AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.93 /5 (sur 22 notes)

Nationalité : Gabon
Né(e) à : Minvoul , 1977
Biographie :

Charline EFFAH est née en 1977 à Minvoul, une ville située dans le nord du Gabon.
C'est à l'âge de 12 ans qu'elle va écrire ses premiers textes : des poésies, des contes et des chants qu'elle partage à sa famille.

Elle passe son enfance à Libreville dans une famille de quatre enfants dont elle est l'aînée. Après l'obtention de son baccalauréat, encouragée par son père, elle envoie deux de ses textes à différents concours littéraires : Sa nouvelle, La prière du petit Maquisard est primée au cours d'un concours de littérature de jeunesse organisée par l'ACCT (ancêtre de l'organisation internationale de la francophonie). Dans la même année, elle est lauréate de l'émission Le coeur et la plume diffusée sur Africa Numéro 1 avec un poème intitulé Eldorado.


Source : www.charline-effah.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Charline Effah   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La romancière Gabonaise Charline Effah, au micro de La Cene Littéraire à Genève. Dans cet entretien exclusif, elle nous parle de son rapport à l'écriture et au féminisme.


Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Adeyessel   06 mai 2012
Percées et chimères de Charline Effah
Comment décliner une seconde invitation? Jean-Pierre, bras et yeux grandement ouverts, me gratifiait d'un large sourire marron. Ce n'est pas lui qui allait augmenter le chiffre d'affaires de Colgate.



A trop vouloir le meilleur pour nous, nos parents tissent nos vies sur une toile d'ambivalences qui peuvent perdre des enfants aux personnalités inconstantes.
Commenter  J’apprécie          90
Adeyessel   04 mars 2018
La danse de Pilar de Charline Effah
Certains pensent que la femme de leur vie serait une jeune et jolie pieuse potelée, élevée chez les bonnes soeurs, portant des robes en dentelle, des dessous en coton, fleurant l'eau de Cologne et qui, s'ils la rencontrent, saura tenir leur maison propre, remplacer les boutons de chemise d'un brave époux, élever avec le sentiment de remplir sa mission sur terre, les nombreux enfants dont elle aura fièrement porté les grossesses. D'autres espèrent que c'est une histoire de karma, une chance à saisir au moment où elle passe si l'on ouvre bien les yeux. Sauf que parfois, pour rencontrer la femme de sa vie, il faut enjamber ses abîmes à elle, se prendre les pieds dans son passé, se heurter dans la cavalcade de railleries, quolibets, ont-dit, lazzis, images d'hommes, rêves hantés.
Commenter  J’apprécie          50
Gangoueus   16 mai 2015
N'être de Charline Effah
« Que diras-tu, Medza? Que diras-tu à ta maisonnée à notre sujet?Trouveras-tu des mots assez justes, assez forts, assez puissants, des mots sans t’écorcher les lèvres, des mots pour conter l’histoire de la femme debout devant la porte entrouverte? Cette femme est ta fille. Cette femme est leur soeur. Cette femme aurait pu être la fille de leur père. Cette femme, c’est moi. Je m’appelle Lucinda Bidzo » P.26
Commenter  J’apprécie          30
Nat_85   08 février 2018
La danse de Pilar de Charline Effah
Ici la loi des hommes est dure certes, mais il reste l'amour. L'amour que les faibles et les lâches ne connaîtront jamais et ne sauront pas qu'il est le lieu où les femmes brisent les barreaux de toutes les prisons du monde et qu'avec cet amour, elles savent, l'espoir dans le coeur, telle une flamme qu'elles entretiennent, attendre le retour de l'être cher.
Commenter  J’apprécie          30
Adeyessel   18 août 2015
N'être de Charline Effah
"On ne peut réinventer l'amour. On prend celui qu'on nous donne, comme on nous le donne et quand on nous le donne". N'être, P 25
Commenter  J’apprécie          40
Adeyessel   04 mars 2018
La danse de Pilar de Charline Effah
-Oui, je prie. Pas tout le temps mais je prie quand même.

-Et quand tu pries, que dis-tu?

-Je prie pour que Dieu soit une femme.



Je suis un criminel, pasteur Mayombo. Tu m'as toujours dit que Dieu aimait tout le monde, les bons et les méchants. Je pense qu'i faut être une femme pour aimer les mauvais garçons et leur pardonner leurs égarements.
Commenter  J’apprécie          20
Adeyessel   04 mars 2018
La danse de Pilar de Charline Effah
En ces temps-là, tu détestais déjà ton corps, t'attelais à construire ton bonheur à bouts de points de suture. Preneuse de tous les bons plans, abonnée aux rafistolages. Idées saugrenues. Ficelles tendues pour réparer les couacs de ton existence capricieuse.
Commenter  J’apprécie          20
Deslivresetlesmots   08 juin 2016
N'être de Charline Effah
Nous nous regardons sans dire un mot. Je crois, je sens, je ressens que, toutes les deux, nous sommes traversées par la même envie de pleurer, les mêmes craintes au sujet de la suite, la même volonté de faire que les choses ne soient plus comme hier. C’est certainement pourquoi toutes les deux nous ne pleurons pas. Et nos silences et notre joie anxieuse se rejoignent, comme une conspiration intime et profonde à rattraper le temps perdu.
Commenter  J’apprécie          10
Adeyessel   04 mars 2018
La danse de Pilar de Charline Effah
Tu te grattes les tempes au niveau où les mailles de ton bonnet de nuit ont dessiné des arabesques. En ôtant ton fichu, en t'en servant pour t'essuyer le visage, tu as l'impression d'entendre le rire sarcastique d'un homme prendre le dessus sur l'agitation de tes pensées. Tu ne sais plus distinguer entre ce que tu vois et ce que tu entends. Tout te mêle. Tout te malmène.
Commenter  J’apprécie          10
Adeyessel   28 février 2018
N'être de Charline Effah
Un immense corridor conduit à la salle de séjour du rez-de-chaussée face à la porte attenante à la cuisine extérieure. Medza. Tu marches devant moi, nonchalamment. Je te suis bruyamment, traînant avec difficulté une grosse valise noire. Tu ne me demandes pas si j'ai besoin d'aide. Tu ne te retournes pas. Et même lorsque tu t'arrêtes un moment pour ajuster tes mules, tu ne me parles pas. Je m'arrête aussi, fixant nos deux ombres sur le sol, oblongues et voûtées. Je pense au temps, aux années, aux gens, à moi, aux ambitions, aux plans c'est-à-dire tout ce qui parasite et brouille l'amour
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4096 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur cet auteur

.. ..