Spiderman

11 questions
100 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , états-unis , guerres indiennes , guerre de sécession , heros , far westCréer un quiz sur cet auteur

.. ..